heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Spotify, Apple Music, Deezer… Quelles différences entre les services de streaming musical


Comme en matière d’offre vidéo en SVOD, les amateurs de musique ont vu les services de streaming audio se multiplier ces dernières années. Et si Spotify, Apple Music et Deezer s’affichent en tête en France, de nombreuses autres plates-formes sont également présentes. Pour y voir clair, voici les acteurs de ce marché et le détail de leurs offres.

Alors que le secteur du streaming musical a dépassé les 350 millions d’abonnés dans le monde en 2019, ce chiffre pourrait être en hausse de 25 % cette année, selon les estimations du cabinet britannique FutureSource. Catalogue, offres, exclusivités, prix… Voici quelles sont les forces et les faiblesses de chacun.

Spotify

spotify-logo-taille640_5fdcd7080c161.jpg

Affichant toujours le statut de n°1 mondial avec quelque 320 millions d’abonnés revendiqués dans le monde en 2020, Spotify annonçait une hausse de 29 % de ses utilisateurs actifs mensuels fin octobre par rapport à l’année précédente. Parmi ces utilisateurs, il convient de distinguer ceux qui utilisent son service gratuitement et les abonnés premium payants. Ces derniers sont environ 140 à 150 millions dans le monde.

Les tarifs

Les tarifs pour les abonnés payants commencent à 9,99 euros/mois, après les trois premiers mois gratuits et dans le cadre d’un abonnement individuel. Un abonnement pour deux personnes est disponible pour 12,99 euros/mois. Et les familles peuvent compter jusqu’à six comptes pour 14,99 euros/mois. Enfin, une offre étudiante (sur justificatif) permet d’accéder à un abonnement individuel pour 4,99 euros/mois. Surtout, il est à noter que Spotify permet toujours d’accéder à une offre gratuite avec une écoute qui ne permet pas d’accéder à tout son catalogue, et qui est conditionnée à la diffusion de spots publicitaires.

Le catalogue

Côté catalogue, celui-ci est riche de 60 millions de titres et de plus d’1,9 millions de podscats. On y trouve l’essentiel de ces morceaux au format Ogg Vorbis, plus performant que le MP3. Toutefois, Spotify ne propose pas de contenu musical en audio haute définition. On y trouve également des exclusivités (souvent temporaire) pour certains albums.

Apple music

apple_music-taille640_5fdcd7190dae2.jpg

Lancé en 2015, Apple Music a rapidement ratrappé son retard. A tel point que la marque revendique près de 70 millions d’abonnés payants. Un chiffre qui le met en bonne place sur le marché, d’autant qu’Apple Music permet aussi de retrouver toute la musique que l’on aurait acquise en payant les albums ou les morceaux à l’unité sur la plate-forme iTunes, lancée dans les années 2000.

LES TARIFS

Du côté des abonnements, Apple ne propose pas d’accès gratuit financé par la publicité. Il convient donc de s’abonner, même si les trois premiers mois d’essai sont gratuits. Vous devez également créer, si ce n’est déjà fait, un compte Apple. Trois formules d’abonnement sont possibles. La première est individuelle à 9,99 euros/mois et n’autorise qu’un utilisateur à accéder au service. La deuxième est l’offre famille qui, pour 14,99 euros/mois, permet à six personnes d’y accéder avec un compte personnel dédié. Enfin, les étudiants (sur justificatif) peuvent aussi profiter de l’offre individuelle pour 4,99 euros/mois.

Une autre offre très avantageuse est aussi proposée. Depuis octobre, Apple a lancé son offre Apple One. Pour 14,99 euros/mois, cet abonnement regroupe tous les services de la firme à la pomme. Il est ainsi possible d’accéder à Apple Music, Apple TV+, Apple Arcade et iCloud (50 Go). Pour 19,99 euros/mois, l’offre peut être portée à cinq membres de la famille et iCloud passe à 200 Go.

LE catalogue

Apple revendique ici l’accès à plus de 70 millions de morceaux, soit l’une des offres les mieux disantes du marché. L’écoute est possible hors connexion et chaque utilisateurs peut télécharger jusqu’à 100.000 morceaux. 

Point intéressant, les playlists sont ici sélectionnées par des experts de la musique et des tendances chez Apple et non par un algorithme. Un point intéressant surtout pour se lancer dans la découverte de nouveaux artistes indés.

Apple mise sur son format AAC pour l’échantillonnage des morceaux disponibles à 256 Kbits/s. De quoi offrir d’excellentes prestations musicales pour les mélomanes nomades. A noter qu’Apple Music ne propose pas (encore) d’écoute HD. 

Deezer

nouveau_logo_deezer-taille640_5fdcd72bb963b.jpg

Le Français Deezer fait de la résistance. S’il reste loin derrière ses principaux concurrents avec 2,1 millions d’abonnés payants dans le monde, Deezer possède quelques cordes intéressantes à son arc et qui continue de séduire. Son catalogue contient notamment une très belle collection de titres français, et les hits modernes côtoient des tubes anciens pour les nostalgiques. Surtout, Deezer entend aussi contenter les audiophiles. La société propose en effet une offre HiFi avec de la musique en haute définition.

