heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Super Bomberman R Online : Stadia tient un battle royale très fun


Si votre petit cousin ne jure que par Fortnite en vous expliquant que le Battle Royale c’est uniquement ici que ça se passe, vous pourrez sûrement titiller sa curiosité en lui avançant que le titre d’Epic Games ou encore que son rival PUBG doivent le respect à Bomberman.

Car les vieux joueurs se souviennent sûrement de parties entre amis endiablées sur Super Nintendo ou PC Engine où il ne devait en rester qu’un et où fourberies, alliances éphémères et trahisons émaillaient les soirées pizzas. C’est donc pour rappeler aux bons souvenirs des gamers qui est le patron que Konami vient de proposer une version spéciale de Super Bomberman R sur Stadia.

La plate-forme de jeux en streaming de Google s’offre une exclusivité ce mois-ci avec cette édition estampillée Online pour découvrir le dernier mode «Bataille 64», particulièrement réussi. On retrouve ici un mode battle royale complètement déjanté où 64 joueurs se retrouvent en compétition, avant que l’un d’entre eux ne puisse éprouver la satisfaction d’avoir été le plus malin. Un mode qui n’existait pas dans les versions Switch, Xbox One, PC et PS4  de Super Bomberman R. Stadia s’appuie donc sur cette exclusivité temporaire (a priori) pour séduire les joueurs de tous âges qui voudraient en découdre et le résultat est assez génial et frénétique.

sample_bom02_5f5b8b1cdcf40.jpg

Concrètement et pour ceux qui découvrent cette franchise née dans les années 1980, Bomberman invite à éliminer ses adversaires en déposant de petites bombes prêtes à exploser dans un labyrinthe. En s’y frayant un chemin, on récolte des bonus qui aident à booster nos pouvoirs et surtout à prendre l’avantage sur ses adversaires. Mais les choses deviennent bien plus amusantes lorsqu’on commence à se lancer dans des parties multijoueurs, où chacun va devoir renvoyer l’autre ad patres dans une ambiance cartoon délicieusement drôle. Un concept qu’il était déjà possible d’exploiter autour de parties à six, voire 16 joueurs en même temps, avec beaucoup de fun à revendre.

Une joyeuse pagaille

Voilà pour le cours de rattrapage, mais -comme nous le soulignions plus haut- Konami permet sur Stadia de se retrouver surtout dans une partie géante avec 64 joueurs venus de toute la planète. Un modèle convivial qui suppose toutefois d’aménager le gameplay du jeu pour le rendre lisible. Car, non, vous ne serez jamais 64 en même temps sur le même écran. En réalité, chaque partie se divise en 16 arènes qui accueillent chacune quatre joueurs pour en découdre. Le but est alors de faire exploser ses adversaires le plus rapidement possible pour rejoindre une seconde zone plus restreinte et ainsi de suite jusqu’à la bataille finale où les derniers survivants s’affronteront.

sample_chara01_5f5b8dac9a308.jpg

Reste qu’éliminer ses adversaires n’est qu’une option, puisque le décompte du temps fera aussi apparaître des portails dans chaque arène où les plus rapides s’engoufreront pour s’assurer de passer à l’étape suivante afin d’éviter de se retrouver piéger. Et si les première parties de ce Super Bomberman R Online vous sembleront n’être qu’une vaste pagaille, sachez que vous aurez raison et tort à la fois. Car le temps qui passe, les changements de zones et les plans malins pour déposer ses bombes au bon endroit et au bon moment pour faire mouche apportent une bonne dose de fun.

La magie du Crowd Play

Si ce mode Bataille 64 vaut donc par son parti pris intéressant, une autre fonctionnalité exploitée par Stadia reste l’intégration du crowd play via YouTube. Si vous regardez des joutes en streaming sur la chaîne du jeu de la plateforme de vidéo en ligne, sachez que si vous êtes abonnés à Stadia et que vous avez lié vos comptes Google, il vous sera possible de cliquer sur le bouton «Rejoindre une partie» en cours. Il vous sera alors possible d’être automatiquement propulsé dans la partie dans la minute suivante afin de prendre par exemple part au prochain match. Une prouesse technique qui pour l’heure n’est disponbile que sur Stadia, le cloud gaming permettant de streamer une partie et de s’y associer facilement.

st06_closed_garden_5f5b9486e411f.jpg

Parallèlement, Konami a mis en avant la possibilité de customiser son personnage avec une myriade d’accessoires et d’objets pour s’offrir un avatar identifiable en un clin d’œil. La firme japonaise a également proposé un pack premium permettant de piocher parmi des personnages emblématiques des franchises de Konami. On retrouve alors des versions «bomberman» de Solid Snake (Metal Gear Solid), Simon Belmont (Castlevania) ou encore le vaisseau du célèbre shoot’em up Gradius. Des petits bonus bienvenus.

Au chapitre des doléances, sachez que le mode Bataille 64 est particulièrement adapté pour jouer sur un écran d’ordinateur, un téléviseur ou une tablette. Mais oubliez largement d’y plonger sur votre mobile. Si Google met en avant la possibilité de jouer sur tout types d’écrans avec Stadia, ce Bomberman n’offre ici pas assez de recul pour rendre l’action visible ou agréable sur les petits écrans.

Devenue synonyme de fun immédiat et de gameplay abordable, la série Bomberman s’offre avec Bataille 64 un nouveau mode de jeu particulièrement savoureux, qui invitera les joueurs à venir en découdre régulièrement. Une petite bombe dans le paysage des battle royale.

Retrouvez toute l’actualité des jeux vidéo ICI



Source link

Autres articles à lire

Superbowl 2022 : Découvrez le trailer officiel qui réunit les stars du hip-hop US (Vidéo)

adrien

Election américaine : tout savoir sur le dernier débat entre Donald Trump et Joe Biden

adrien

Crack à Paris : la situation explose, le Premier ministre donne son feu vert à l’ouverture de «salles d’accueil»

adrien

La mannequin Chrissy Teigen ferme son compte Twitter

adrien

« Des millions de personnes souffrent de la faim à cause du réchauffement climatique»

adrien

Canal+ obtient un accord historique sur la chronologie des médias

adrien