heureux-qui.com
Fil Info

Vaccin contre la grippe : qui sont les personnes prioritaires ?

Notez cet article


Alors que la campagne de vaccination antigrippale 2020 doit commencer le mois prochain, de plus en plus de voix s’élèvent pour appeler les Français à se faire vacciner massivement contre la grippe saisonnière.

Les autorités de santé recommandent pourtant toujours officiellement de cibler en priorité certaines catégories de population bien particulières. Pourquoi et lesquelles ?

Tout d’abord, comme l’explique la Haute autorité de Santé (HAS) sur son site, dans un avis en date du 20 mai dernier et toujours d’actualité, même si le pays est confronté au coronavirus, la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière sera toujours réalisée, en France, selon les recommandations initiales du calendrier des vaccinations 2020, soit à la mi-octobre pour la France métropolitaine, en raison des délais de fabrication du vaccin.

Et si la date exacte du coup d’envoi de la campagne vaccinale antigrippale 2020 n’est pas encore connue, elle devrait être similaire à celle de l’an passé où elle avait démarré le 15 octobre 2019. L’échéance exacte 2020 devrait être quoi qu’il en soit communiquée au cours de la première semaine d’octobre. 

D’abord l​es sujets fragiles et le personnel de santé 

Cette année encore, la stratégie vaccinale devrait consister à viser en priorité les populations à risques.

Concrètement, les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes malades porteuses de pathologies chroniques – notamment celles qui sont immunodéprimées – devraient ainsi recevoir prochainement à leur domicile un courrier les invitant à se faire vacciner contre la grippe. 

Dans le cadre de la pandémie de Covid-19, la Haute autorité de Santé (HAS) recommande également «à ce que les sujets identifiés comme contacts possibles d’un cas de Covid-19, et éligibles à la vaccination contre la grippe, voient leur vaccination reportée à l’issue de la période d’isolement recommandée en l’absence d’apparition de symptômes». 

Des critères qui pourraient évoluer

Cela étant dit, eu égard à la pandémie de Covid-19 et pour éviter que cette épidémie chevauche celle de la grippe hivernale et mette à rude épreuve les hôpitaux, rien n’exclut que ces critères de population puissent être amenés à évoluer.

C’est du moins ce que demandent plusieurs médecins, mais également 75 parlementaires de la majorité qui, dimanche 20 septembre, ont publié une tribune dédiée dans le JDD, exhortant les autorités de santé à faire vacciner «massivement» les Français contre la grippe.

Contacté par CNEWS, le docteur Jean-Christophe Calmes, vice-président du syndicat MG France (premier syndicat de médecins généralistes de France), se joint sans réserve à cet appel, fustigeant au passage les rumeurs «absurdes» des anti-vaccins, relayées notamment sur les réseaux sociaux. Car, dit-il, «c’est ni plus ni moins que la santé des Français qui est en jeu».

Dans ce contexte, les lignes pourraient donc bouger et le Conseil scientifique, chapeauté par le professeur Jean-François Delfraissy et chargé d’orienter les décisions de l’exécutif dans la crise, pourrait très bien formuler au début du mois d’octobre de nouvelles préconisations visant à revoir les critères de la stratégie vaccinale antigrippale. Le critère de l’âge, notamment, pourrait être abaissé.

Le pouvoir sait quoi qu’il en soit très bien que, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, la demande même des Français risque d’être plus forte cette année sur les vaccins antigrippaux.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a d’ailleurs récemment commandé un stock de 13 millions de doses de vaccins antigrippaux, soit bien plus que les années précédentes, a révélé le JDD. Reste à savoir si cette quantité sera suffisante par rapport à une demande qui risque d’être forte. 

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : le maire de Nice Christian Estrosi demande l’instauration d’un couvre-feu

adrien

Science participative : les Français invités à créer les services vocaux de demain

adrien

Eurovision 2021 : quels sont les pronostics des fans ?

adrien

Paris : à peine installés à La Villette, 80 migrants évacués

adrien

une actrice l’accuse d’être «un prédateur sexuel attiré par les mineures»

adrien

Coronavirus : Toulouse et Montpellier aussi en zone d’alerte maximale dès mardi

adrien