LES TARIFS

Les prix de Deezer sont alignés sur la concurrence de Spotify et Apple Music. Ainsi, l’accès est gratuit (comme sur Spotify) mais avec des messages publicitaires en contre-partie. Un abonnement premium individuel est proposé au prix de 9,99 euros par mois, tandis que l’abonnement famille à 14,99 euros par mois est aussi proposé et accessible pour six personnes. A noter qu’un abonnement annuel à 99,90 euros est proposé permettant d’économiser deux mois. En outre, pour l’ensemble de ces services, les trois premiers mois sont gratuits. Idem pour l’offre étudiante (sur justificatif), à 4,99 euros/mois qui s’aligne sur les prix du marché.

Surtout, Deezer s’adresse aux audiophiles. Le service propose ainsi un abonnement nommé Deezer HiFi. Un mois est offert, puis à 14,99 euros/mois en individuel. A ce tarif, les abonnés profitent d’un son haute fidélité et même du format 360 Reality Audio de Sony pour un son en 3D sur certains morceaux.

LE CATALOGUE

Deezer communique sur un catalogue très riche de 56 millions de titres. Il possède notamment certaines exclusivités pour des artistes français et s’avère d’ailleurs le mieux disant en matière de variétés françaises notamment. Côté qualité d’écoute, Deezer propose divers formats. Le premier est un MP3 à 128 Kbits/s (donc très compressé) pour sa version gratuite et échantillonné à 320 Kbits/s (de très bonne qualité) pour les abonnés payants. Comme nous le disions ci-dessus, la version HiFi repose sur du format FLAC, égale voire supérieure au CD avec un rendu flatteur.

youtube music

youtube-music-1-taille640_5fdcd73a90f20.jpg

C’est l’offre qui monte en 2020. Alors que la plate-forme YouTube a habitué des millions d’internautes à regarder ses contenus gratuitement, son pendant musical conquiert de plus en plus d’audience. Entre 2019 et 2020, YouTube Music Premium est passé de 20 millions à 30 millions d’abonnés payants dans le monde. Une belle croissance qui a accompagné le boom des vidéos en ligne en raison des divers confinements à travers la planète. Google aborde donc sereinement cette fin d’année où il doit d’ailleurs mettre fin à Google Play Music pour ne proposer qu’une seule et même offre sous la bannière YouTube.

LES TARIFS

Si YouTube propose d’écouter de la musique gratuitement avec des messages publicitaires venant ponctuer les écoutes, le passage par la case abonnement s’aligne ici aussi sur les prix de la concurrence. On retrouve donc l’abonnement individuel à 9,99 euros/mois, garanti sans pub, et une souscription pour regrouper six personnes à 14,99 euros/mois. Les étudiants profitent d’une réduction portant l’abonnement à 4,99 euros/mois.

Il est à noter que l’offre YouTube Premium (c’est-à-dire sans pub) intègre la partie vidéo et aussi YouTube Music, pour 11,99 euros/mois, 17,99 euros/mois pour six comptes et 6,99 euros/mois pour les étudiants.

LE catalogue

De son côté, YouTube promet d’accéder à un catalogue de plusieurs dizaines de millions de titres. Le nombre n’est pas officiel, mais il se situerait autour de 50 millions. Le système des playlists est également très bien pensé. Comme Apple, YouTube Music mise sur le format AAC, mais avec divers niveaux qualitatif. A 48 Kbits/s, la qualité est basse et vraiment pas flatteuse, mais permet d’écouter des morceaux même avec une connexion à faible débit en streaming. Nous vous conseillons néanmois d’opter pour un échantillonage à 256 Kbits/s pour profiter au mieux du service, la qualité étant ici comparable à celle d’Apple Music. Et pour les abonnés YouTube Premium, la différence peut-être intéressante. En effet, ici l’accès au contenu vidéo permet d’écouter la piste sonore de n’importe quelle vidéo mise en ligne sur YouTube, même les reprises de chanson par un sombre inconnu. Ce détail est important puisque la version payante permet alors d’écouter une chanson ou un clip en éteignant son écran de smartphone, chose qu’il n’est pas possible de faire dans la version de YouTube gratuite.

Amazon music unlimited

amazon-music-unlimited-taille640_5fdcd79cf219b.jpg

Autre géant présent sur le secteur du streaming musical, Amazon offre diverses formes d’abonnements pour ses clients. Les abonnés Prime peuvent par exemple accéder à un catalogue musical de plusieurs millions de morceaux, l’offre étant comprise dans leur abonnement. Mais Amazon propose aussi de passer à l’échelon supérieur avec Music Unlimited et même de contenter les passionnés du son avec l’offre Music HD. Amazon revendique 55 millions d’abonnés dans le monde sur Music Unlimited.

