heureux-qui.com
Fil Info

Saint-Valentin : les 5 meilleurs menus à commander

Notez cet article


Les restaurants sont fermés en raison de la crise sanitaire, mais leurs cuisines restent ouvertes. Pour la Saint-Valentin, les chefs ont préparé des menus spéciaux à commander pour passer une soirée d’exception en amoureux. Voici les plus beaux menus disponibles.

Mauro Colagreco

Pour la Saint-Valentin, le Mirazur à Menton a concocté un menu en 5 saveurs teinté de romantisme. Il sera notamment question de « rose de Saint-Jacques », de « raviolis de l’amour » et de « bœuf en croûte de Cupidon ». Et en point d’orgue : le « baiser d’Amour chocolaté à la pistache et citron ». Un livret avec les recommandations de cuisson ainsi qu’une bouteille de champagne rosé accompagnent le menu.

Menu Saint-Valentin, 250€ par personne (Livraisons: tous les menus seront expédiés le 12 février pour une livraison le 13 février à domicile).

dsc00970-taille640_60142cee4551e.jpg

Juan Arbelaez

L’électron libre de la Food parisienne s’est lâché pour la fête de l’Amour. Son menu « muy caliente » est à partager avec sa moitié. L’intitulé des plats vaut le détour : mises en bouche « Truffe moi la pita », plat « La truite et le tigre sont félin pour l’autre »… Tout est coquin, jusqu’au prix : 69€ (par personne). Et en bonus, un petit pot de « Kinky chocolate ».

Menu Saint-Valentin by Juan Arbelaez, 69€ (Livraison partout en France, à commander jusqu’au 12 février. Pour le click and collect, commande jusqu’au 9 février)

menu-taille640_60142d3e48b78.jpg

Amandine Chaignot

La dynamique cheffe de Pouliche propose deux menus pour les amoureux dont un en pairing avec des cocktails GreyGoose : Saint-Jacques marinées au citron main de Bouddha, tourte feuilletée de foie gras et de canard, crémeux mascarpone, dacquoise coco, fruit de la passion… Un fois reçu à domicile (ou en click and collect) le menu est prêt à réchauffer, et les cocktails, fraîchement réalisés, prêts à déguster.

Menu Saint-Valentin Pouliche x Grey Goose, 130 € pour 2 personnes, (à commander dès maintenant , pour livraison le dimanche 14 février ou disponible en click & collect de 15h30 à 19h30.)

_plp8594_copie-taille640_60142d5411ac0_0.jpg

© Pierre Lucet-Penato

Le Meurice

Amaury Bouhours et Cédric Grolet ont préparé un menu romantique 3 étoiles pour le 14 février : dorade et betterave fumé, Saint-Pierre grillé, veau grain de soie… Et en dessert l’iconique pomme d’amour trompe l’œil à croquer. Le menu s’accompagne d’une bouteille de champagne.

Menu Saint-Valentin par les chefs du Meurice, 180€ par personne. (Disponible en livraison les 12 et 13 février. Click and collect les 12, 13 & 14 février au 228, rue de Rivoli entre 10h00 et 17h30 [email protected])

daurade_de_noirmoutier_a_peine_cuite_betterave_yaourt_fume_5-taille640_60142d8e5d4ce.jpg

Jean Imbert

Le chef du restaurant «Mamie par Jean Imbert» s’associe à la maison de couture Dior pour célébrer les amoureux. Au menu ? Foie gras accompagné de fruits de la passion, poireaux à la truffe noire, gratin de daurade et poularde de Bresse rôtie servie avec son gratin dauphinois. Côté desserts, le célèbre cuisinier a fait appel aux chefs pâtissiers Cédric Grolet, qui signera une création baptisée «La Rose», et Yann Couvreur qui proposera une brioche aux agrumes, ainsi qu’au chocolatier Patrick Roger pour un gingembre confit revisité. Livré dans un panier, il contient une bouteille de champagne rosé Veuve Clicquot et deux assiettes Dior Maison.

Menu Saint-Valentin Mamie par Jean Imbert x Dior, 395€ pour deux.

imbert_60071b4eae205.png

A lire aussi



Source link

Autres articles à lire

DIRECT Mort de George Floyd : le procureur a requalifié les faits en homicide volontaire

adrien

Logement : Tout savoir sur les APL 2020

adrien

«C’est fou ce qu’elles peuvent dire comme conneries» : Maïwenn s’en prend aux féministes et défend Polanski

adrien

Côte d’Azur : la galère des «extras» se poursuit

adrien

Un trou noir supermassif manque à l’appel et la Nasa s’inquiète

adrien

NBA : Transferts, signatures… qui sont les grands gagnants de l’intersaison ?

adrien