heureux-qui.com
Image default
Avocat / Loi / Législation

Conseils pour bien communiquer avec son avocat

L’avocat est un spécialiste du droit qui représente une personne devant une juridiction et lui apporte des conseils avisés dans diverses situations. Un tel professionnel a pour mission de déterminer les meilleures options pour défendre les intérêts de son client en se basant sur sa connaissance experte de la loi et son savoir-faire. Cependant, pour réaliser son travail, l’avocat doit communiquer efficacement avec son client. Une bonne communication est essentielle pour prendre connaissance de la situation du client et comprendre ses besoins. Découvrez dans cet article quelques conseils pour bien communiquer avec son avocat.

Exposer la situation

Lorsque vous faites appel à un avocat, la première des choses est d’échanger avec lui. Cela implique donc de lui exposer la situation pour ensuite lui annoncer vos besoins ainsi que vos attentes.

Faire une description objective

Il s’agit de faire une description impartiale, concrète, complète et datée de la situation. Ce peut être des faits temporels, matériels ou autres.

Sachez que l’avocat est soumis au secret professionnel en ce qui concerne les informations que vous partagerez avec lui pendant l’exercice de ses fonctions. Cela vaut également lorsque vous organisez une première rencontre avec lui et que cela n’aboutit pas à un versement d’honoraires ou à la signature d’une convention d’honoraires. L’avocat n’est pas autorisé à partager une quelconque information à une tierce personne.

Si vous faites de la rétention d’informations pour diverses raisons, vous risquez que celles-ci surgissent par surprise et détruisent tout le travail effectué par ce professionnel. Vous devez exposer toute la situation pour assurer une défense imbattable et augmenter vos chances de réussir.

Exprimer vos attentes de manière subjective

La subjectivité entre en jeu lorsqu’il s’agit d’exprimer vos attentes. L’avocat ne se trouve pas dans votre situation et ne subit pas les mêmes pressions que vous. Ne lui demandez donc pas ce qu’il ferait.

Une fois que vous avez exposé la situation de manière objective et complète, il conviendra d’exprimer et de décrire précisément à l’avocat ce qu’elle doit devenir après son intervention.

Sachez que l’avocat a pour objectif de réaliser avec vous le changement que vous recherchez. Pour cela, il exploitera son domaine de compétence ou encore celui d’autres professionnels. Partager la même vision de la vie ou des affaires avec votre avocat n’est pas la garantie d’une bonne collaboration. Peu importe la manière de penser d’un avocat, il n’est pas censé juger son client, mais tout mettre en œuvre pour l’aider. Dans le domaine juridique, la personne que vous devez chercher à gagner la sympathie n’est pas l’avocat, mais le juge. Votre avocat n’est peut-être pas en accord avec vous, mais il se battra pour que vous soyez entendu.

Choisir clairement la mission

Si vous envisagez de faire appel à un avocat pour bénéficier de ses services, il convient de déterminer la mission qui vous concerne. En effet, ce professionnel propose différentes missions qui varient selon les situations. Vous devez donc les connaitre pour faire le bon choix. Cela évitera bien des malentendus dès le départ. Certains rôles de l’avocat sont méconnus ou confondus. Les cas d’incompréhension sont souvent provoqués par une définition trop vague de la nature d’une mission et de son champ d’action.

Sachez que les missions de l’avocat sont réparties en deux grandes catégories, dont les missions de droit et les missions de stratégie.

Les missions de droit

Au sein des missions de droit, vous avez la consultation et la rédaction d’actes.

La consultation

La consultation constitue une mission technique d’application du droit positif sur un cas concret. Elle se réalise dans la limite des données factuelles qui sont justifiées. La consultation consiste à qualifier les faits sur le plan juridique afin d’avoir une appréciation juridique de la situation. Elle vient généralement confirmer la pertinence d’une action en justice. Elle peut aussi porter sur des sujets d’ordre général ou des sujets particuliers.

La rédaction d’actes

Il s’agit ici des missions de rédaction d’actes juridiques tels que les contrats, les conditions générales de vente, ou encore d’actes judiciaires tels que les conclusions et les assignations. L’avocat intervient donc pour rédiger les actes et attester qu’ils sont valides et conformes à la législation.

Les missions de stratégie

Les missions de stratégie proposées par l’avocat regroupent le conseil, la négociation et le contentieux.

Le conseil

Contrairement à la consultation, le conseil ne consiste pas à apporter au client la connaissance juridique sur la situation. Il a pour but d’informer le client sur l’action la plus adaptée face à la situation objective et subjective.

Le conseil se présente comme une recommandation sur la meilleure chose à faire pour un client donné dans telle situation. C’est ce que recherche un client qui désire être accompagné sans pour autant devoir tout déléguer au professionnel.

La négociation

La négociation est une mission qui couvre bien des domaines. Elle était au départ uniquement destinée à la négociation des clauses d’un contrat ou d’une transaction lors d’un procès civil. Aujourd’hui, cette mission couvre les négociations interpersonnelles à travers des méthodes alternatives de règlement de conflits. L’avocat aura par exemple à recourir à la médiation ou la négociation pour résoudre des différends entre différentes personnes dans une famille, une entreprise ou autres.

Dans le cas d’une négociation, le client peut être assisté par l’avocat tout le long de la démarche.

Le contentieux

Le contentieux est la mission traditionnelle de l’avocat. Au même titre que pendant la négociation où le client se voit assisté, ce dernier peut aussi l’être lors d’un interrogatoire mené par un juge d’instruction. Le contentieux ne se termine pas à l’amiable comme pour la négociation. Ici, les opérations se terminent toujours avec un gagnant et un perdant. Vous pouvez être l’un ou l’autre en fonction des faits et du travail de l’avocat.

Transmettre les documents sollicités en temps utile

Une fois que la mission est acceptée et partagée, l’avocat se chargera de piloter la mission que vous lui avez confiée. Il existe des délais parfois très courts pour disposer de certains documents ou dossiers. La violation de ces délais peut au mieux influer sur les honoraires du professionnel ou causer des dommages et intérêts au pire.

Par ailleurs, l’opération à réaliser par l’avocat nécessite souvent la mise en œuvre d’un rétroplanning précis et de nombreux actes ne peuvent être validés sans certaines pièces indispensables.

Il est primordial que le client commence à réunir et regrouper les pièces nécessaires dès le début de la mission et réponde activement aux demandes du professionnel. Ce n’est pas au client de mettre la pression à l’avocat pour la réalisation de certaines opérations, sous l’effet de l’angoisse, du stress ou de l’impatience. C’est l’avocat qui adapte la communication avec son client en fonction des besoins pratiques du dossier de ce dernier. C’est justement parce qu’il n’est pas impliqué personnellement que l’avocat peut agir efficacement et avec discernement.

En somme, l’avocat est un professionnel du droit qui propose diverses missions dans le cadre juridique. Pour optimiser les performances de cet expert, il est important de bien communiquer avec lui en adoptant certains comportements.