heureux-qui.com
Fil Info

Vaccination contre le Covid-19 : rendez-vous, calendrier… les démarches à suivre

Notez cet article


Après un démarrage chaotique, la campagne de vaccination contre le Covid-19 se poursuit en France. Dès lundi prochain, le 18 janvier, les personnes âgées de plus de 75 ans ne résidant pas en Ehpad pourront se faire vacciner.

Elles peuvent, pour cela, prendre rendez-vous dès à présent, à compter de ce jeudi 14 janvier. De son côté, la population générale aimerait y voir plus clair aussi.

Voici, ci-après, toutes les dates à connaître et les démarches à suivre.

Qui est concerné, aujourd’hui, par la vaccination ?

En France, la campagne de vaccination a démarré le 27 décembre dernier.

Etaient, et sont toujours concernés en priorité d’ailleurs, les résidents en Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et les personnes résidant dans des unités de soins de longue durée.

Les professionnels de santé de plus de 65 ans, puis, depuis le 4 janvier, ceux de plus de 50 ans, sont également éligibles à la vaccination. Même chose pour les pompiers et les aides à domicile de plus de 50 ans.

A présent, la vaccination va être ouverte à certaines catégories de population, en fonction de leur âge, hors établissements médico-sociaux.

Un calendrier a même été fixé par les autorités sanitaires, mais ce dernier pourra être modifié en fonction de l’évolution de la pandémie et de l’arrivée effective des vaccins sur le territoire.

Quelles sont les prochaines étapes de la campagne vaccinale ?

Comme évoqué plus haut, à compter du lundi 18 janvier, la vaccination va être étendue à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans, même si elles ne sont pas dépendantes et qu’elles ne résident pas en Ehpad.

Seule la ville de Nancy, en Meurthe-et-Moselle a pris un peu d’avance puisqu’elle a élargi, dès mardi 12 janvier, la vaccination aux plus de 75 ans.

Ensuite, sauf changements, ce sont les personnes âgées de plus de 65 ans et les Français à risque qui, à compter de la fin du mois de février ou du début du mois de mars, pourront à leur tour se faire vacciner. Selon les estimations du gouvernement, ce public concerne environ 14 millions de Français au total.

Cette campagne est censée durer jusqu’à la fin du mois de mars pour toucher, ensuite, une population plus large, par étapes.

Devraient ainsi être successivement concernées : les personnes âgées de 50 à 64 ans, les professionnels de plusieurs secteurs considérés comme essentiels au fonctionnement du pays (Sécurité, Education, Alimentaire), aux personnes vulnérables et précaires, les personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos, comme les prisons.

Au printemps ou au début de l’été, si tout se passe bien ce qui n’est pas gagné alors que le variant anglais frappe en ce moment-même le pays, viendra la dernière étape et sans doute la plus cruciale : la campagne de vaccination à destination de la population générale.

Comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner ?

Dès ce jeudi 14 janvier, les personnes âgées de 75 ans et plus ne résidant pas en Ehpad et toutes celles éligibles à la vaccination (voir plus haut) peuvent donc prendre rendez-vous.

Pour ce faire, trois solutions : Ces personnes pourront contacter par téléphone un numéro national (qui n’avait pas été communiqué jeudi en fin de matinée, mais qui devait l’être à 18 h le jour-même par le Premier ministre Jean Castex).

De même, ces personnes pourront également contacter directement un centre vaccinal local (voir infos ICI).

Enfin, la dernière option et peut-être la plus simple à condition d’être connecté, sera de se rendre sur un site internet dédié et intitulé : santé.fr. Ce site va permettre à toute personne qui souhaite se faire vacciner de localiser le centre de vaccination le plus proche de son domicile, et de prendre directement rendez-vous en ligne.

A noter que cette prise de rendez-vous médical en ligne pourra également se faire sur trois plates-formes privées : Doctolib, Maiia et Keldoc.

Comment, concrètement, se passe la vaccination ?

Une fois le rendez-vous pris, viendra ensuite le grand jour : celui de la consultation pour l’injection en centre de vaccination. 

Selon le protocole actuellement disponible, la consultation devrait démarrer par un entretien avec un soignant ou le patient se verra remettre un questionnaire à remplir pour s’assurer de l’absence de contre-indications.

Parmi les éléments que les médecins chercheront à établir : si la personne concernée n’a pas contracté le Covid-19 au cours des trois derniers mois, ou si elle n’a pas été vaccinée contre la grippe au cours des trois dernières semaines.

Ces vérifications effectuées, la vaccination contre le Covid-19 pourra alors vraiment se faire. Seul un médecin, un infirmier, «ou tout autre soignant habilité à le faire» pourra alors procéder à une injection intramusculaire, généralement sur l’épaule.

Bon à savoir : chaque patient sera alors invité à rester quinze minutes sur place «par mesure de sécurité».

Par ailleurs, les personnes qui auront eu une première injection seront invitées à recevoir une seconde dose du vaccin. Celle des laboratoires Pfizer / BioNTech, par exemple, doit se faire vingt-et-un jours après la première. Mais, en cas de besoin, rien n’exclut que ce délai soit rallongé. D’ailleurs, pour faire face à une mutation du virus, l’Angleterre a déjà fait ce choix.  

Doit-on se faire vacciner si on a déjà été contaminé ?

«Il n’est pas nécessaire, à ce stade, de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà été infectées par le Covid-19», indique l’Assurance Maladie sur son site internet.

D’une façon générale, la Sécurité sociale recommande aux personnes qui ont déjà contracté le coronavirus et qui souhaiteraient se faire vacciner d’échanger sur la question avec leur médecin traitant, mais, insiste-t-elle, «il ne faut pas vacciner s’il y a des symptômes persistants».

Le nombre de Français qui envisagent de se faire vacciner augmente.

Par ailleurs, il faut savoir que le vaccin est gratuit. C’est en effet l’Agence nationale de santé publique qui est chargée d’acheter les doses de vaccin pour le compte de l’Etat.

C’est aussi cette agence qui assure leur mise à disposition partout en France. 

Retrouvez toute l’actualité liée au coronavirus ICI



Source link

Autres articles à lire

Canneseries : zoom sur «Moloch» et «Cheyenne et Lola», les deux séries françaises en compétition

adrien

JO 2024 : de nouveaux surcoûts selon la Cour des comptes ?

adrien

DIRECT – Coronavirus : 7 nouveaux départements classés en «zone de circulation active»

adrien

«Petit pays» : pourquoi faut-il aller voir l’adaptation du roman de Gaël Faye sur grand écran?

adrien

Remaniement : la liste des ministres dévoilée dans la journée

adrien

L’exilé Amadou Diallo, admis à Sciences Po, a obtenu le statut de réfugié

adrien