heureux-qui.com
Fil Info

Vienne : des tags antisémites découverts dans un collège

Notez cet article


Des inscriptions terrifiantes. Des tags antisémites et des croix gammées ont été découverts, samedi 1er mai au matin, dans l’enceinte d’un collège de Chauvigny, dans la Vienne. Des menaces de mort à l’encontre du principal de l’établissement ont également été inscrites.

A la veille de la rentrée des classes en présentiel, le collège Gérard-Philipe de Chauvigny restait ce dimanche sous le choc.

Sitôt les faits découverts par un membre du personnel, la préfète de la Vienne Chantal Castelnot, le président du département Alain Pichon et la rectrice de l’académie de Poitiers Bénédicte Robert ont émis un communiqué commun.

Il y dénoncent des «intolérables inscriptions» et «à travers ces dernières les menaces de mort proférées à l’encontre du principal».

Deux plaintes déposées

Ils ont indiqué que deux plaintes avaient été déposées auprès du parquet, la première «au nom du collège», la seconde «par le principal en son nom propre».

«Le collège ouvrira ses portes comme prévu lundi 3 mai», date de rentrée des collégiens après la période de confinement, ont précisé les trois institutions.

Réaction du gouvernement

Selon les médias locaux, des gendarmes de Chauvigny, Saint-Julien-l’Ars et Montmorillon ont procédé aux premières constatations et la cellule d’investigation criminelle de la gendarmerie de Poitiers s’est déplacée pour effectuer des prélèvements sur les lieux.

Des agents du département sont ensuite venus effacer les inscriptions outrageantes.

Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, a réagi sur Twitter. Ce sont, a-t-elle écrit des «inscriptions qui donnent la nausée». «L’école doit être un sanctuaire face à l’intolérance», a-t-elle conclu.





Source link

Autres articles à lire

Xbox Series X et S : les 9 jeux les plus attendus de 2021

adrien

«Rendez-nous la messe» : les catholiques se mobilisent aussi sur les réseaux sociaux

adrien

Néonicotinoïdes : le Parlement autorise leur réintroduction pour la betterave

adrien

Avoir 20 ans en 2020 : «Je me bats pour mes parents qui n’ont pas eu les mêmes chances»

adrien

un garçon de 12 décède suite à un inquiétant challenge sur TikTok| CNEWS

adrien

Edouard Philippe tente d’apaiser la polémique sur les violences policières

adrien