heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Salles de sport : ce qu’il sera possible de faire ou non lors de la réouverture


Il aura fallu patienter pour recommencer à transpirer. Les habitués des salles de sport pourront retrouver leurs machines, haltères ou salles de cours préférées à partir du 9 juin. Il faudra cependant faire avec les consignes sanitaires, qui vont –plus ou moins– modifier leurs séances.

Jauge de 50% pour commencer

Pour commencer, un nombre limité de personnes pourra se trouver dans les locaux au même moment. Du 9 au 30 juin, une jauge à 50% sera respectée, avant sa levée (en fonction de l’évolution de l’épidémie). Certaines enseignes pourraient proposer un système de réservation pour s’assurer un créneau disponible, même si la plupart ne devraient pas opter pour ce cas de figure. «Il n’y aura pas de réservation chez nous», prévient ainsi la direction de Fitness Park, contactée par CNEWS. «En revanche, nous préconisons la fréquentation de nos clubs pendant les heures creuses». Un système de comptage en temps réel sur le site internet permettra également d’informer en direct les adhérents des flux et places disponibles dans un club.

Signaler son passage à la salle

Si le pass sanitaire ne sera pas nécessaire pour entrer dans la salle, les adhérents devront cependant scanner un QR code (via TousAntiCovid) ou s’inscrire sur un cahier, qui serviront de document de rappel si une ou plusieurs personnes présentes au même moment qu’eux s’avèrent par la suite être positives au Covid-19. Les données seront effacées toutes les deux semaines.

Masque obligatoire, mais pas pendant l’effort

Une fois dans la salle, le port du masque sera obligatoire, sauf au moment précis de la pratique sportive. Il devra être remis à chaque fois qu’un adhérent passe d’une machine à une autre. Il n’aura pas besoin d’être certifié par la norme AFNOR. Un masque chirurgical (catégorie 1) suffira. Chaque pratiquant sera responsabilisé afin de désinfecter le matériel avant et après chaque utilisation. Les sessions de nettoyage seront par ailleurs renforcées. Fitness Park indique ainsi utiliser un «virucide longue durée capable de tenir plusieurs heures malgré le passage des usagers». Néanmoins, utiliser le gel hydralcoolique mis à disposition sera également encouragé.

Deux mètres entre chaque pratiquant 

Le ministère des sports a indiqué qu’une distanciation physique de deux mètres entre les pratiquants doit être respectée, ou le cas échéant, la matérialisation d’une zone de 4 m2 par personne (le plus souvent à l’aide d’un scotch collé au sol autour d’une machine).

Une personne par machine

La règle «une personne par machine» devra être appliquée (pas d’utilisation en alternance lors du temps de repos), sauf si les personnes sont d’un même cercle familial ou d’amis, stipule la direction de Fitness Park. Si la proximité de deux machines ne permet pas le respect des deux mètres de distance, l’une des deux sera condamnée le temps que les normes évoluent. Les barrières de plexiglas utilisées dans certains cas, notamment dans les espaces de cardio (entre les vélos, les tapis de course…) seront toujours là. Elles pourraient même être conservées encore «quelques mois car elles n’empêchent pas l’utilisation du matériel et créent une «bulle» d’entraînement aux adhérents», annonce l’enseigne sportive.

Aération obligatoire des salles de cours collectifs

Concernant les salles de cours collectifs, elles seront ouvertes, toujours dans le respect des deux mètres de distance entre chaque pratiquant. Le ministère des sports a par ailleurs dicté qu’elles doivent être aérées quinze minutes entre chaque groupe. Si cela est possible de manière permanente, alors c’est encore mieux. Elles pourront également servir d’espace de «sport libre». Pour les sports de combat, qui peuvent se pratiquer dans certaines enseignes équipées de rings, de cages, etc., des pratiques alternatives doivent être proposées jusqu’à fin juin. Elles se feront avec distanciation et sans contact. Les amateurs de boxe devront donc se résoudre à simuler un combat ou taper tout seul dans un sac pendant encore quelque temps.

Vestaires et douches accessibles

Une fois la séance terminée, les vestiaires seront accessibles, de façon complète pour les individuels, limitée pour les collectifs (en fonction de leur taille et de la distanciation obligatoire d’un mètre à respecter). Il sera également possible de prendre une douche, même si certaines pourront être condamnées temporairement afin de respecter les mesures sanitaires.

Attention à respecter le couvre-feu de 23h

Pour les sportifs aimant faire leurs efforts en toute fin de journée, il faudra veiller à ne pas oublier une chose : le couvre-feu sera certes assoupli à partir du 9 juin, mais il existera toujours, à 23h. Attention à avoir déjà quitté les lieux d’ici-là, en prévoyant le temps pour rentrer chez soi.



Source link

Autres articles à lire

Procès, pollution, sécurité… 10 ans après Fukushima, le nucléaire est toujours un sujet sensible au Japon

adrien

Covid-19 : Un vaccin peut-il être rendu obligatoire ?

adrien

21 mai 1981 : une passation des pouvoirs sans précédent entre Mitterrand et Giscard

adrien

Albert de Monaco veut fait taire les rumeurs de séparation une bonne fois pour toute

adrien

Les meilleurs jeux vidéo de 2020

adrien

«Le Seigneur des anneaux» sur Amazon : que révèle le premier synopsis dévoilé de la série

adrien