heureux-qui.com
Fil Info

Sondage : Plus de 70 % des Français pensent que la délinquance a augmenté

Notez cet article


Plus de 7 Français sur 10 ont le sentiment que la délinquance a augmenté ces derniers mois, selon un sondage exclusif Ifop-Fiducial pour CNEWS et Sud Radio, publié ce jeudi 8 avril.

Dans le détail, près de la moitié des sondés (48 %) estiment que le phénomène s’est beaucoup aggravé et 25 % pensent que la délinquance est restée stable. A l’opposé, seuls 4 % des personnes interrogées estiment que la situation s’est améliorée, selon cette enquête réalisée en ligne sur 1.013 personnes de 18 ans et plus, les 6 et 7 avril.

Un résultat différent selon l’âge

En fonction des catégories d’âge, le résultat a tendance à différer. Le sentiment d’inquiétude est ainsi plus prononcé chez les Français âgés de 65 ans et plus, 86 % d’entre eux considérant que la délinquance a augmenté. A contrario, ce sont les jeunes 18-24 ans qui sont le moins inquiets, puisque seulement 50 % estiment que ce phénomène s’est amplifié.

sentiment_delinquance_606dec6e5470a.jpg
© (Source Ifop-Fiducial pour CNEWS et Sud Radio)

A noter que cette enquête d’opinion ne fait pas apparaître de différence sensible suivant le sexe sur la question. Les femmes sont par exemple 72 % à considérer que la délinquance se renforce, contre 71 % des hommes. Peu de différence également en fonction du lieu d’habitation, puisque les habitants de la région parisienne (74 %) ne sont pas beaucoup plus alarmistes qu’en province (71 %).

En revanche, un clivage politique se creuse  : les sympathisants LR (88 %) et du RN (85 %) sont ceux qui ont le plus l’impression que la délinquance a augmenté. Un sentiment partagé par 77 % des sympathisants de LREM, 63 % de ceux du PS et de LFI, et enfin 53 % chez EELV.

Des mesures préconisées par les français 

Les sondés ont également été interrogés sur les actions qui seraient, selon eux, les plus efficaces pour lutter contre ce problème. A ce niveau, 48 % des sondés ont cité le fait de priver les familles de mineurs délinquants multirécidivistes des aides sociales (logement, allocations, etc.).

Les autres propositions mises en avant le plus souvent sont l’expulsion des délinquants étrangers après leur peine (44 %), l’application systématique des peines d’emprisonnement prononcées (44 %) et le rétablissement du service militaire obligatoire (42 %).

actions_delinquance_606dec594fc84.jpg
© (Source Ifop-Fiducial pour CNEWS et Sud Radio)

Contre la délinquance, la moitié des Français plébiscitent l'application systématique des peines d'emprisonnement.

Le bilan critiqué d’Emmanuel Macron sur l’insécurité

D’après le même sondage, seuls 26 % des répondants estiment que le Président de la République a agi efficacement dans ce domaine depuis son élection. Ce chiffre est faible, et il est surtout en recul continu depuis trois ans puisque le chef de l’Etat récoltait 41 % en avril 2018 et 32 % en octobre 2019/ 

bilan_em_delinquance_606dec1ae355b.jpg
© (Source Ifop-Fiducial pour CNEWS et Sud Radio)

Si on devait faire le portrait-robot de la personne la moins insatisfaire de ce bilan sécuritaire d’Emmanuel Macron, il s’agirait d’un jeune âgé de 18-24 ans (47 % de positifs), cadre ou profession intellectuelle supérieure (34 %), exerçant un métier de dirigeant d’entreprise (34 %), avec un diplôme supérieur (33 %) et vivant dans l’agglomération parisienne (32 %).



Source link

Autres articles à lire

Vendée Globe 2020 : Cinquantièmes hurlants, classement, Samantha Davies… l’avis de Christopher Pratt, co-skipper Charal

adrien

Ligue 1 : Le PSG a-t-il déjà perdu le titre ?

adrien

Explosions à Beyrouth : le directeur des douanes dit avoir donné l’alerte plusieurs fois

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : le régulateur européen donne son accord pour le vaccin Moderna

adrien

Coronavirus : des élèves thaïlandais placés dans des boîtes en plastique

adrien

Avoir 20 ans en 2020 : «Le confinement a confirmé mes doutes sur mon couple»

adrien