heureux-qui.com
Fil Info

Tour de France 2020 : Ewan remporte la 3e étape, Alaphilippe toujours en jaune

Notez cet article


Caleb Ewan a remporté au sprint, ce lundi, la 3e étape du Tour de France entre Nice et Sisteron. Le Français Julian Alaphilippe a conservé le maillot jaune de leader.

Le sprinteur australien de poche a repris ses bonnes habitudes sur la Grande Boucle. Déjà vainqueur de trois étapes, l’an dernier, pour sa première participation, Ewan a ajouté un quatrième succès dans sa besace. Aux forceps. Parti de très loin, dans un sprint contre le vent, il a su se faufiler pour griller l’Irlandais Sam Bennett à quelques mètres seulement de la ligne d’arrivée.

«On savait que si tout se passait bien, on pouvait gagner aujourd’hui, a-t-il confié à l’arrivée. J’en avais encore assez dans les jambes pour faire le sprint. Il me fallait trouver la bonne trajectoire pour prendre de la vitesse.» Et c’est finalement dans un trou de souris qu’il est passé pour lever les bras une nouvelle fois sur le Tour. A sa plus grande joie. «Le Tour de France, c’est quelque chose d’exceptionnel pour un coureur. C’est la plus grande course du monde. Gagner, c’est vraiment quelque chose particulier», a déclaré le vainqueur du jour.

Cette victoire a mis un peu de baume au cœur à son équipe qui a accumulé les déboires ces derniers jours avec les tests positifs au Covid de deux membres de l’encadrement, la mise hors délai de l’Allemand John Degenkolb lors de la 1ère étape et l’abandon du Belge Philippe Gilbert.

Avant ce sprint massif, l’étape a été marquée par la longue échappée de Jérôme Cousin, parti à l’avant dès le début de course en compagnie de ses compatriotes Anthony Pérez et Benoît Cosnefroy. Ces deux derniers se sont livrés une bataille pour le maillot à pois de meilleur grimpeur. Et alors que Pérez aurait dû revêtir la tunique blanche à pois rouge, il a été contraint à l’abandon après avoir heurté une voiture de son équipe qui a subitement freiné devant lui dans une descente. Selon un premier diagnostic, il a eu les côtes fracturées et a dû être transporté à l’hôpital de Digne-les-Bains. Esseulé en tête, Cousin a vu, lui, ses espoirs de victoire s’envoler à 16 kilomètres de l’arrivée avec le retour du peloton.

Le Colombien Egan Bernal a remporté le Tour de France en 2019.

De son côté, Julian Alaphilippe, maillot jaune sur les épaules, a vécu une journée tranquille. Mais les choses risquent d’être différentes, ce mardi, avec la première arrivée au sommet à Orcières-Merlette. Même si le final (7,1 km à 6,7%) correspond à son profil. «J’ai regardé le profil de l’étape, mais je ne l’ai pas encore bien étudiée. Dans le final, ce sont les jambes qui vont parler», a-t-il confié.

Et le Français, qui a pris goût à la tunique de leader avec ses 14 jours passés en jaune l’an dernier, n’a pas l’intention de se laisser faire. «Je vais tout donner parce que c’est un honneur et une immense fierté de porter le maillot jaune, a-t-il décaré. Je vais tout faire pour le garder une journée de plus, ensuite ce ne sera que du bonus.» Ses adversaires savent à quoi s’attendre.

Retrouvez toute l’actualité du Tour de France ICI



Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : le dispositif «école ouverte» renforcé cet été

adrien

Déconfinement, couvre-feu, vaccination… que retenir de l’entretien d’Emmanuel Macron à la presse régionale ?

adrien

Pourquoi adopter la solution du self-stockage ?

adrien

Tunisie : tout comprendre à la crise politique qui secoue le pays

adrien

Incendie dans la cathédrale de Nantes: le bénévole passe aux aveux et est écroué

adrien

Bientôt le droit de vote à 16 ans ?

adrien