heureux-qui.com
Fil Info

Tout savoir sur le vaccin de Novavax, efficace à 90% y compris contre les variants

Notez cet article


La société pharmaceutique américaine Novavax a annoncé que son vaccin contre le Covid-19 était efficace à plus de 90% contre la souche initiale du coronavirus, mais aussi contre les différents variants qui circulent.

Un vaccin très efficace

Selon les résultats des études cliniques menées par le laboratoire, le vaccin NVX-CoV2373, son nom scientifique, «a démontré une efficacité globale de 90,4% (…) et de 100% contre les formes modérées ou graves de la maladie», a annoncé Nonavax dans un communiqué.

L’entreprise s’est aussi penchée sur l’efficacité de leur produit contre les autres formes du virus. Elle revendique une efficacité de 100% contre les variants «non préoccupants», et de 93,2% sur les  autres principaux variants, ceux surveillés par la communauté scientifique, à avoir les variants Alpha (britannique), Beta (sud-africain), et Gama (brésilien) et Delta (indien). Enfin, chez les personnes à risque, âgées de plus de 65 ans ou plus jeunes mais présentant des comorbidités, le vaccin Novavax a montré une efficacité de 91%.

Côté effets secondaires, le laboratoire affirme que le vaccin est plutôt bien toléré, sans effets indésirables graves. Les quelques symptômes post-injection sont les mêmes que pour les autres vaccins, à savoir de la fatigue, éventuellement des maux de tête et des douleurs musculaires.

pratique à transporter et conserver

NVX-CoV2373 s’avère plus simple à manipuler que les vaccins à ARN messager, puis qu’il se conserve entre 2°C et 8°C, et ne nécessite donc pas de super-congélateur à -70°C comme le produit développé par Pfizer/BioNTech. Cela pourrait permettre de le transporter plus facilement et de l’administrer dans les pays moins développés, où la vaccination prend du retard.

Technologie du vaccin «sous-unitaire» 

Le vaccin de Novavax utilise la technologie «sous-unitaire». Il contient des fragments de protéines, suffisantes pour apprendre au système immunitaire à reconnaitre le virus, sans l’inoculer.  Les vaccins sous-unitaires sont souvent mieux tolérés que ceux à virus inactivé (comme AstaZeneca), mais peuvent aussi induire une réponse immunitaire plus faible. C’est pourquoi on utilise les adjuvants pour stimuler la production d’anticorps par l’organisme. 

Bientôt autorisé ? 

Grâce à la réussite des essais cliniques, l’entreprise a fait savoir qu’elle allait demander une autorisation officielle de mise sur le marché d’ici la fin du troisième trimestre 2021, auprès des principales autorités sanitaires mondiales. 

Le laboratoire a par ailleurs déjà conclu un accord avec le dispositif de partage des vaccins piloté par l’OMS, Covax, sécurisant ainsi 350 millions de doses. L’entreprise Novavax a fait savoir qu’elle serait en capacité de produire 100 millions de doses par mois d’ici la fin du troisième trimestre, et 150 millions par mois d’ici la fin de l’année 2021. 



Source link

Autres articles à lire

Projet terroriste à Béziers : que sait-on de l’enquête ?

adrien

Brexit : cinq ans après le référendum, plus de 80 % des Britanniques voteraient la même chose

adrien

Une pétition demande au gouvernement d’ouvrir les librairies

adrien

Coronavirus : y a-t-il plus d’enfants hospitalisés au Royaume-Uni à cause de la mutation du virus ?

adrien

Equipe de France : Les Bleus lancent leur campagne pour le Mondial 2022

adrien

DIRECT – Coronavirus : 13 morts en 24h en France à l’hôpital, le plus faible bilan depuis mi-mars

adrien