heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Une statue de Dolly Parton à la place de celle d’un leader du Ku Klux Klan ?


Située depuis quarante ans dans la ville de Nashville, à l’intérieur du Capitole de l’État du Tennessee, la statue de Nathan Bedford Forrest, un ancien leader du Ku Klux Klan et soldat confédéré, pourrait bientôt être remplacée par une autre illustre effigie du sud des États-Unis : celle de la chanteuse de country Dolly Parton.

Les médias américains, dont l’édition locale de la chaîne d’information ABC NEWS, indiquent en effet que les législateurs locaux envisagent plusieurs options pour remplacer la sculpture controversée et, selon plusieurs enquêtes, la statue de Dolly Parton tient sérieusement la corde.

Alors que les États-Unis sont toujours en proie à des manifestations pacifiques entremêlées d’émeutes dans le sillage des mobilisations du mouvement Black Lives Matter, l’idée n’est pourtant pas si récente que cela et remonte déjà au mois de décembre 2019.

ABC NEWS explique ainsi qu’elle en revient à Jeremy Faison, membre républicain de la Chambre des représentants du Tennessee. Après avoir déclaré qu’il existait, selon lui, au moins «100 autres personnalités méritant d’être représentées», il a finalement suggéré Dolly Parton, 74 ans, «en raison de son énorme popularité et de son statut de modèle local et national».

«Si nous voulons préserver l’histoire, alors faisons-le de la bonne façon», a ajouté l’homme politique, en précisant qu’il serait «fier» si sa fille de 16 ans venait au Capitole pour voir une «dame» comme Dolly Parton, en lieu et place du soldat confédéré.

Aucun commentaire de la part de Dolly Parton

Reste que si l’idée fait son chemin, la principale intéressée, Dolly Parton, n’a elle, en revanche, toujours pas fait le moindre commentaire public sur cette proposition.

En un demi-siècle, la chanteuse est devenue la reine de la musique country («Queen of Country Music») et a vendu plus de 100 millions d’albums dans le monde.

Elle a dernièrement fait l’objet d’un podcast en neuf parties, «Dolly Parton’s America», «L’Amérique de Dolly Parton» en français, qui a exploré son statut de figure publique et «d’unificatrice unique de la société américaine à une époque où les divisions politiques et sociales sont très exacerbées», peut-on lire sur le descriptif.

Mais au cours de sa longue carrière, la chanteuse a néanmoins toujours pris soin d’éviter de devenir une figure politique.

Retrouvez toute l’actualité internationale ICI





Source link

Autres articles à lire

Vidéo : De violentes bagarres éclatent dans les tribunes du combat entre Andy Ruiz et Chris Arreola

adrien

Bélarus : plus de 600 arrestations à la manifestation massive de l’opposition

adrien

Perseverance : une roche étrange trouvé sur Mars intrigue les scientifique

adrien

Diversité : «Big Mouth» et «Central Park» changent les doublures vocales de leurs héroïnes de couleur

adrien

La Chronique des Bridgerton : Regé-Jean Page, alias le duc de Hastings, ne sera pas dans la saison 2

adrien

Mort de Victorine : dix enquêteurs mobilisés à plein temps sur l’affaire

adrien