heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Une fusée SpaceX envoie 143 satellites dans l’espace en un seul vol, un record


Nouveau record pour SpaceX. L’entreprise américaine est parvenue à placer 143 satellites en orbite avec une seule fusée : un nombre totalement inédit dans l’histoire spatiale.

Le précédent record datait de 2017. A l’époque, l’Inde était parvenue à lancer 104 satellites en une seule fois. Une performance dépassée ce 24 janvier, comme s’en est félicité SpaceX sur Twitter. «Notre fusée Falcon 9 a placé 143 satellites en orbite – c’est le maximum jamais atteint en une seule mission – », a écrit l’entreprise d’Elon Musk. 

La fusée Falcon-9 a en effet décollé sans encombre depuis la base de Cap Canaveral (Floride) ce dimanche à 10h. Tous les satellites ont été lancés avec succès. 

Le covoiturage de l’espace 

Cette opération s’inscrivait dans le cadre du programme «Rideshare» («Covoiturage» en français) de SpaceX. Il s’agit d’un service qui permet aux petites compagnies d’envoyer leurs satellites dans l’espace à moindre coût, en utilisant les fusées développées par l’entreprise d’Elon Musk. Il suffit à la compagnie de sélectionner son «vol» en fonction du poids de son satellite et de l’orbite souhaité. C’est presque aussi simple que réserver un train. 

Parmi les 143 satellites lancés ce dimanche, 133 n’appartiennent donc pas à SpaceX : ils sont la propriété de commerciaux ou d’institutions gouvernementales. Les dix restants, eux, ont été développés pour rejoindre le projet «Starlink». Concrètement, ils sont censés former une grosse constellation de satellites afin de fournir à la planète  une connexion internet à haut débit. 1.000 satellites sont pour l’instant déployés – SpaceX en prévoit 42.000 – et les critiques affluent. Certains scientifiques reprochent à la firme américaine d’encombrer l’orbite terrestre basse, et redoutent des collisions entre satellites, voire des pannes et des pertes de contrôle. Sans compter qu’une telle constellation pourrait gêner les observations des astronomes. 

Un satellite français à bord 

Mais tous les satellites déployés dimanche n’ont pas pour objectif de rejoindre Starlink. UVSQ-SAT, par exemple, doit faire progresser la recherche sur le réchauffement climatique. Ce mini-satellite était d’ailleurs le seul français à bord. Ressemblant à une petite boîte carrée, il a été conçu par le laboratoire Latmos de l’université Versailles-Saint-Quentin de Guyancourt (Ile-de-France). 

Plus précisément, UVSQ-SAT se servira de son placement en orbite terrestre basse pour analyser l’absorption des rayons du soleil par les étendues d’eau à la surface de la Terre. Il devrait pouvoir transmettre aux chercheurs une cartographie toutes les trois heures. 

Retrouvez toute l’actualité Espace ICI





Source link

Autres articles à lire

DIRECT – Coronavirus : 19.235 nouveaux cas et 195 décès recensés en France ces dernières 24 heures

adrien

Pourquoi Apple lance-t-il un iPhone 12 Mini ?

adrien

Coronavirus : les prestigieux marathons de New York et Berlin annulés

adrien

Ligue 1 : Le PSG et Tuchel déjà dos au mur contre Metz

adrien

The Good Lord Bird : la leçon d’Histoire d’Ethan Hawke à ne pas manquer sur Canal+

adrien

20 % des Français ont mal supporté leur logement pendant le confinement

adrien