heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Tales of Arise, WarioWare, Life is Strange : Les 3 jeux à ne pas manquer cette semaine


La rentrée a sonné aussi chez les éditeurs de jeux vidéo qui ouvrent dès septembre le bal des titres de fin d’année. Cette semaine, trois jeux méritent toute votre attention : Tales of Arise, Life is Strange : True Colors et WarioWare Get it Together.

Tous trois sortiront ce vendredi 10 septembre et s’affichent d’emblée comme des incontournables de l’année.

Tales of Arise

L’arrivée d’un grand jeu se fait souvent sentir dans les mois qui précèdent son lancement et la preview que nous avions faite dès la mi-juin de Tales of Arise nous avait laissé cette savoureuse impression. Le nouveau jeu de Bandai Namco nous emmène dans un monde en guerre qui oppose deux planètes jumelles et lorsqu’une d’elle décide d’envahir sa voisine, c’est tout un univers qui bascule et devient contraint à l’asservissement. Un statut d’esclave qui tiendra trois siècles jusqu’à ce que le joueur entre en jeu.

Dès les premières minutes, le ton est donné dans Tales of Arise et les sublimes séquences animées nous embarquent dans une odyssée de grande ampleur. Conçu pour fêter (avec un an de retard en raison du Covid-19) les 25 ans de la franchise Tales of, ce nouvel épisode s’impose comme la référence du genre et sans doute l’un des J-RPG de l’année. Ses héros charismatiques, ses combats éclairs et bourrés d’action (parfois confus d’ailleurs), ses musiques symphoniques inspirées et sa dimension graphique sincèrement réussie portent une histoire classique mais suffisamment bien écrite pour rester passionnante avec une touche de noirceur convaincante. Fans des sagas Final Fantasy et Persona, ce Tales of Arise est fait pour vous.

Tales of Arise, Bandai Namco, sur PS5, PS4, Xbox Series X/S, Xbox One et PC.

Life is Strange : True Colors

Franchise dont les codes s’inspire des séries TV, Life is Strange a su bâtir sa réputation autour de la qualité d’écriture et une expérience narrative intimiste depuis ses débuts. Avec Life is Strange : True Colors, c’est un 3e opus canonique qui est offert aux gamers cette année. Pas de panique pour les nouveaux arrivants, les précédents épisodes offrent chacun des histoires différentes et celui-ci estampillé True Colors peut s’apprécier seul et à sa juste valeur. Le studio Deck Nine Games nous plonge ici dans l’intimité de la jeune Alex Chen, une artiste à l’enfance tumultueuse qui entend poser (enfin) ses valises dans une petite ville bucolique du Colorado où réside son frère.

Rompue à la guitare et au chant, Alex possède également un autre don, celui de l’«empathie» qui lui permet de voir se matérialiser les sentiments des gens qu’elle rencontre par le biais d’une aura dont la coloration varie selon les circonstances. Manière aussi de mieux connaître les secrets des habitants du village. Un pouvoir, qu’Alex vit pourtant comme une malédiction. Mais celui-ci se révélera être une force pour surmonter la mort de son frère et surtout mener son enquête autour des mystères qui accompagnent ce drame.

Tout en douceur, Life is Strange : True Colors nous mène avec mélancolie dans une enquête intéressante. Mais c’est surtout le travail d’ambiance dans ce village très coloré et ses compositions musicales pop-folk inspirées (à écouter ici sur Spotify) qui rendent l’enquête d’Alex particulièrement attachante. Saluons également les efforts effectués par Square Enix sur le doublage français de qualité. Si l’enquête n’oppose pas vraiment de challenge, Life is Strange : True Colors s’inscrit dans une expérience narrative et contemplative captivante.

Life is Strange True Colors, Square Enix, sur PS5, PS4, Xbox Series X/S, Xbox One et PC.

WarioWare Get it Together

Dans la catégorie des jeux déjantés pensés uniquement pour faire rire et passer un bon moment, WarioWare get it Together se pose-là. Jeu phare de cette rentrée sur Switch, ce nouveau titre mettant en scène Wario – double maléfique de Mario -, s’applique à faire travailler les zygomatiques. Pour les néophytes, la série des WarioWare est née en 2003 sur Game Boy Advance et s’inscrit dans la catégorie des party-games. Son concept repose sur l’enchaînement successif de mini-jeux qu’ils convient de relever en quelques secondes.

Et ce nouvel opus estampillé Get it Together nous promet plus de 200 défis différents. Appuyer le plus rapidement possible sur un bouton pour gonfler un ballon, imbriquer des tuyaux pour faire s’écouler de l’eau, placer les aiguilles d’une horloge au bon endroit… Sont quelques-uns des challenges qu’il faudra relever en quelques secondes. Et le plaisir d’y jouer prend tout son sens avec des amis à la maison (jusqu’à quatre en même temps), dès lors qu’un esprit de compétition bon enfant s’installe. Il faudra toutefois passer par le mode histoire et relever tous les défis en solo ou à deux joueurs si l’on veut débloquer l’ensemble des niveaux à partager en multijoueur. S’il ne s’agit pas du jeu du siècle, ce WarioWare Get it Together se savoure surtout comme un bon jeu de société qu’on ressort régulièrement du tiroir pour passer un agréable moment. Ça tombe bien, c’est tout ce qu’on lui demande.

WarioWare Get it Together, Nintendo, sur Switch.



Source link

Autres articles à lire

Seul sur un bateau abandonné pendant quatre ans, un marin syrien a enfin pu rentrer chez lui

adrien

Vendée Globe : Qui sortira vainqueur de la lutte acharnée en tête ?

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : achat massif de vaccins par les Etats-Unis, l’Europe toujours «vulnérable»

adrien

Municipales 2020 : les résultats à Levallois-Perret

adrien

Voici les 5 plus longs fleuves du monde

adrien

WhatsApp : voici les 5 arnaques les plus répandues

adrien