heureux-qui.com
Fil Info

Super Mario 3D World + Bowser’s Fury apporte une bonne dose de fun à la Switch

Notez cet article


Dans le cadre des festivités liées aux 35 ans de Mario, Nintendo poursuit les portages sur Switch des jeux les plus emblématiques de sa mascotte. L’indétrônable moustachu vient accompagner ce mois de février avec Super Mario 3D World, un titre sorti sur Wii U en 2013 et qui s’offre un retour en fanfare avec, en bonus, une aventure inédite : Bower’s Fury.

Pour les joueurs qui seraient passé à côté de ce jeu il y a quelques années, rappelons que Super Mario 3D World mixait le meilleur de la 3D donc et de niveaux pensés pour être explorés à la manière d’un monde en 2D. Un choix particulier qui place cet épisode à part dans la saga qui avait pris un virage très différent depuis l’inoubliable Super Mario 64 (1996).

Mais qu’on ne s’y trompe pas, Nintendo a fait ce choix en raison d’un gameplay bien particulier reposant sur la possibilité de jouer jusqu’à quatre sur un même écran ou en ligne. Une idée qui classe ce Mario dans la catégorie des Party Games pour en savourer chaque niveau. Car s’il reste possible de s’y aventurer seul, avec un plaisir certain de bout en bout, c’est bien en invitant un, deux ou trois autres amis à se joindre à vous que le jeu offre tout son potentiel.

hacp_auzp_scrn_bowserfury_004-taille640_60269d63a81d8.jpg

C’est également en matière de level-design que ce Super Mario 3D World se distingue. Nintendo profite ainsi de l’effet de perspective créé par cette 3D à défilement horizontal, pour berner notre perception, s’amusant à jouer avec la géométrie des lieux. On se retrouve donc propulsé dans une série de niveaux a priori classiques, mais qui recèlent finalement de nombreux secrets bien cachés si on n’y prête pas attention. On sait les développeurs de Nintendo experts en la matière depuis les débuts de la saga Mario, mais il y a bien une forme de fraîcheur dans l’intention des créateurs de ce titre.

Un vrai jeu coopératif

C’est d’ailleurs sur ce concept que Super Mario 3D World viendra amuser ceux qui s’y essaieront en mode multijoueur. Car lorsque deux, trois ou quatre personnes plongent ensemble dans le même niveau, on assiste souvent à une belle zizanie entre eux, puisque chacun va souvent dans le coin qui l’intéresse sans attendre ses compagnons. Il faudra d’ailleurs aligner plusieurs niveaux et perdre de nombreuses vies, avant que chacun se discipline et comprenne que la coopération est la clé de la réussite.

hacp_auzp_scrn_supermario3dworld_018-taille640_60269da471e74.jpg

L’entente entre les joueurs peut être cruciale pour finir un niveau puisque tous les joueurs partagent le même nombre de vies. En clair si un joueur disparaît trop souvent dans un précipice et que le nombre de vies en commun chute à 1, les autres joueurs n’auront quant à eux pas le droit à une erreur supplémentaire, sinon le Game Over guette. Un élément qui n’est pas anodin, puisqu’il importe que les joueurs discutent entre eux, tantôt pour en rappeler un à l’ordre, tantôt pour tenter de trouver un secret inatteignable ou encore pour coopérer autour d’un passage délicat. Chaque niveau se savoure ainsi comme un petit puzzle à déchiffrer et le fun s’installe rapidement.

hacp_auzp_scrn_bowserfury_007-taille640_60269ebb35b02.jpg

L’autre point notable de ce Super Mario 3D World réside dans l’ajout d’une aventure totalement inédite : Bowser’s Fury. Nintendo surfe ici sur l’engouement autour de Mario Odyssey (2017) pour offrir une quête très sympathique à vivre seul ou à deux, puisque Mario devra faire équipe avec Bower Jr. qui cherche désespérément à calmer la colère noire qui habite son père, Bowser, pour des raisons obscures. Afin de faire la lumière sur ce mystère, le joueur embarque dans un nouveau monde ouvert. L’idée étant de collecter des «astres félins» (équivalent aux Lunes dans Mario Odyssey) qui permettront de repousser le mal qui ronge ce continent.

L’accent est ici mis sur la recherche de multiples secrets afin de redonner des couleurs à un monde devenu bien sombre. Mais attention, Bowser n’est jamais très loin. Ayant perdu la tête celui-ci viendra terrifier (gentiment) les joueurs. Le jeu prend alors une autre tournure, puisque Mario doit ici tout faire pour calmer la bête qui sommeille en cet invité gênant afin que ce dernier trouve un repos salvateur. Bowser viendra donc jouer ponctuellement le trouble-fête, tandis que notre duo pourra reprendre sa quête. Les habitués de Super Mario Odyssey retrouveront d’ailleurs ici très vite leurs marques.

hacp_auzp_scrn_supermario3dworld_004-taille640_6026a17b9317a.jpg

Si certains joueurs avaient regretté de ne pas avoir eu droit à Super Mario 3D World dans la compilation Super Mario 3D All Stars parue en fin d’année dernière, voici leur attente enfin récompensée. Comme tout bon jeu Mario, cet opus méritait sa place dans la ludothèque Switch, alors que l’échec commercial de la Wii U n’avait pas offert le succès que ce jeu aurait mérité. De retour en 2021, Mario est donc en pleine forme dans un jeu riche et convivial qui se paie même le luxe de s’offrir une histoire inédite par le biais du très réussi Bowser’s Fury. Un bon moyen de patienter avant un prochain opus des aventures du moustachu à la salopette bleue.

Super Mario 3D World + Bowser’s Fury, Nintendo, sur Switch.

A voir aussi



Source link

Autres articles à lire

Un ex-employé de Facebook dénonce l’inaction du groupe face aux interférences politiques

adrien

Coronavirus : quel vaccin pour qui et à quelle date ?

adrien

Ligue 1 : Tout savoir sur le nouveau calendrier

adrien

SpaceX envoie ce dimanche des astronautes vers la station spatiale

adrien

Cher veut faire libérer un gorille enfermé dans une cage au sommet d’un centre commercial

adrien

Bruno Jeanbart (Opinionway) : «la revanche des vieux partis» ou «la présidentielle est lancée»

adrien