LES TARIFS

Nous le disions précédemment, l’offre Prime permet d’accéder à plusieurs millions de titres. Pour celles et ceux qui veulent un abonnement dédié, Amazon Music Unlimited permet de miser sur un catalogue beaucoup plus riche (voir ci-dessous). Là encore, trois mois d’essai sont offerts avant de payer 9,99 euros/mois pour un abonnement individuel. L’offre famille (avec six comptes partagés) est à 14,99 euros/mois. Il est également possible de s’abonner à Amazon Music HD pour 14,99 euros (les trois premiers mois sont offerts pour les nouveaux clients), pour profiter d’un meilleur son. 

LE catalogue

Amazon promet d’accéder à 60 millions de titres, une belle discothèque, tandis que des clips sont également de la partie. Lancée début septembre dernier, l’offre Music HD s’inscrit également dans la logique d’un service premium pour les mélomanes qui privilégient la qualité audio. Dans ce cas, Amazon propose des contenus avec un échantillonnage audio à partir de 16 Bits/44,1 kHz (équivalent CD) pouvant atteindre jusqu’à 24 bits/192 kHz (pour le Hi-Res Audio). Amazon mise également sur le son 3D. Ainsi, des morceaux compatibles avec le Dolby Atmos et Sony 360 Reality Audio sont de la partie.

Qobuz

qobuz_logo-taille640_5fdcd7acd6c73.jpg

«La vraie musique, c’est d’abord le vrai son». Voici le leitmotiv affiché par Qobuz sur son site qui promet d’offrir un son haute résolution à ses membres. Ce service français s’adresse avant tout aux connaisseurs, avec un catalogue très riche de morceaux HD, misant sur une qualité supérieure au CD et qui doit contenter les audiophiles équipés de matériels hifi. Son credo vise d’ailleurs un large choix en matière de musique classique, de jazz, de blues et de world music, mais aussi pour les fans de métal.

LES TARIFS

Les tarifs ici sont premium et visent une clientèle de connaisseurs. L’offre de streaming commence à partir de 14,99 euros/mois pour l’abonnement Studio Premier. Et pour les mélomanes encore plus exigeants, on passe à 20,83 euros pour l’offre Studio Sublime. Cette dernière est la même offre que la précédente, mais permet également d’accéder au magasin en ligne de Qobuz pour acheter des morceaux à la demande à tarifs préférentiels. Les abonnements familiaux sont aussi de la partie avec des tarifs passant alors à 29,16 euros/mois (Studio Premier) et 41,66 euros/mois (Studio Sublime) pour six membres sur un seul compte.

Le catalogue

L’offre Qobuz est très vaste avec plus de 60 millions de titres revendiqués en hi-res audio. Il s’agit ni plus ni moins d’une qualité presque équivalente au master de l’enregistrement en studio. L’échantillonnage atteint ici 24 bits/192 kHz. Aux petits soins pour ses auditeurs, Qobuz propose également du contenu inédit avec des découvertes d’artistes et un site intéressant pour les amateurs de musique afin de suivre au plus près l’actualité musciale. 

Tidal

tidal-taille640_5fdcd7baafa77.jpg

Devenue la vitrine des influences de Jay-Z, depuis que le rappeur et producteur américain a racheté cette start-up suédoise, Tidal s’inscrit dans les pas de Qobuz et vise essentiellement les amateurs éclairés de musique avec de la musique HD. On y trouve d’ailleurs de nombreuses exclusivités à travers un catalogue très riche et dont on doit saluer l’éclectisme. 

LES TARIFS

Le service Tidal commence à partir de 9,99 euros/mois pour un compte individuel, avec 30 jours d’essai gratuits. Toutefois à ce tarif-là vous n’accéderez pas au son HD, mais plutôt à une qualité équivalente à celle d’Apple Music. Il faut basculer sur l’abonnement Tidal HiFi à 19,99 euros/mois et 30 jours d’essai gratuit pour s’offrir un son hi-res audio, oscillant entre la qualité CD ou Master Audio (studio) selon les morceaux.

LE CATALOGUE

Avec 70 millions de titres et plus de 250.000 clips vidéos HD, le catalogue Tidal est impressionnant et sans doute l’un des plus complets du marché. Des vidéos exclusives, ainsi que certains albums y arrivent en avant première, Jay-Z faisant jouer son réseau auprès des stars de musique américaines. L’échantillonnage sonore varie entre la qualité AAC (320 Kbits/s) pour l’abonnement premium et la qualité CD FLAC, et même équivalente au master audio du studio en 24 bits/192 kHz, voire plus, pour l’abonnement HiFi.

Retrouvez toute l’actualité Numérique ICI



Source link

Autres articles à lire

DIRECT – Manchester City-OL (0-1) : c’est reparti à Lisbonne, Lyon tient son exploit

adrien

Estelle Mouzin : les recherches se poursuivent dans les Ardennes pour retrouver le corps de la jeune fille

adrien

Coronavirus : coup d’arrêt pour l’hydroxychloroquine en France

adrien

Un an de confinement : malgré les difficultés, ces associations qui viennent en aide aux autres ont dû s’adapter

adrien

Ciryl Gane avant l’UFC 265 : «J’ai toujours été confiant en mes compétences»

adrien

Voici pourquoi vous ne recevrez peut-être pas votre nouvelle carte bancaire en 2022

adrien