heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Une fois que tu sais : un documentaire sur la crise climatique à découvrir de toute urgence


C’est aujourd’hui, mercredi 22 septembre, que sort en salles le documentaire «Une fois que tu sais». Un film réalisé par Emmanuel Cappellin sur la crise climatique, et la menace de l’effondrement de notre civilisation industrielle.

Loin du récit catastrophiste et culpabilisant où les données les plus angoissantes sur la réalité du changement climatique sont compilées les unes après les autres, le réalisateur, avec l’aide d’Anne-Marie Sangla, est allé à la rencontre de scientifiques – Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici, Richard Heinberg, Saleem Huq, ou encore Susanne Moser – qui ont consacré leur vie à la recherche sur le climat, afin de recueillir leurs sentiments personnels par rapport à l’évolution de la situation actuelle. Et la manière dont ils se préparent aux bouleversements inévitables que cela implique.

Car aujourd’hui, il est impossible d’ignorer les enjeux auxquels doit faire face l’humanité, avec une démographie galopante, la course sans fin à la croissance économique, une consommation des énergies fossiles toujours plus élevée, l’effondrement de la biodiversité, les réfugiés climatiques, etc.

«Une fois que tu sais, tu ne peux plus être le même»

Emmanuel Cappellin entame son documentaire en portant un regard intime et critique sur son propre désarroi et son impuissance face aux vertiges de l’urgence climatique. Une prise de conscience qui change tout, et qui peut mener, chez certains, à développer une «éco-anxiété». Elle peut aussi devenir le terrain fertile d’une mise en action tournée vers l’avenir. Une idée parfaitement résumée par Richard Heinberg, expert de l’épuisement des ressources pétrolières, dans le film.  

«Vaut-il mieux ne rien savoir ? D’une certaine manière, on peut considérer cela comme un savoir toxique. Mais je ne peux me résoudre à cacher ces informations, parce que de profonds changements se profilent à l’horizon. Et pourtant, transmettre cette information a un impact psychologique. Une fois que tu sais, tu ne peux plus être le même. Pour moi, la seule stratégie possible est de faire en sorte de n’avoir aucun regret. Il faut donc faire de notre mieux maintenant afin de sensibiliser et de créer des exemples de modes de vie durables. Il faut réduire la souffrance humaine et préserver les écosystèmes du mieux que l’on peut. Il faut aussi lâcher prise et se dire que, d’une façon ou d’une autre, cela fera la différence. On se dirige vers des temps difficiles, mais plus on sera nombreux à s’engager à créer de la résilience et à agir avec empathie, voir même avec un peu de sagesse, mieux on s’en sortira tous», explique-t-il.

Un message d’espoir

La sortie de Une fois que tu sais en salles est le résultat de 7 années de travail de la part d’Emmanuel Cappellin. S’il sait que ce documentaire ne viendra pas bouleverser les lignes actuelles, le réalisateur s’attache toutefois à montrer qu’une écologie politique est possible, et que des solutions durables et solidaires – qui permettront de faire face aux difficultés qui se profilent à l’horizon, et d’imaginer le monde d’après en phase avec les limitations de la Terre – sont applicables à l’échelle mondiale.

C’est à partir de cette idée de solidarité et d’entraide qu’Emmanuel Cappellin a souhaité mettre en place une campagne d’accompagnement autour de la sortie du film, avec des animations proposées par des bénévoles du collectif Racines de résilience créé pour l’occasion. «Plus qu’un film, on souhaite ouvrir un espace de rencontre et amener le public à faire communauté. Lors de ces animations, on distribuera gratuitement un guide d’action qui fait la synthèse et fédère l’ensemble des sites qui ont déjà listés une partie de ces actions, soit 150 actions. Ce guide est accompagné d’un site internet collaboratif où les gens pourront rajouter leurs actions», précise le réalisateur au site mrmondialisation.



Source link

Autres articles à lire

200 policiers réunis devant le Bataclan contre les accusations de racisme et de violence

adrien

Attentats d’Oslo et d’Utoya : la Norvège commémore cette semaine les 10 ans des attaques

adrien

The Voice Kids : qui sont les favoris ?

adrien

Élection américaine : Sarah McBride est la première femme trans élue au Sénat

adrien

Première bande-annonce pour « High School Musical : la comédie musicale : Spécial Noël »

adrien

Les 5 créations indémodables de Coco Chanel, disparue il y a cinquante ans

adrien