heureux-qui.com
Fil Info

Tintin : la couverture du Lotus bleu qui faisait polémique a battu le record mondial d’enchères pour la BD

Notez cet article


Prévue initialement le 21 novembre 2020 mais repoussée en raison de la crise sanitaire, la vente aux enchères de la couverture de l’album de Tintin, «Le Lotus bleu» a enfin eu lieu ce 14 janvier 2021 chez Artcurial. Le record mondial d’enchères pour la BD a été battu.

Avec 3,175 millions d’euros, frais compris, la maison Artcurial spécialisée en ventes de bandes dessinées peut se frotter les mains, car elle est aussi le fruit d’une longue et passionnante histoire que les collectionneurs de BD du monde entier n’auraient raté pour rien au monde.

Selon la maison de vente, ce dessin aurait dû servir de couverture au cinquième album de la série Tintin, Le Lotus Bleu. En 1936, le jeune George Rémi, 29 ans à l’époque, se serait vu refuser le projet par son éditeur Casterman. La raison invoquée ? Le coût de l’impression en quadrichromie, technique trop coûteuse car les couleurs du dessin étaient particulièrement intenses. Selon Artcurial, Hergé aurait alors offert le dessin au fils de Louis Casterman, Jean-Paul, âgé de 7 ans. Le dessin aurait alors été plié en six et entreposé dans un tiroir d’écolier. Loin d’être abîmé, il se trouve aujourd’hui dans un bel état de conservation puisqu’il n’a pratiquement pas vu la lumière depuis huit décennies.

Réalisé à l’encre de Chine, aquarelle et gouache, ce dessin sur papier vaut autant pour son caractère esthétique que pour sa rareté et le fait qu’il ait disparu pendant quatre-vingt ans.

Le fruit d’une controverse

Cette belle histoire est remise en question par plusieurs experts tintinophiles. Sur CNEWS, Philippe Goddin, auteur de «Hergé, Chronologie d’une œuvre» (éd. Moulinsart), qualifie cette histoire de légende et estime que le dessin était une esquisse qui n’avait pas vocation à être publiée.

De son côté, l’éditeur Casterman défend son image et se dit «étranger» à cette vente. Selon lui, ce dessin est issu d’une collection particulière et il aurait tout à fait sa place au musée Hergé de Louvain-La-Neuve, en Belgique, dont il est le sponsor. Il appelle donc de ses vœux un accord entre les vendeurs et l’ayant-droit d’Hergé, pour que la pièce ne soit pas perdue et puisse être exposée.

Un tournant dans la carrière d’Hergé

Ce record est certainement dû également au fait que cet album marque un grand tournant dans la carrière d’Hergé, puisqu’à partir de ce cinquième volume de Tintin, l’auteur a affirmé véritablement son style. Notamment grâce à sa rencontre avec Tchang Tchong-Jen, qui deviendra son grand ami, et seul personnage réel – avec Al Capone – représenté dans les aventures de Tintin. «C’est au moment du Lotus bleu que j’ai découvert un monde nouveau», confiait le dessinateur, en 1989.

Le record mondial pour un dessin de BD vendu aux enchères, tous auteurs confondus, appartenait déjà à Tintin. Le 24 mai 2014, la maison de vente Artcurial avait vendu les premières pages de garde des albums de Tintin entre 2,6 et 3,6 millions de dollars.

Retrouvez toute l’actualité BD ICI



Source link

Autres articles à lire

Hommage au professeur Samuel Paty : des dizaines de milliers de personnes réunies en France

adrien

DIRECT – Coronavirus : suivez en direct l’intervention de Jean Castex

adrien

Paris : Valérie Pécresse inaugure une maison dédiée aux femmes sans-abri du métro

adrien

«Mignonnes» : Les cinéastes français apportent leur soutien au film qui fait polémique aux Etats-Unis

adrien

DIRECT – Coronavirus : plus d’un million de cas en France depuis le début de l’épidémie

adrien

Maladie de Lyme : quels sont les symptômes ?

adrien