heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Validé saison 2 : tout savoir sur Laetitia Kerfa, nouvelle héroïne de la série


Ce lundi 11 octobre marque l’arrivée sur Canal+ de la très attendue deuxième saison de Validé, véritable série phénomène sur les coulisses de la scène rap française, et qui cette fois met en avant une jeune rappeuse très prometteuse.

Cette deuxième partie voit en effet l’entrée en scène de Laetitia Kerfa qui reprend le rôle principal de la série, celui de Clément alias Apash (Hatik), dans une première saison ponctuée par un final choc : la mort du rappeur lors d’une fusillade.

En hommage à leur ami d’enfance, William et Brahim (Brahim Bouhlel, acteur de la série toujours incarcéré au Maroc) décident de créer un label indépendant, Apash Music, et se mettent en quête d’un nouveau talent. Ils entendent alors parler de Sara, une rappeuse mère d’un petit garçon qui fait des étincelles sous le nom de scène Original Laeti, mais semble avoir renoncé à ses rêves d’artiste…

Portée par une mise en scène survoltée et une bande originale percutante, cette saison 2 envoie du lourd entre violents clashs, freestyles à fleur de peau et luttes de pouvoir impitoyables. Et Laetitia Kerfa crève l’écran.

Laetitia Kerfa était une évidence

Après une saison 1 qui compte plus de 35 millions de visionnages, le créateur et acteur Franck Gastambide a donc cette fois misé sur une héroïne pour continuer sa passionnante plongée au cœur du rap game.

« La logique aurait été de repartir avec les mêmes personnages, a-t-il expliqué à Télé7Jours. Je me suis dit qu’on allait faire l’inverse : tuer notre héros et en faire une légende. Ses amis décident de créer un label à son nom, Apash Music, et de continuer dans le rap game. Avec cette question : qui va reprendre le flambeau ? Je voulais quelque chose d’inattendu, d’extraordinaire. Je me suis dit qu’une femme dans le rap, c’est forcément extraordinaire ».

Grand bien lui en a pris car Laetitia Kerfi alias Original Laeti convainc aussi bien dans son jeu d’actrice que dans celui de rappeuse. Et, comme Diam’s jadis, prouve que les femmes peuvent tenir la dragée haute aux mecs dans ce milieu pétri de misogynie.

« Sur cette série mon principal ange gardien s’appelle Screetch, célèbre clipper du rap français. Il me parlait d’une fille extraordinaire qu’il fallait absolument que je découvre sur scène. Un soir il m’a accompagné voir Laetitia Kerfa au Théâtre de la Commune à Aubervilliers. Cette artiste cochait toutes les cases dont je pouvais rêver : elle portait un seule-en-scène, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Elle rappait. Elle est, en plus, très belle et très charismatique. C’était une évidence : Sara, ce serait elle ! », se souvient Franck Gastambide dans une interview pour Télérama. Un casting est quand même organisé ensuite, mais Laetitia Kerfa l’emporte haut la main. Tant et si bien que sa personnalité « déteint » sur son personnage.

Entre rap et théâtre

«C’est la première série que je tournais, donc c’était compliqué», a-t-elle confié à TV Mag. «J’ai eu plein d’émotions en même temps mais j’étais très déterminée. Je me disais que décrocher un rôle dans Validé était une chance et qu’il fallait que je la saisisse (…) C’était le moment où il fallait que je montre que j’ai du talent, ce que je sais faire et que je sais le faire mieux que les autres.»

Algérienne et guadeloupéenne, comme le fait savoir le site du Kub qui propose une biographie de la jeune femme de 26 ans, Laetita Kerfa est encore peu connue du grand public. «Elle commence à rapper au sein du collectif Keskiya, puis elle poursuit son propre chemin. Elle met dans ses raps ce qu’il y a de plus intime, sans s’interdire de jouer différents personnages et des contradictions qui la composent. Au fil de ses textes, elle construit un rap singulier, incisif et brûlant, qui puise tout autant dans la trap que dans le boom bap», est-il décrit. Le compte Facebook La servante rapporte en outre qu’elle a grandi à Paris et s’est «déjà produite dans de nombreux endroits comme le festival Irruption à Belleville ou Le Café La Pêche à Montreuil.».

Son flow fait mouche notamment dans ce spectacle entre rap et théâtre intitulé «Du sale !» :

Alors qu’Hatik a fait une percée fulgurante dans le milieu en surfant sur le succès de Validé qui l’a fait connaître du grand public, Laetitia Kerfa annonce déjà ce qu’elle compte faire ensuite : «Je dissocierai le rap de la comédie mais je continuerai à faire les deux même si je ne suis pas la même : il y a Laeti la rappeuse et Laeti l’actrice, a-t-elle dit à TVMag. Je veux pouvoir aller partout et passer de Validé à un film d’auteur au rap.»

Validé, le phénomène



Source link

Autres articles à lire

Margaux Motin revient en librairie avec «Le printemps suivant»

adrien

Présidentielle 2022 : Marine Le Pen en ordre de marche

adrien

César 2021 : retrouvez le palmarès de la 46e cérémonie

adrien

Lille, Lyon, PSG… Quelle équipe va virer en tête à la trêve hivernale ?

adrien

Air France doit officialiser la suppression de plus de 7.500 postes

adrien

Voici les priorités du gouvernement, hors coronavirus, pour les six premiers mois de 2021

adrien