heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Royaume-Uni : vers un reconfinement général ?


Alors que partout en Europe, le nombre de nouveaux cas augmente de jour en jour, le gouvernement britannique n’exclut plus aujourd’hui de recourir à nouveau au confinement général de la population, si les mesures prises localement ne suffisent pas.

Car le pays fait face à une «seconde vague» de coronavirus, a prévenu vendredi le Premier ministre Boris Johnson. 

«Il ne fait aucun doute, comme je le dis maintenant depuis plusieurs semaines, que nous pouvions nous attendre à une deuxième vague et que nous voyons maintenant arriver», a dit le dirigeant conservateur en visitant le chantier en construction d’un centre de vaccins à Didcot, près d’Oxford.

«Nous la voyons en France, en Espagne, à travers l’Europe. Je crains qu’il était absolument inévitable que nous la verrions dans ce pays», a-t-il dit alors que le taux de transmission est désormais situé entre 1,1 et 1,4, impliquant une accélération des contaminations.

«Nous sommes prêts à faire ce qu’il faudra pour protéger des vies»

Mais avant de passer au reconfinement général, Boris Johnson n’a pas exclut de durcir davantage des restrictions locales qui se multiplient en Angleterre, où il est notamment interdit de se rassembler à plus de six. Car il désire avant tout éviter un nouveau confinement national, ravageur pour l’économie.

Questionné vendredi sur des informations de presse évoquant l’hypothèse d’un confinement pour une période de deux semaines pendant les vacances scolaires qui commencent à la mi-octobre, le ministre de la Santé Matt Hancock a expliqué sur la BBC que le gouvernement «veut éviter un confinement national mais nous sommes prêts à le faire si nécessaire». «Nous sommes prêts à faire ce qu’il faudra pour protéger des vies», a-t-il déclaré, 

Aucune restriction n’est «actuellement prévue» à Londres

Selon une étude de l’Office national des statistiques, près de 60.000 personnes (59.800) en Angleterre étaient atteintes par le virus la semaine du 4 au 10 septembre, soit un habitant sur 900. Elle souligne que les plus forts taux d’infection se trouvent dans le Nord-Ouest et à Londres.

Aucune restriction n’est «actuellement prévue» dans la capitale britannique, autre que celle qui proscrit de socialiser avec plus de six personnes en même temps, a déclaré le porte-parole de Boris Johnson.

Le gouvernement se trouve par ailleurs sous le feu des critiques au sujet des tests, pour lesquels la demande dépasse largement l’offre. 

Retrouvez toute l’actualité liée au coronavirus ICI



Source link

Autres articles à lire

Election américaine : pourquoi la victoire de Joe Biden plaît-elle aux marchés financiers ?

adrien

Samuel Paty, une icone de la liberté d’expression

adrien

Le Châtelet s’installe hors les murs et investit la place du Châtelet un dimanche par mois

adrien

DIRECT – Coronavirus : le Royaume-Uni autorise un troisième vaccin, celui de Moderna

adrien

TousAntiCovid : à quoi va servir le cahier de rappel, nouvelle fonctionnalité de l’application ?

adrien

Mayotte : l’eau du robinet déconseillée aux enfants de moins de 4 ans

adrien