heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Une illustration publiée dans Valeurs Actuelles imaginant la députée Danielle Obono en esclave fait scandale


Dans son numéro du 27 août, l’hebdomadaire conservateur Valeurs Actuelles affiche à sa une la députée de la France Insoumise Danièle Obono avec un bandeau «Danièle Obono au temps de l’esclavage».

Dans le cadre de sa série estivale, le magazine imagine des personnalités «empruntant les couloirs du temps». Après Didier Raoult durant la première Guerre mondiale et Nicolas Hulot au Moyen-Age, Danièle Obono est cette fois-ci présentée comme «Obono l’Africaine», dans une bande dessinée.

Dessinée sous les traits d’une esclave, une grosse chaîne autour du cou, la parlementaire s’est insurgée sur Twitter ce vendredi. «On peut encore écrire de la merde raciste dans un torchon illustré par les images d’une députée française noire africaine repeinte en esclave» dénonce-t-elle.

Le président du groupe parlementaire de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s’alarme d’un «harcèlement nauséabond».

Le président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand (LREM) attaque «une ignoble représentation d’un parlementaire» et adresse «tout son soutien et celui de l’Assemblée nationale face à ces abjections».

Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, apporte également son soutien «au nom des principes et des valeurs de la République française».

Le premier ministre Jean Castex appelle «à une condamnation sans ambiguité».

Le trésorier du Rassemblement National Wallerand de Saint-Just dénonce un «mauvais goût absolu».

VALEURS ACTUELLES REPOND A LA POLEMIQUE

Face aux critiques, Valeurs Actuelles a répondu dans un communiqué sur Twitter, ce samedi après-midi. Le magazine se défend en indiquant que «son texte n’a rien de raciste». «Il est commode pour nos adversaires de nous imputer cette accusation, que rien n’étaie dans le contenu».

Le magazine poursuit toutefois en évoquant la diffusion des dessins de Danièle Obono sur les réseaux sociaux. «Nous avons suffisamment de clairvoyance pour comprendre que la principale intéressée ait pu se sentir blessée personnellement par cette fiction. Nous le regrettons et nous lui présentons des excuses», écrivent-ils.

Retrouvez toute l’activité sur la politique ICI





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : les 5 infos essentielles de ce jeudi 28 mai

adrien

Cambriolages : 5 erreurs à ne pas commettre avant de partir en vacances

adrien

«Porter le maillot bleu le plus haut possible»

adrien

Coupe du monde 2018 : les 10 moments forts

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : l’animal à l’origine de la pandémie «pas encore identifié», indiquent les experts de l’OMS

adrien

#JeNeMeConfineraiPas : des internautes refusent un possible reconfinement

adrien