heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Séminaire gouvernemental : quelles sont les priorités de l’exécutif ?


Le gouvernement se réunit mercredi au palais de l’Elysée pour un séminaire de rentrée organisé par Emmanuel Macron. Au menu : les grandes orientations de la dernière partie du quinquennat.

Le 26 août dernier, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait ainsi dévoilé que l’exécutif allait s’atteler à la «poursuite de la transformation de notre modèle social», aux suites à donner à la Convention citoyenne pour le climat, ou encore à l’organisation du calendrier parlementaire.

Mais les vraies priorités abordées lors de ce séminaire seront «l’ordre républicain» et la sécurité. Deux sujets sur lesquels l’exécutif est particulièrement attaqué ces derniers temps, et où il doit montrer sa réactivité et son efficacité. 

Après un été marqué par la multiplication d’actes de violences et de faits divers médiatiques, le président souhaite ainsi s’emparer – et son gouvernement avec lui – de thèmes très importants en vue de la campagne présidentielle qui se prépare pour 2022.

Mesures attendues pour la justice et les forces de l’ordre

Le séminaire devrait ainsi servir à organiser un plan de communication et d’action sur l’ordre et la sécurité. Dans les faits, la justice devrait se voir obtenir plus de moyens. Jean Castex s’est dit favorable à une réponse pénale plus rapide et efficace, tandis qu’Emmanuel Macron a plusieurs fois, déjà, évoqué la piste de l’éducation pour enrayer la banalisation de la violence quotidienne.

De leur côté, les forces de l’ordre auront comme première priorité la lutte contre les trafics de stupéfiants, ce qui doit permettre de s’en prendre par ricochet au crime organisé, à la traite des êtres humains et au financement du terrorisme, a indiqué Gérald Darmanin. Le harcèlement de rue sera également dans le viseur et un redéploiement des policiers et gendarmes sur le terrain, pour plus de présence, a été annoncé par le ministre.

Le couple Darmanin/Dupond-Moretti au centre du jeu

Il sera également question de la «lutte contre les séparatismes». Un thème déjà abordé cette semaine par les deux ministres concernées, Gérald Darmanin et Marlène Schiappa, et dont un projet de loi doit être présenté à l’automne. Destiné à lutter contre les communautarismes religieux, il devrait comprendre, entre autres, la création d’une charte sur la laïcité supprimant les subventions de l’Etat pour les associations qui ne la respectent pas ou la pénalisation des certificats de virginité délivrés par certains médecins.

Avec ces sujets, il s’agira aussi pour le chef d’Etat de mettre au diapason (ou en tout cas essayer) le couple que forment Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti (ministre de la Justice). Les deux hommes se sont accrochés cet été à propos du terme d’«ensauvagement» utilisé par le premier, et dont le second estime qu’il participe au sentiment d’insécurité. Un désaccord de forme que l’exécutif ne souhaite pas voir nuire à l’efficacité de sa réponse contre la délinquance.

Retrouvez toute l’actualité politique ICI



Source link

Autres articles à lire

Fête des mères : le sexisme pointé du doigt

adrien

Municipales : ces 5 nouveaux maires qui vont compter

adrien

Expo des Rolling Stones à Marseille : la relation du groupe à la cité phocéenne

adrien

DIRECT – Finale PSG – Bayern Munich : 148 personnes interpellées à Paris pour dégradations et violences

adrien

Philippines : le fils de l’ex-dictateur Marcos annonce sa candidature à la présidentielle

adrien

Voici les inventions qui pourraient lutter contre le coronavirus en intérieur

adrien