heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Tout savoir sur Parler, le réseau social conservateur banni par Google et Apple


Certains parlent de censure, d’autres attendaient la mesure depuis longtemps. Le réseau social Parler a été successivement banni des plate-formes Google et Apple ce 9 janvier, notamment en raison des nombreux messages de soutien aux émeutiers du Capitole.

Un réseau social résolument conservateur

Créé par John Matze et Jared Thompson en 2018, Parler avait pour ambition de contrer les réseaux sociaux majoritaires aux Etats-Unis. Les deux hommes se sont ainsi déclarés «fatigués du manque de transparence dans les géants de la tech, de la suppression idéologique et des manquements à la vie privée». Et le ton s’affiche dès l’inscription sur le réseau social, qui possède un fonctionnement proche de celui de Twitter. Les premières recommandations d’abonnements concernent Tucker Carlson et Sean Hannity, deux présentateurs influents de Fox News, American Greatness, un média conservateur américain, ou encore des politiciens farouches soutiens de Donald Trump comme Kristi Noem. 

En France, certains élus et politiciens d’extrême droite ont également choisi de s’inscrire sur le réseau social. C’est notamment le cas de Marion Maréchal-Le Pen, qui en avait fait la promotion en juillet 2020. Le co-fondateur de Génération identitaire Damien Rieu ou encore Gilbert Collard possèdent également des comptes actifs. 

Un repaire de pro-Trump

Alors que Facebook et Twitter ont augmenté leur répression contre certains comptes pro-Trump pendant la campagne présidentielle, jusqu’à finalement bannir le président lui-même, nombre de ses supporters ont migré sur Parler. L’objectif affiché est clairement d’éviter une forme de censure imposée par les réseaux sociaux traditionnels. Pour autant, Donald Trump ne semble pas (encore) avoir de compte personnel sur l’application. L’on peut cependant y retrouver ses soutiens de longue date, comme Rudy Giuliani, son fils Eric Trump ou encore l’animateur complotiste Alex Jones. 

Il ne faut d’ailleurs pas non plus chercher très loin pour trouver des amateurs de ces théories du complot. Etat profond, 5G, QAnon, vaccins… Ces «classiques» largement diffusés depuis des années sur les réseaux sociaux font également leur apparition sur Parler. À la différence que ce dernier ne compte pas s’attaquer à ce dossier, puisqu’il joue toute sa stratégie marketing sur la liberté d’expression totale. 

C'est la première fois que Twitter bloque le compte de Donald Trump, qui comptabilise 88 millions d'abonnés.

Une interdiction qui fait débat 

Amazon, Google et Apple ont donc annoncé presque de concert vouloir interdire Parler sur leurs serveurs et leurs plate-formes de téléchargement. Cela intervient quelques jours après l’invasion du Capitole par des manifestants pro-Trump. Google a justifié cette décision par la «menace urgente pour la sécurité publique», quand Apple assure : «Il n’y a pas de place sur notre plate-forme pour les appels à la violence et les activités illégales». 

John Matze parle lui d’un moyen d’étouffer la concurrence de la part des GAFA, alors que son réseau social était le plus téléchargé sur l’App Store après l’annonce par Facebook et Twitter de la suspension de Donald Trump. «Ils ne gagneront pas ! Nous sommes le dernier espoir du monde pour la liberté d’expression et l’information libre. C’est une guerre contre nous tous. (…) Ils veulent garder leur monopole sur la parole», écrit-il sur son compte personnel. 

Retrouvez toute l’actualité des réseaux sociaux ICI



Source link

Autres articles à lire

Le philosophe Michel Foucault accusé de pédocriminalité

adrien

«Enragé», «Belle-fille», «Akira» : voici les 3 films à voir ce mercredi 19 août

adrien

Guerre d’Algérie : qui était Ali Boumendjel, le militant algérien «torturé et assassiné» par l’armée française ?

adrien

Equipe de France : qui a déjà sa place dans la liste des 23 pour l’Euro ?

adrien

Val-d’Oise: Un livreur victime d’une agression raciste à Cergy, la police ouvre une enquête

adrien

UFC : Ciryl Gane, un ovni au sommet du MMA ?

adrien