heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Voici les 15 plus belles photos sous-marines de l’année 2021


Les lauréats de l’édition 2021 du prestigieux concours international Underwater Photographer of the Year (UPY) ont été annoncés le 08 février. Le prix du photographe sous-marin de l’année a été décerné à Renee Capozzola pour son cliché de requins à pointes noires évoluant près de la surface de l’eau au coucher du soleil, en Polynésie française.

Créée et organisée au Royaume-Uni depuis 1965, cette compétition révèle et célèbre la beauté des mondes sous-marins situés au fond des océans, mers, lacs ou rivières.

Ansi le concours international Underwater Photographer of the Year récompense chaque année, les meilleures photos sous-marines dans 14 catégories. Parmi celles-ci, on peut citer Grand Angle, Comportement Animal, Noir et Blanc, Epaves ou Jeunes Talents. Il existe aussi des catégories réservées aux seuls clichés pris dans les eaux britanniques.

Pour cette édition, les clichés gagnants ont été choisis parmi plus de 4.500 photos sous-marines proposées par des photographes venus de 68 pays différents.

Voici notre sélection de 15 photos qui ont été primées cette année.

«Shark’s Skylight»

dm_img_paysage_avant_crop_101reneecapozzola_60293fdbef7bf.jpg

© Renee CAPOZZOLA/UPY2021

L’Américaine Renee Capozzola a remporté le titre de photographe sous-marin de l’année 2021 ainsi que la première place dans la catégorie Grand Angle pour ce cliché de requins à la composition parfaite, réalisé en août 2020 dans l’océan Pacifique, près de l’île de Moorea. «La Polynésie française protège de manière efficace les requins vivant dans ses eaux, c’est mon endroit préféré pour les photographier», explique-t-elle. «J’ai passé plusieurs soirées à photographier les fonds sous-marins au coucher du soleil, et un soir finalement, j’ai été  récompensée par cette scène : une eau cristalline, un superbe coucher de soleil, des requins et même des oiseaux marins», ajoute la photographe californienne. «Etant donné que de nombreuses espèces de requins sont menacées d’extinction, j’espère que les photos de ces magnifiques animaux aideront à promouvoir leur conservation», conclut-elle.

«Doule (kuhlia RUPESTRIS) near the surface»

dm_img_paysage_avant_crop_701jackberthomier.jpg_60294e910eab4.jpg

© Jack BERTHOMIER/UPY2021

Le photographe nouméen Jack Berthomier a obtenu le premier prix dans la catégorie Compact grâce à sa magnifique photo prise en apnée, d’une modeste carpe cachée parmi les feuillages dans la rivière Ouenghi, en Nouvelle-Calédonie.

«BOWLANDER»

dm_img_paysage_avant_crop_301tobiasfriedrich_602960066ad74.jpg

© Tobias FRIEDRICH/UPY2021

Le gagnant de la catégorie Epaves est l’Allemand Tobias Friedrich. Il a pris cette impressionnante photo du Bowlander, un navire qui gît au fond de l’océan Atlantique, suspendu en équilibre sur un surplomb sablonneux près de Nassau, aux Bahamas.

«LARVAL LIONFISH»

dm_img_paysage_avant_crop_202stevenkovacs_60296690d4ad7.jpg

© Steven KOVACS/UPY2021

Ce cliché d’un poisson-lion encore au stade larvaire et mesurant à peine 3 cm, s’est classé à la deuxième place de la catégorie Macro. Il a été réalisé par le photographe américain Steve Kovacs, au cours d’une plongée en eaux profondes, au large de la Floride. Cette espèce invasive extrêmement vorace, originaire du Pacifique Sud et de l’océan Indien sert très souvent de modèle aux photographes car elle leur permet de faire de saississantes images qui sont en général remarquées lors des concours photographiques.

«A STRIPED MARLIN IN A HIGH SPEED HUNT IN MEXICO»

dm_img_paysage_avant_crop_401karimiliya_60295e14b6832.jpg

©Karim ILIYA/UPY2021

Karim Iliya est le lauréat dans la catégorie Comportement Animal. Le photographe américain a réussi à capturer avec son objectif, la chasse menée à grande vitesse d’un marlin rayé sur un banc de poissons dans l’océan Pacifique, à San Carlos, au Mexique.

«THE CUT»

601dianafernie.jpg_60295bb60559c.jpg

©Diana FERNIE/UPY2021

La photographe australienne Diana Fernie a été récompensée par le premier prix de la catégorie Noir et Blanc pour cette photo aux tons noirs et blancs d’une très grande richesse, prise à Leru Cut, dans l’archipel mélanésien des Salomon.

«THE YELLOW CANDY»

dm_img_paysage_avant_crop_9902pasqualevassallo.jpg__602a4dcc2af83.jpg

© Pasquale VASSALLO/UPY2021

Dans la catégorie Conservation Marine, Pasquale Vassallo a décroché le deuxième prix pour son «bonbon jaune», photo qui témoigne d’une pratique de pêche polluante en Italie. Il a remarqué une forte présence de ces petits filets jaunes fermés aux deux extrémités comme des bonbons emballés, dans le golfe de Pouzzoles, au nord-ouest de Naples. Le photographe italien a découvert que ces «bonbons» sont remplis de poissons morts et insérés dans un autre filet afin de servir à la capture de certains mollusques. Le problème est qu’une fois récupérés et débarrassés de leurs proies convoitées, ces «bonbons» sont abandonnés dans la mer provoquant une pollution plastique et aussi un piège pour d’autres organismes marins, comme le dénonce si bien la photo de Pasquale Vassallo.

