heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Tout savoir sur Armin Laschet, successeur d’Angela Merkel à la tête de la CDU


Élu ce samedi 16 janvier à la tête de la CDU, le parti chrétien-démocrate allemand, avec 521 voix sur 1001, Armin Laschet marche dans les pas d’Angela Merkel et vise le poste de chancelier.

L’actuel président de la région la plus peuplée d’Allemagne, la Rhénanie du Nord-Wesphalie, a réussi à convaincre le parti conservateur face à deux concurrents de taille, Friedrich Merz, et Norbert Röttgen. Une victoire qui est aussi celle d’Angela Merkel, puisque son successeur s’inscrit parfaitement dans la lignée de sa politique et qu’il a réussi à éliminer M. Merz, son principal adversaire politique depuis des années, qui souhaitait un virage plus à droite de la CDU.

Il reprend ainsi la tête du parti, après Annegret Kramp-Karrenbauer, surnommée AKK, qui a renoncé à la présidence et à sa candidature pour les élections législatives fédérales.

À bientôt 60 ans, Armin Laschet, né à Aix-la-Chapelle, a obtenu son siège au Parlement européen en 1999. Il est élu ministre des Générations et de la Famille de Rhénanie du Nord-Westphalie en 2005, puis député du Parlement du Land en 2010. Il devient ensuite ministre-président de la Rhénanie du Nord-Westphalie en 2017. Des fonctions au sein du principal Land d’Allemagne qui confèrent à cet ancien journaliste une solide expérience politique.

Européen convaincu, défenseur d’une ligne politique plutôt centriste, partisan d’une politique d’accueil et d’intégration, Armin Laschet incarne la «relève» d’Angela Merkel. Ce père de trois enfants, dont l’un est aujourd’hui influenceur, avait notamment soutenu la chancelière en 2015 lorsqu’elle a pris la décision d’accueillir en Allemagne des centaines de milliers de réfugiés syriens et afghans.

CAP SUR LA CHANCELLERIE

Lors de son discours virtuel suite à son élection samedi, Armin Laschet a laissé entendre qu’il souhaitait faire gagner la CDU aux élections législatives du 26 septembre prochain. Le parti majoritaire pourra alors désigner le futur chancelier allemand, qui prendra la suite d’Angela Merkel, au pouvoir depuis plus de 15 ans et qui n’a pas souhaité se représenter.

Pourtant, selon un sondage réalisé ce vendredi pour la ZDF, deuxième chaine de télévision publique d’Allemagne, seuls 28% des Allemands estiment qu’il ferait un bon chancelier. Sa place de président de la CDU ne lui garantit donc pas un mandat de chancelier.

Le choix du candidat qui représentera la droite allemande sera fait au mois de mars, et Armin Laschet pourrait être confronté à deux autres candidats de poids. Le premier : Markus Söder, dirigeant de la CSU, l’union chrétienne-sociale de Bavière, alliée politique de la CDU. Il est la deuxième personnalité politique la plus populaire d’Allemagne, et a su convaincre les Allemands par sa gestion de la pandémie de coronavirus, alors que celle d’Armin Laschet en Rhénanie lui a valu de nombreuses critiques.

Angela Merkel ne veut pas rouvrir l'économie allemande trop vite

Le deuxième adversaire possible pourrait être Jens Spahn, actuel ministre de la Santé, dont la ligne politique se veut plus à droite, et qui n’a pas véritablement soutenu Armin Laschet lors de sa campagne pour la présidence du parti. Si sa popularité a grandi grâce à sa gestion de la crise sanitaire, il est aujourd’hui sous le feu des critiques à cause de la lenteur de la campagne de vaccination.

Retrouvez toute l’actualité sur l’Allemagne ICI



Source link

Autres articles à lire

OM : Jorge Sampaoli a-t-il déjà trouvé la solution aux problèmes ?

adrien

Les 6 utilisations surprenantes du bicarbonate de soude

adrien

Chypre-Nord : victoire surprise du protégé d’Ankara face au «président» sortant

adrien

Le premier mini-robot sans batterie ressemble à scarabée

adrien

Inégalités, police, services publics : les mises en garde du Défenseur des droits

adrien

Apple : iPhone 13, Apple Watch Series 7, iPad… Retrouvez toutes les annonces de la keynote

adrien