heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Superligue : «Cette ligue veut sauver le football», assure Florentino Pérez


Il est à la tête de ce projet. Florentino Pérez est revenu, lundi soir, sur les raisons qui ont poussé douze grands clubs européens à créer une Superligue. Avec ce projet, le président du Real Madrid et les autres entendent «sauver le football».

L’annonce de la création de cette Superligue a mis le football en émoi depuis bientôt 48 heures. Alors que les principaux protagonistes de cette compétition dissidente étaient restés silencieux, Florentino Pérez a brisé ce mutisme pour défendre avec vigueur cette ligue fermée si décriée à travers le Vieux Continent. «Ce n’est pas une ligue pour les riches, c’est une ligue pour sauver le football. C’est faux de dire que les riches deviendront plus riches et les pauvres plus pauvres. Mardi, nous allons présenter avec Laporta (président du FC Barcelone, ndlr) cette ligue qui veut sauver le foot et sauver les équipes modestes. Sinon le football va disparaître», a insisté Pérez dans l’émission El Chiringuito.

Et, selon lui, ce n’est pas le nouveau format de la Ligue des champions, présenté lundi pour entrer en vigueur à l’horizon 2024, qui changera la donne. Au contraire. Il a vivement critiqué cette réforme. «Ils disent que le nouveau format arrive en 2024. Mais en 2024, nous serons tous morts. (…) L’UEFA a travaillé à un nouveau format que je n’ai pas compris au début et qui ne rapporte pas assez pour sauver le foot dans son ensemble. C’est un format absurde. Nous, nous voulons le sauver pour les 20 prochaines années. La situation est dramatique», a-t-il martelé.

Et l’une des causes serait la baisse de l’attractivité du football, notamment chez les jeunes, en raison de certaines affiches peu attrayantes. «Les jeunes ne sont plus intéressés par le football car il y a beaucoup de matchs de faible niveau et cela ne les intéresse plus, ils ont d’autres plateformes pour se distraire maintenant. Avec de meilleures affiches, le foot sera valorisé», a insisté le président madrilène, qui a aussi mis en avant les pertes liées à la crise sanitaire. «En deux saisons, Madrid a perdu 400 millions d’euros. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’au lieu de changer la Ligue des champions, la création de la Super Ligue nous permettra de compenser ce que nous avons perdu.»

La création du Superligue européenne a mis le monde du football en émoi.

Cela grâce aux droits télés. «La seule manière de gagner de l’argent et de rentabiliser quand vous n’avez plus la billetterie, c’est d’augmenter les retransmissions télé avec des grands matchs entre grandes équipes. La Superligue va sauver les clubs financièrement», a-t-il une nouvelle fois répété.





Source link

Autres articles à lire

Enlèvement de Mia : ce que l’on sait des ravisseurs

adrien

Coronavirus : ce que l’on sait sur le concert-test qui devrait avoir lieu à l’Accor Arena

adrien

«Villa Caprice», «Billie Holiday…», «Des Hommes» : ces 3 films à l’affiche ce mercredi 2 juin

adrien

Tout savoir sur les états généraux de la justice

adrien

Les cinq livres que Bill Gates vous conseille de lire cet été

adrien

Election américaine : dans l’ombre de Trump et Biden, qui sont les autres candidats ?

adrien