heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Vidéo : L214 dévoile de nouvelles images d’un élevage intensif de cochons


L’association de défense des animaux L214 dévoile ce jeudi une nouvelle enquête et des images choc sur un élevage intensif de cochons dans l’Allier (03). Une manière d’attirer l’attention des députés, qui doivent débattre de la proposition de loi sur la condition des animaux sauvages lors de son examen en séance publique à l’Assemblée nationale aujourd’hui.

«Mesdames et messieurs des députés, voici quelques images, pour que vous ayez bien en tête la réalité de l’élevage intensif». C’est par ces mots que débute la nouvelle enquête vidéo de L214. Sur ces images, des cochons vivant dans la promiscuité. Certains sont malades, d’autres mutilés. Selon l’association, des porcelets présentent des problèmes de peau, «probablement une épidermite exsudative, due à un staphylocoque». Les cochons finissent par se manger entre eux, et des cadavres des bêtes s’entassent dans des bacs d’équarrissage. L’association a annoncé avoir porté plainte auprès du procureur de Cusset, pour «mauvais traitement».

«Les images que nous publions aujourd’hui s’adressent aux députés : il faut qu’ils aient à l’esprit l’effroyable réalité de l’élevage intensif pour résister à la pression d’un syndicat comme la FNSEA…», affirme Brigitte Gothière, cofondatrice de L214, par voie de communiqué.

Un timing de sortie de cette nouvelle enquête parfaitement pensé par les militants de la cause animale. En effet ce jeudi est débattu en séance publique la proposition de loi relative aux premières mesures d’interdiction de certaines pratiques génératrices de souffrance chez les animaux. Ce texte a été déposé le 25 août dernier, et souhaite mettre en place des mesures proposées dans le projet de «Référendum pour les animaux», initié par une quarantaine d’associations de protection des animaux et de personnalités publiques et politiques. 

Portée par le député Écologie démocratie solidarité Cédric Villani, cette proposition de loi vise à interdire la chasse à courre et autres pratiques de chasse traditionnelle, l’interdiction des spectacles d’animaux non domestique, et de transformer progressivement les pratiques d’élevage pour abandonner l’élevage en cage pour celui en plein air. 

Des propositions parfois communes avec celles présentées la semaine dernière par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, sur les conditions de vie des animaux sauvages. Elle a notamment annoncé la fin des élevages de fourrure et des animaux sauvages dans les cirques itinérants. Cela n’empêchera pas le député de porter sa proposition de loi le plus loin possible, et de continuer de lutter pour l’interdiction de la chasse et de l’élevage intensif.

Retrouvez toute l’actualité sur les animaux ICI 





Source link

Autres articles à lire

Thomas Pesquet prend le commandement de l’ISS ce lundi

adrien

5 astuces naturelles contre les cernes

adrien

Les meilleurs mangas de mars 2021

adrien

Une illustration publiée dans Valeurs Actuelles imaginant la députée Danielle Obono en esclave fait scandale

adrien

Ce que l’on sait du nouveau variant détecté en Afrique du Sud |CNEWS

adrien

Coronavirus et vacances annulées : puis-je me faire rembourser ?

adrien