heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Un zoo américain a euthanasié des animaux à cause du réchauffement climatique


Les visiteurs du zoo du Minnesota (Etats-Unis) ne verront plus de boeufs musqués. L’établissement a euthanasié ses deux derniers représentants de l’espèce après que la hausse des températures a fragilisé leur santé.

L’intervention a eu lieu «sans cruauté», «à la fin du mois d’avril», assure l’établissement dans un communiqué, qui explique que la météo affectait directement ces animaux. «On peut dire qu’ils s’épanouissaient quand les températures étaient plus froides, mais dès que la chaleur et l’humidité arrivaient, c’est là que je commençais à observer des changements», développe Cindy Bjork-Groebner, l’une des gardiennes du zoo.

En s’appuyant sur les données des Centres nationaux d’information sur l’environnement aux Etats-Unis, The Independent affirme que les températures moyennes du Minnesota ont augmenté d’1,1 degré depuis le début du XXe siècle. Par ailleurs, l’Etat américain le plus au Nord, après l’Alaska, a connu sept de ses 10 années les plus chaudes depuis 2000. Ce, alors même que la toundra arctique, dont sont originaires les boeufs musqués, affiche -34 à -6 degrés, selon National Geographic.

La problématique s’est imposée à la direction de l’établissement «il y a une dizaine d’années». Il a donc été décidé, à ce moment-là, d’arrêter l’élevage de cette espèce. Les acquisitions de nouveaux animaux ont été stoppées et le troupeau s’est amoindri avec le temps, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que ces deux femelles. Devenues âgées, elles étaient, selon le zoo du Minessota, encore plus éprouvées «par la chaleur du printemps et de l’été».

La décision de les euthanasier a été prise après une «longue conversation entre les vétérinaires, les conservateurs et les dirigeants du zoo», précise le Dr. Taylor Yaw, directeur du département de la santé animale de l’établissement. Rappelant la «responsabilité» des équipes envers ces animaux, il est convaincu d’avoir fait «le choix le plus humain possible».

Le boeuf musqué était l’une des espèces emblématiques du zoo du Minessota, présente dès son ouverture, il y a 43 ans. Leur enclos ne restera pas vide longtemps : un groupe de chevaux sauvages asiatiques doit bientôt prendre leur place.





Source link

Autres articles à lire

Comment porter des lunettes aviateurs en 2021 ?

adrien

Mort de Jean-Pierre Bacri : ses 10 rôles inoubliables

adrien

Mode : dans quelles régions les consommatrices sont-elles les plus écoresponsables ?

adrien

Fin de cavale pour un fugitif Français condamné pour un double assassinat il y a 20 ans

adrien

«Affaire du siècle» : la justice ordonne à l’Etat de «réparer» ses engagements climatiques non tenus

adrien

Noël : Nice brille de mille feux

adrien