heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Un homme ordinaire à voir ce soir sur M6 : quand le web sleuthing se mêle de l’affaire Dupont de Ligonnès

Notez cet article


M6 propose ce mardi 15 septembre de découvrir les deux premiers épisodes de la mini-série « Un homme ordinaire » (qui en compte quatre). Inspirée de l’affaire Dupont de Ligonnès, cette fiction voit Arnaud Ducret camper un sosie de l’homme disparu, et Emilie Dequenne une hackeuse lancée sur sa piste.

Le scénario d’Un homme extraordinaire s’inspire de l’enquête qui captive les Français, en mettant en scène un père de famille à l’apparence lambda qui – comme est soupçonné l’avoir fait Xavier de Ligonnès – a un jour de 2011 tué femme, enfants et chiens avant de les enterrer dans le jardin familial puis de disparaître des radars. L’histoire s’accorde cependant quelques libertés, notamment avec le personnage d’Anna-Rose incarné par Emilie Dequenne, voisine de Christophe de Sapin (Xavier Dupont de Ligonnès est ainsi renommé) et hackeuse surdouée qui tente le tout pour le tout pour comprendre ce qui s’est passé.

Sites de la police, de la banque ou de particuliers, elle parvient à s’introduire partout pour les besoins de sa (cyber)enquête. Si les premiers spectateurs de la mini-série ont jugé trop présent et peu crédible cette Anna Rose, cette dernière est cependant directement inspirée des adeptes du web-sleuthing (les fins limiers du Web), un phénomène qui voit des anonymes se lancer dans des enquêtes autour de faits divers via Internet. Les créateurs se sont penchés plus particulièrement sur les activités du hackeur Chris la vérité, créateur de la page Facebook «Xavier Dupont de Ligonnès : Enquête et Débat» qui avait mené des investigations en 2011.

Un phénomène en plein essor

La production précise que c’est notamment lui avait trouvé la photo de Xavier Dupont de Ligonnès dans le sud de la France. «Ce hackeur il s’appelle Christophe (…) et il fait ce qu’on appelle du web sleuthing. Le web sleuthing aux États-Unis ce sont des groupes de hackeurs qui s’occupent d’aller trouver les coupables», a expliqué sur les ondes d’Europe 1 le créateur de la mini-série Pierre Aknine. Chris la vérité avait été condamné à 1000 euros d’amende avec sursis pour «recel de violation du secret de l’instruction» en 2016, pour avoir publié en ligne des documents de l’enquête transmis par un policier.

«En 2011, pour la première fois en France, un hackeur a commencé à ouvrir un compte sur Facebook qui s’appelait Christophe la vérité, et là ça a été la ruée», a développé Pierre Aknine. «Ils s’y sont tous mis, avec des choses abominables et des choses intéressantes. Et ils ont trouvé des choses». Ce qu’avait lui-même dévoilé le principal intéressé dans les pages des Inrocks en 2017.

«Au début on stalkait. Il y a eu un peu de hacking aussi. On a trouvé plein de petites choses et puis ensuite ça a été donnant-donnant dans une sorte de triptyque internautes-famille-enquêteurs», avait confié Chris la vérité. «Comme notre contact enquêteur n’avait pas accès à l’intégralité du dossier, il a été ravi qu’on lui transmette certains documents et comptes-rendus sur Xavier Dupont de Ligonnès et sur son entourage, qui provenaient de la famille. Du coup il nous a transmis dès le mois de juillet 2011 les fameuses ‘notes secrètes’ que Dupont de Ligonnès avait stockées sur ses serveurs, ainsi que plein d’autres informations».

Si Pierre Aknine s’est inspiré de ce hackeur, il n’en partage cependant pas l’hypothèse sur la question qui agite les Français : qu’est devenu Xavier Dupont de Ligonnès ? Pour Chris, il se serait suicidé après sa condamnation en 2016. Pour Pierre Aknine, il serait toujours en vie… Criblé d’échecs tant sur le plan personnels que professionnels, Christophe de Salin, le double fictionnel de Xavier Dupont de Ligonnès, verrait en son quintuple crime parfait le moyen ultime de se hisser à un statut divin.

Retrouvez toute l’actualité de la télévision ICI.



Source link

Related posts

Coronavirus : Quels sont les pays qui ont pratiqué un reconfinement ?

adrien

DIRECT – Coronavirus : nouvelles mesures de restrictions en Guadeloupe

adrien

US Open : après Benoît Paire, Kristina Mladenovic victime de la bulle sanitaire

adrien