heureux-qui.com
Fil Info

Tout savoir sur Jesse Jackson, fait commandeur de la Légion d’honneur par Emmanuel Macron

Notez cet article


«I am… somebody !» («Je suis quelqu’un !»). Avec ce discours enflammé, prononcé plusieurs fois depuis les années 1960, le pasteur Jesse Jackson s’est imposé comme une figure incontournable de la communauté afro-américaine. Emmanuel Macron lui a remis les insignes de la Légion d’honneur ce lundi 19 juillet.

«Jesse Jackson n’a cessé de militer pour la paix, la justice et la fraternité. Il s’est également engagé en faveur de l’éducation et du climat», a justifié l’Elysée. «Les valeurs promues par le révérend Jackson sont universelles et sont aussi celles de la République.» Jesse Jackson s’est dit «très reconnaissant et honoré». 

Jesse Jackson est principalement connu pour son engagement en faveur des droits des Noirs. Pasteur baptiste, fidèle de Martin Luther King, il a milité avec lui pour les droits civiques pendant les années 60. Il était d’ailleurs aux côtés de Martin Luther King lorsque celui-ci a été assassiné à Memphis en 1968. 

Peu après sa mort, Jesse Jackson a créé la National Rainbow Coalition, une association destinée à venir en aide à toutes les minorités. Il a également fait de l’égalité économique son cheval de bataille, en confrontant les grandes entreprises américaines, comme Coca-Cola, au manque de diversité parmi leurs actionnaires. 

Candidat à la primaire démocrate

Mais l’engagement de Jesse Jackson ne s’est pas arrêté là. Le révérend s’est lancé dans la politique, en étant membre de la frange la plus à gauche du parti démocrate. En 1984 et 1988, il s’est présenté à la primaire du groupe. Il proposait notamment d’augmenter les impôts pour les plus riches et de rembourser une partie des frais médicaux. 

Entre 1995 et 2012, il a représenté l’Illinois au Congrès. Il a aussi été nommé émissaire pour l’Afrique par le président Bill Clinton. 

Ned Price a expliqué que la situation pourrait impacter de prochaines négociations

Aujourd’hui âgé de 79 ans, Jesse Jackson continue de militer pour la justice sociale, même atteint de la maladie de Parkinson. Il utilise toujours le poème «I am somebody» de William Holmes Borders, qu’il a récité plusieurs fois dans des discours. «I am somebody ! I may be poor, but I am somebody (…) I may have made mistakes, but I am somebody (…) My face is different, my hair is different, but I am somebody !» («Je suis quelqu’un ! Je suis peut-être pauvre, mais je suis quelqu’un (…) J’ai peut-être fait des erreurs, mais je suis quelqu’un (…) Mon visage est différent, mes cheveux sont différents, mais je suis quelqu’un»). 





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus: 36 membres d’équipage testés positifs sur un bateau en Norvège

adrien

Le «chauffard de Lorient», qui a renversé deux enfants, jugé ce lundi pour homicide involontaire

adrien

Top Chef : béret, costume, le look de Paul Pairet largement commenté par les internautes

adrien

Oscars 2021 : comment suivre la 93e cérémonie ?

adrien

Rentrée scolaire : 5 youtubeurs éducatifs à suivre

adrien

Tabassage de Yuriy : de nouvelles mesures pour lutter contre les rixes à Paris

adrien