heureux-qui.com
Image default
Fil Info

US Open : les pleurs de Novak Djokovic en pleine finale (vidéo)


La tension était forte. Peut-être trop forte pour Novak Djokovic. Alors qu’il pouvait réaliser le Grand Chelem calendaire, Novak Djokovic a été battu, dimanche soir, en finale de l’US Open par Daniil Medvedev (6-4, 6-4, 6-4). Et à la fin du troisième set, avant que le Russe ne serve pour le match, le n°1 mondial a craqué sur sa chaise.

Le Serbe a résisté jusqu’au bout. Mené deux sets à rien et 5-1 dans la 3e manche, Novak Djokovic n’a rien lâché pour revenir à 5-4 et laissé entrevoir un possible exploit. Et au moment de venir s’assoir sur sa chaise, après avoir remporté son jeu de service, il a pu compter sur le soutien du public du Central de Flushing Meadows, qui s’est mis à scander à son nom pour l’encourager. Un moment fort qui a fait craquer Djokovic, envahi par l’émotion et l’«amour» des spectateurs à son égard.

«C’est quelque chose dont je me souviendrai pour toujours»

Le visage plongé dans sa serviette, il n’a pu retenir ses larmes, sous doute émoussé tant physiquement que mentalement par l’énorme attente suscitée par la possibilité de remporter les quatre tournois majeurs de la saison. Malgré ce soutien, l’exploit n’a pas eu lieu et Novak Djokovic a fini par s’incliner, voyant son rêve brisé. A l’issue de la rencontre, il est revenu sur cet événement, qui restera comme l’une des images fortes de cette finale.

«J’ai ressenti quelque chose que je n’avais jamais ressenti de ma vie ici à New York. Le public m’a fait me sentir très spécial», a expliqué en conférence de presse le n°1 mondial, qui souffre d’un déficit d’amour et de popularité comparé à Roger Federer et Rafael Nadal. «Je ne dirais pas que je m’attendais à rien, mais la quantité de soutien, d’énergie et d’amour que j’ai reçu des spectateurs… C’est quelque chose dont je me souviendrai pour toujours», a-t-il ajouté.

Daniil Medvedev est un grand fan du jeu Fifa.

Et de poursuivre : «C’est la raison pour laquelle, au moment du dernier changement de côté, j’ai juste pleuré. L’émotion était si forte. C’est aussi fort que de gagner mon 21e tournoi du Grand chelem. C’est ce que j’ai ressenti, en toute honnêteté. Ils ont touché mon cœur. C’était juste merveilleux.»

Il y avait également un peu de tristesse de voir lui échapper le match, sans doute le plus important de sa carrière, qui lui aurait permis d’entrer encore un peu plus dans l’histoire du tennis avec ce Grand Chelem calendaire et un 21e Majeur. Il devra retenter sa chance la saison prochaine.





Source link

Autres articles à lire

PSG : Mbappé, Neymar, mercato, Tuchel… Ce qu’il faut retenir des déclarations de Leonardo

adrien

Dix pour Cent : qui sont les guests de la 4e saison qui démarre ce mercredi 21 octobre ?

adrien

NBA : quels scénarios pour la fin de saison ?

adrien

cette maquette géante en 3D pour aider les chercheurs

adrien

le square de la porte de la Villette, nouvelle «Colline du crack» ?

adrien

L’enseignante et féministe Alice Coffin écartée de l’Institut Catholique de Paris

adrien