heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Syrie : une Britannique, ex-femme de jihadiste, supplie le Royaume-Uni de la laisser revenir


Six ans après avoir rejoint Daesh, elle supplie l’Etat britannique de la laisser rentrer. Shamima Begum, une jeune femme âgée de 22 ans, a lancé un nouvel appel au Royaume-Uni, le pays dont elle est originaire, pour demander qu’on l’autorise à revenir sur le territoire.

Dans une interview filmée accordée à l’émission Good Morning Britain, la jeune repentie s’est à nouveau défendu d’être une «terroriste».

«Je pensais faire la bonne chose en tant que musulmane»

«La raison pour laquelle je suis venue en Syrie n’était pas liée à la violence, ce n’était pas parce que je voulais être une terroriste. C’était parce que je pensais faire la bonne chose en tant que musulmane. Je ne voulais faire de mal à personne en Syrie ou n’importe où dans le monde», a-t-elle expliqué au micro de la chaîne ITV.

Près de 160.000 civils syriens sont morts en une décennie de guerre civile.

En 2015, l’adolescente, alors âgée de 15 ans, avait quitté le pays pour la Syrie accompagnée de deux amies. Elle y avait épousé un jihadiste de Daesh, d’origine néerlandaise, de huit ans son aîné.

Mais aujourd’hui, la jeune femme affirme regretter d’avoir quitté le Royaume-Uni, mais aussi d’avoir perdu sa nationalité britannique, dont elle a été déchue en 2019 pour des raisons de sécurité nationale.

«Je suis prête à aller devant la justice, à me confronter aux personnes qui ont fait ces allégations et à les réfuter, car je sais que je n’ai rien fait dans l’(organisation) de l’Etat islamique à part être une mère et une épouse», a-t-elle poursuivi. La jeune femme a aussi affirmé qu’elle «préférait mourir que de retourner à l’EI», avant d’ajouter : «le seul crime que j’ai commis était d’avoir été assez stupide pour rejoindre Daesh».

«Je pourrais vous aider dans votre lutte contre le terrorisme»

«Je pense que je pourrais beaucoup vous aider dans votre lutte contre le terrorisme parce que vous ne savez clairement pas ce que vous faites», a-t-elle enfin assuré en s’adressant directement au Premier ministre Boris Johnson.

Après avoir fui Daesh, Shamima Begum avait rejoint un camp de réfugiés syriens en 2019 où elle avait donné naissance à son troisième enfant, décédé quelques semaines après sa naissance. Ses deux premiers enfants, nés en Syrie, sont décédés eux aussi. 

En février 2019, l’ancienne épouse de jihadiste s’était exprimée une première fois auprès de plusieurs médias britanniques. Mais elle était apparue cette fois-ci vêtue d’un voile noir tombant jusqu’aux pieds et avait choqué par ses propos outre-Manche. La jeune femme avait notamment parlé de «représailles» aux frappes de la coalition occidentale contre Daesh pour qualifier l’attentat de Manchester.

En février 2021, la Cour suprême britannique avait refusé son retour au Royaume-Uni, estimant que tant que Shamima Begum représenterait un danger. 





Source link

Autres articles à lire

Covid-19 : pourquoi le gouvernement ne veut-il pas ouvrir la vaccination à tous ?

adrien

plus d’un tiers des Franciliens envisagent de changer de logement après le Covid

adrien

200 policiers réunis devant le Bataclan contre les accusations de racisme et de violence

adrien

Climat : des températures de 60°C seront fréquentes en 2050

adrien

Mort de Victorine : dix enquêteurs mobilisés à plein temps sur l’affaire

adrien

Ces 5 films d’horreur inspirés d’histoires vraies

adrien