«WHILE YOU SLEEP»

dm_img_paysage_avant_crop_901markkirkland.jpg_602a5abc3924e.jpg

© Mark KIRKLAND/UPY2021

Mark Kirkland a été nommé photographe sous-marin de nationalité britannique de l’année, pour son cliché qui met en lumière la faune sauvage en plein centre-ville de Glasgow, en Ecosse. Lauréate dans deux catégories distinctes, Grand Angle Eaux Britanniques et Dans mon jardin, elle a été prise en mars 2020 près de son domicile, à Malls Mire, un petit coin de nature coincé entre un lotissement, un supermarché et une usine. «Ce petit étang boueux est un paradis improbable pour la faune (…). Mais chaque année, il prend vie durant quelques nuits avec l’apparition de grenouilles rousses qui s’agitent en vue de se reproduire alors que la ville dort», a expliqué Mark Kirkland. Pour le jury, cette image remarquable est tout simplement un chef-d’œuvre.

«JELLYFISH GALORE»

dm_img_paysage_avant_crop_103oleggaponyuk_602a64063a184.jpg

© Oleg GAPONYUK/UPY2021

Le troisième prix de la catégorie Grand Angle a été décerné au Russe Oleg Gaponyuk pour «Jellyfish Galore», une photo du célèbre lac aux méduses, situé dans l’archipel des Palaos, en Micronésie.

«TYING IN»

dm_img_paysage_avant_crop_801sjalicebennett_602a76ae42bd6.jpg

© SJ Alice BENNETT/UPY2021

Dans la catégorie Jeunes Talents, la Britannique SJ Alice Bennett a reçu le premier prix grâce à son cliché élégant de plongeurs explorant un cénote, un puit sous-marin, à Tulum, au Mexique. 

«Guardian DEITY»

501ryoheiito_602a7d312ba0f.jpg

© Ryohei ITO/UPY2021

Ryohei Ito est le lauréat de la catégorie Portrait avec sa «divinité gardienne», un napoléon ou labre géant saisi sur le vif dans la mer du Japon. Ce poisson remarquable et discret appartient à l’une des espèces les plus grandes des récifs coralliens mais qui risque l’extinction si elle n’est pas mieux protégée. De plus, le napoléon a une autre particularité, il change de forme, de couleur et parfois même de sexe au cours de son existence. 

«SS HISPANIA»

dm_img_paysage_avant_crop_1101kirstyandrews_602a823714c66.jpg

© Kirsty ANDREWS/UPY2021

Le premier prix de la catégorie Vivre Ensemble Eaux Britanniques a été décerné à Kirsty Andrews pour cette photo visuellement forte et au message positif. Cette Britannique s’est rendu dans le détroit de Mull, en Ecosse pour photographier le SS Hispania, navire qui repose au fond de l’océan Atlantique depuis 1954. Cette épave est devenue au fil du temps, un récif artificiel attirant la faune et la flore marine.

«SUNRISE MUTE SWAN FEEDING UNDERWATER»

dm_img_paysage_avant_crop_1201ianwade_602a8873327a8.jpg

© Ian WADE/UPY2021

Le jury à l’unanimité a décidé d’attribuer le premier prix de la catégorie Compact Eaux Britanniques à Ian Wade. Les membres du jury ont été séduits par son cliché montrant un cygne, la tête plongée sous l’eau à la recherche de nourriture dans un parc de la ville de Bristol.

«RECLAIMED BY THE OCEAN»

dm_img_paysage_avant_crop_302grantthomas_602bb497937c5.jpg

© Grant THOMAS/UPY2021

Prise en mer Rouge, dans le golfe d’Aqaba, en Jordanie, cette photo du Britannique Grant Thomas a été récompensée par le deuxième prix de la catégorie Epaves. Ce char englouti fait partie d’un musée militaire sous-marin qui a été ouvert en 2018 pour attirer les plongeurs du monde entier. Ce musée insolite comprend 19 pièces de matériel militaire désarmées qui vont permettre dans quelques années la création de récifs articifiels.

«RAINBOW GOBY»

dm_img_paysage_avant_crop_702manbd_602aa2c66705d.jpg

© Man BD/UPY2021

Le photographe malaisien Man BD a décroché cette année le deuxième prix de la catégorie Compact. Près de l’île indonésienne de Lembeh, il a immortalisé un gobie corallien prenant la pose dans son abri.

Vous pouvez retrouvez l’ensemble des photos lauréates du concours Underwater Photography of the Year 2021 ici.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Municipales à Marseille : pourquoi Martine Vassal se retire-t-elle ?

adrien

Régionales : une victoire du RN serait une «marque satanique», selon Gérald Darmanin

adrien

NBA : le joueur LeBron James blessé sévèrement à la cheville droite

adrien

Confinement : des mesures de restriction vont «perdurer», confirme Jean Castex

adrien

le mari déféré devant un juge, le procureur doit s’exprimer à 16h

adrien

Obligation vaccinale : Italie, Russie, Royaume-Uni… Quels pays ont franchi le pas ?

adrien