heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Une chienne «parlante» fait le buzz sur TikTok


Nous parlons à nos animaux tout le temps. Mais s’ils pouvaient nous répondre ? C’est le pari lancé par Alexis Devine et sa chienne Bunny.

Pour communiquer avec ses maîtres, Bunny ne se contente pas d’aboyer. Elle presse avec ses pattes des petits boutons sur un tapis, associés à des mots préenregistrés. Par exemple : «papa», «jouer» ou encore «dormir». Comme dans cette vidéo, où elle exprime sa frustration de ne pas voir son maître jouer avec elle. 

@what_about_bunny

This is not the routine we’ve established guys #fypシ #talkingdog #bunnythdog #tiktokdog #play

♬ original sound – I am Bunny

Ce système a rapidement fait d’elle la nouvelle star du réseau social TikTok. Le compte @what_about_bunny compte aujourd’hui 5,7 millions d’abonnés, ainsi que 500 000 sur Instagram. Celle qui est qualifiée de «pipelette» réclame son maître, «parle» de ses amis chiens, ou comme ici, demande à sa maîtresse de venir jouer avec elle. 

@what_about_bunny

Leftovers are life! #bunnythedog #leftovers #nap #fypシ #doggo

♬ original sound – I am Bunny

Alexis Devine, la propriétaire de Bunny, a dit s’être inspirée de Christina Hunger. Cette spécialiste du langage apprend à «parler» à sa chienne Stella via un tapis de boutons semblable à celui de Bunny. «Quand j’ai adopté Bunny, j’ai tout de suite acheté un tapis», explique Alexis Devine dans un interview. «Et en quelques semaines, Bunny était déjà capable de l’utiliser pour nous dire qu’elle voulait sortir faire une promenade.»

«Nous allons à son rythme»

La maîtresse de Bunny précise toutefois que le processus n’a rien d’automatique. «Si je l’interromps alors qu’elle est en train de faire quelque chose pour lui demander de communiquer avec moi, il y a vraiment peu de chances pour qu’elle le fasse», affirme Alexis Devine. «Mais elle se rend souvent sur le tapis, et on peut alors engager la conversation.»

Une conversation qui, comme s’en félicite la maîtresse, devient de plus en plus riche. Le tapis de Bunny proposait au début 24 mots. Il en comporte désormais 78. Tous les mots sont organisés par groupes pour que la chienne puisse se repérer : à gauche, les personnes, à droite, les lieux… L’apprentissage d’un mot se fait ensuite progressivement. «Nous allons à son rythme», insiste Alexis Devine. «Je ne voudrais pas qu’elle soit stressée par les boutons, alors nous prenons notre temps.»

Retrouvez toute l’actualité Réseaux Sociaux ICI 





Source link

Autres articles à lire

Euro 2000 : l’équipe de France était-elle la meilleure de l’histoire ?

adrien

La semaine de Philippe Labro : la vulgarité du débat, l’élégance des mots

adrien

Foundation : les 5 prédictions les plus incroyables d’Isaac Asimov à propos du futur

adrien

L’ex-Top Chef Victor Mercier songe à quitter Paris

adrien

Un suprémaciste blanc exécuté aux Etats-Unis, une première depuis 17 ans

adrien

Le confinement du printemps a fait baisser le niveau des élèves

adrien