heureux-qui.com
Image default
Fil Info

voici 6 conseils pour limiter les frais


Stylos, cahiers, compas… Avec la rentrée scolaire du 2 septembre qui approche à grands pas, arrive le moment incontournable des achats de fournitures, qui représentent un coût non négligeable pour les familles. Voici quelques conseils pour remplir le cartable des enfants en limitant les frais.

Trier et recycler le matériel

Avant d’aller déambuler dans le rayon papeterie et de tout racheter, la première chose à faire est de réaliser un tri des fournitures de l’an dernier, certaines peuvent éventuellement être réutilisées encore un trimestre, voire deux. C’est souvent le cas des instruments de géométrie, des classeurs, des pochettes en plastique perforées, ou encore des gommes et des crayons de couleur.

Faire ses courses sans les enfants

Pour éviter de ramener une sélection d’articles inutiles et de se retrouver avec une note trop salée à la caisse, le meilleur moyen est d’aller faire les courses sans les enfants. Ces derniers vont naturellement être tentés par les dernières fournitures à la mode (c’est-à-dire les plus coûteuses), que vous n’aviez pas prévu d’acheter. Pour ne pas craquer, leur pouvoir de persuasion étant sans limite, il vaut donc mieux être seul pour se procurer les fournitures de base, et revenir avec eux plus tard, pour les laisser choisir leur cartable, leur trousse, ou encore leur agenda.

Acheter par lot

Les supermarchés proposent souvent des conditionnements en lot, qui sont a priori plus intéressants financièrement. Pour en être sûr, il est conseillé de faire le calcul en vérifiant le prix à l’unité de l’objet en question. Cette solution est aussi avantageuse pour les familles nombreuses, que les parents ayant un seul cartable à remplir. En effet, si votre enfant ne consomme pas tout en une année, des rouleaux de scotch et autres stylos et gommes, pourront toujours être utilisés lors de la rentrée prochaine.

Comparer les prix

Avant de se ruer dans le magasin le plus proche de chez vous, pensez à comparer les prix de chaque enseigne, ça peut valoir le coup de faire quelques kilomètres de plus, surtout s’il y a plusieurs rentrées à préparer. Pour vos achats, pensez également aux magasins de hard-discount (Action, Hema…), ou encore aux ventes spéciales consacrées à la rentrée scolaire organisées par l’association Emmaüs, qui proposent des articles à petits prix. Enfin, certains sites spécialisés peuvent vous permettre de faire de bonnes affaires, et par la même occasion, de gagner du temps. Veillez toutefois à bien regarder les frais de livraisons, qui peuvent parfois être plus chers que la commande.

Privilégier les achats groupés

Pour réaliser une belle économie, il est d’autre part possible d’opter pour les achats groupés de fournitures. Certains établissements et associations de parents d’élèves, telles que la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) et la PEEP (Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public), proposent cette alternative. Si ces services ne sont pas accessibles chez vous, rien ne vous empêche de vous organiser directement avec d’autres parents.

Choisir le bon cartable

Le cartable (ou le sac à dos pour les plus grands) est un des articles les plus importants dans la liste de fournitures scolaires. Et pour cause, les enfants vont le porter tous les jours et, si possible, le garder plusieurs années. Dans cette optique de longévité, qui permet toujours de faire des économies, il est important de choisir un cartable solide, qui saura encaisser les nombreux coups à venir.

Pour être sûr que le cartable continue de plaire à votre enfant au fil des années, il peut être également malin d’opter pour un design assez neutre, sans craquer pour le dessin animé à la mode (qui ne le sera peut-être plus l’an prochain). Certaines marques, comme Carrefour, proposent également des modèles «personnalisables» : ils se composent d’une «base» commune, à laquelle on ajoute une «face» interchangeable, selon les goûts.



Source link

Autres articles à lire

Enlèvement de Mia : ce que l’on sait des ravisseurs

adrien

Une journée d’hommage pour les 50 ans de la mort du général de Gaulle

adrien

Vidéo : un robot-dauphin pour remplacer l’animal dans les parcs aquatiques

adrien

Coronavirus : les espions eux aussi victimes de l’épidémie

adrien

Tintin, Astérix, Lucky Luke… Des écoles canadiennes détruisent des milliers de livres jugés offensants

adrien

Assemblée : l’audition d’une femme voilée provoque le départ de plusieurs députés

adrien