heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Vélib’ : il est désormais possible de signaler un vélo défectueux directement sur l’appli


Alors que la hausse des prix du service Vélib’ doit entrer en vigueur dans quelques jours, la direction du groupe a annoncé que de nouvelles fonctionnalités seraient disponibles sur l’application. Il sera désormais possible de signaler un vélo défectueux.

Une bonne nouvelle pour les usagers fatigués de tomber sur des vélos en mauvais état voire inutilisables, et ce, alors même que l’application les comptabilise parmi les disponibles. «C’était une demande de longue date des associations [d’usagers, ndlr] pour faciliter la maintenance et mieux informer les utilisateurs des Velibs réellement dispos», s’est d’ailleurs félicitée l’association Mieux se déplacer à bicyclette (MDB).

Une échelle de notation de 3 étoiles

Concrètement, il sera donc désormais possible de noter son dernier trajet à vélo. C’est-à-dire qu’à chaque fin de trajet, les usagers auront la possibilité de donner une, deux ou trois étoiles à leur vélo, sachant que trois étoiles correspond à un trajet parfait, deux étoiles à un trajet qui pourrait être amélioré et une étoile si le vélo nécessite l’intervention d’une équipe de maintenance.

Cette notation sera d’abord «accessible aux équipes de maintenance», qui pourront alors «intervenir sur le terrain dans les meilleurs délais», explique Vélib’, qui souligne que cette nouvelle fonctionnalité sera «prochainement» accessible à «tous les usagers afin d’identifier plus facilement les vélos disponibles ou immobilisés en bornette en attente de maintenance».

La nouvelle grille tarifaire entrera en vigueur cet été.

Et pour aller encore plus loin, les usagers pourront spécifier précisément – sur une représentation miniature de leur Vélib’ – où sont les défauts les plus importants. Ils devront ainsi répondre à la question «Quel élément du vélo est le plus endommagé ?», en cliquant soit sur l’une des ces 11 propositions : «autre», «écran», «selle», «vitesses», «roues», «freins», «éclairage», «assistance électrique», «guidon», «accessoires», «vélo bloqué».

capture_decran_2021-07-13_a_09.56.21_60ed4c4a59afe.png

«Cette nouveauté vient s’ajouter aux évolutions déployées en ce sens dans les derniers mois, notamment la refonte des signalements (pour signaler en quelques secondes un incident sur un vélo)», peut-on lire sur le site Vélib’. Et pour répondre à ceux qui accuseraient le groupe de prendre à la légère la maintenance de ses vélos, le directeur général de Smovengo, Jacques Greiveldinger, a récemment répondu au Parisien que «5.500 réparations» étaient réalisées chaque semaine, dont «2.200 sur le terrain».



Source link

Autres articles à lire

Paris : des images «d’apéros de rue» en plein reprise de l’épidémie font réagir

adrien

Parkinson : ces 5 signes qui alertent sur l’arrivée de la maladie

adrien

5G à Paris : les antennes vont (enfin) être déployées, après l’accord des élus parisiens

adrien

Johnny Hallyday : on a écouté le titre posthume «Deux sortes d’hommes»

adrien

Musée du Louvre : pour la première fois une femme dirigera le plus grand musée du monde

adrien

Coronavirus : le professeur Raoult accuse ses collègues marseillais de lancer des «messages alarmistes»

adrien