heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Tout savoir sur la «Journée sans voiture» à Paris dimanche


Ce dimanche 27 septembre aura lieu la sixième édition de la «Journée sans voiture», étendue à tout Paris depuis 2017. Règles à respecter, horaires, transports en commun… Voici tout ce qu’il faut savoir.

C’est une journée un peu à part dans la capitale, plus habituée au ballet incessant des scooters et des voitures. Pendant sept heures d’affilée, ce dimanche, la «Journée sans voiture» se veut être un moment de détente, afin «de rendre l’espace public moins pollué, plus agréable et plus apaisé».

capture_decran_2020-09-23_a_11.07.28_5f6b108259022.png

Pas question donc de prendre une voiture, une moto ou même un scooter pour se déplacer. Dimanche, ce sera à pied, à vélo, en trottinette, rollers, gyropodes ou monoroues… ou en transports en commun (les bus continueront en effet de circuler pendant la journée).

Journée sans voitures en 2017 à paris [ERIC FEFERBERG / AFP/Archives]

Dans quelles zones ?

L’ensemble de la ville est concerné par l’interdiction de circuler pour tous les véhicules motorisés, y compris une grande partie des bois de Boulogne (16e) et de Vincennes (12e). Le périphérique – limité à 70 km/h comme d’habitude – ne sera en revanche pas concerné. En revanche, de nombreuses sorties seront fermées.

Depuis 2017, le périmètre de la «Journée sans voiture» a été élargi à tout Paris intramuros. Une dizaine de zones – comme le quartier de Montmartre (18e), le bassin de la Villette (19e), le Canal Saint-Martin (10e), le Sentier (2e) ou encore le Marais (4e) – seront même complètement piétionnisées pour l’occasion.

A noter que toutes les zones appelées «Paris Respire» (ci-dessous) – piétonnisées toute l’année, tous les week-ends ou le premier dimanche de chaque mois – seront évidemment incluses, soumises à une réglementation différente, puisque seuls les bus et les véhicules de secours y seront autorisés à une vitesse maximum de 20 km/h.

capture_decran_2020-09-23_a_11.04.02_5f6b100986ab0.png

A partir de quelle heure ?

A partir de 11h du matin et jusqu’à 18h, l’entrée dans Paris via les sorties du périphérique, ainsi qu’aux portes de Paris, sera complètement bloquée par plus d’une centaine de barrages filtrants.

Photo prise lors de la 4e édition de la Journée sans voiture.

Quelles contraintes ?

Tous les véhicules motorisés sont concernés par la «Journée sans voiture» : ni voiture, ni scooter, ni moto, ni même véhicule électrique (Cityscoot…) ne pourront donc circuler dans la capitale. En cas d’infraction, les resquilleurs s’exposent à une contravention pouvant aller jusqu’à 135 euros.

Chacun est donc invité par la municipalité «à laisser son véhicule motorisé au garage pour profiter de Paris autrement, en transport collectif, à vélo, à pied, en rollers ou en trottinette». «Pour cela, des tarifs très avantageux (- 30 à – 40 % par rapport au tarif normal) sont proposés à cette occasion dans de nombreux parkings de la ville», a fait savoir la mairie.

Quelles exceptions ?

Dans le périmètre principal, seuls les bus de la RATP, véhicules de secours, taxis et VTC pourront circuler, avec une vitesse maximum autorisée fixée à 30km/h. Normalement, les lignes touristiques OpenTour et BigBus, les autocars de transports de type OUIbus, ainsi que les camions de déménagement munis de leur autorisation sont également autorisés dans la zone.

Par contre, dans le périmètre central comprenant les quatre premiers arrondissements et les secteurs Paris Respire – qui seront entièrement piétonnisés – seuls les bus et les taxis seront autorisés à circuler, avec une vitesse maximum autorisée de 20 km/h.

Les professionnels des marchés parisiens, les dépanneurs, les médecins, les titulaires de la carte handicapée et autres cas particuliers pourront également circuler en voiture. Sachant que la mairie de Paris a fait savoir que «les agents de police feront preuve de discernement pour ces cas particuliers, sur présentation d’un justificatif».

Retrouvez toute l’actualité sur l’Ile-de-France ICI



Source link

Autres articles à lire

Israël : pourquoi Benjamin Netanyahou a toutes les chances d’échouer à former un gouvernement

adrien

A quoi ressembleront les soldes d’été cette année ?

adrien

Kandinsky au cœur d’une expérience artistique et interactive inédite

adrien

Neymar : le 3 août 2017, le jour où il a signé au PSG

adrien

La pub d’une influenceuse pour de faux livres en carton fait réagir sur Twitter

adrien

Romain Bouteille, co-fondateur du Café de la gare avec Coluche, est décédé

adrien