heureux-qui.com
Image default
Fil Info

une expérimentation menée dans deux discothèques samedi soir


Pour simuler en conditions réelles la réouverture prochaine des boîtes de nuit, deux soirées sont organisées simultanément au Cabaret Sauvage (19e) et à la Machine du Moulin Rouge (18e) à Paris, de 23h à 6h, ce samedi 26 juin. Vaccinées mais sans masque, 2.000 personnes devraient y participer.

C’est donc dans ce cadre que les fêtards vont pouvoir danser jusqu’au bout de la nuit, sur les musiques mixées par des DJ réputés, parmi lesquels Laurent Garnier, Etienne de Crécy ou encore Pedro Winter, recrutés pour l’occasion.

Le but ? Evaluer le risque de transmission du Covid-19, deux semaines avant la réouverture des discothèques prévue le 9 juillet. Pour autant, les résultats de ce test grandeur nature ne seront pas attendus avant la fin du mois de juillet et n’auront donc aucune incidence sur les mesures déjà annoncées.

«Ce projet vise à évaluer le risque de transmission du SARS-CoV-2 chez des personnes vaccinées participant à une soirée clubbing à jauge pleine, sans masque et en lieu clos», a de son côté fait savoir l’agence sanitaire ANRS/Maladies infectieuses émergentes, qui pilote le projet avec l’AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux de Paris).

Plus de 4.000 candidatures attendues

Au total, 4.400 volontaires franciliens âgés de 18 à 49 ans doivent être recrutés d’ici à samedi. A savoir qu’il faut qu’ils soient complètement vaccinés (deux doses ou une seule pour ceux qui ont déjà eu le Covid, le tout depuis au moins 14 jours) et n’aient pas de comorbidités qui les exposent à un risque de forme grave.

Parmi eux, la moitié seulement – soit 2.200 personnes – participera aux deux soirées, sur tirage au sort. Seule obligation pour les heureux élus : faire un test PCR (par prélèvement de salive) dans les trois jours avant la soirée, puis un deuxième sept jours après.

Des personnes positives au Covid présentes ?

A noter enfin que l’entrée dans les discothèques ne sera pas conditionnée au résultat du test, même s’il est positif malgré la vaccination. Car l’objectif est en effet d’obtenir «des informations sur la transmission chez les personnes vaccinées» en conditions réelles, a expliqué l’infectiologue Jérémy Zeggagh, coordinateur du projet, lors d’une visioconférence.

Pour rappel, les boîtes de nuit ont été autorisées à rouvrir au public, dès le 9 juillet prochain, avec un protocole sanitaire strict. Celui-ci impose que toutes les personnes présentes à la soirée soient vaccinées ou munies d’un test négatif, que jauge soit fixée à 75 % du public. Mais ne comprend pas l’obligation du port du masque, même s’il le recommande fortement.



Source link

Autres articles à lire

Dexamethasone : ce qu’il faut savoir sur le premier traitement efficace contre le Covid-19

adrien

Etats-Unis : qu’est-ce que le 25e amendement, que certains veulent utiliser contre Donald Trump ?

adrien

Double meurtre dans les Cévennes : la justice retient la préméditation

adrien

Finale NBA : Miami maintient le suspense

adrien

«Nous n’avons pas peur» : la cheffe de file de l’opposition en Biélorussie appelle à l’unité

adrien

Top Chef : « Je danse le Mazzia », Etchebest épinglé par les internautes pour sa parodie d’IAM

adrien