heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Royaume-Uni : six morts après une fusillade à Plymouth


Une fusillade a fait six morts, dont le tireur, à Plymouth (Angleterre) jeudi 12 août. Il s’agit de la fusillade la plus meurtrière en Grande-Bretagne depuis au moins dix ans.

Jake Davison, 22 ans, a ouvert le feu sur plusieurs personnes dans une zone industrielle de la ville. Deux femmes, deux hommes et une fillette sont décédés. Jake Davison a retourné l’arme contre lui et s’est suicidé avant que la police ne puisse intervenir. 

«Mes pensées vont aux amis et à la famille de ceux qui ont perdu la vie, et à tous ceux qui ont été touchés par l’incident tragique de Plymouth hier soir», a réagi le Premier ministre Boris Johnson ce vendredi sur Twitter. «Je remercie les secours pour leur réponse.» 

Le motif reste inconnu

Pour l’instant, on ne sait pas ce qui a poussé Jake Davison à tuer ces cinq personnes. Le déroulé des événements reste assez flou. Selon le témoignage d’une femme, il a commencé par défoncer la porte d’une maison et ouvrir le feu à l’intérieur. Ensuite, «il est sorti de la maison en continuant à tirer et a tiré sur des gens dans la rue», a-t-elle précisé à la BBC, la télévision publique britannique.

La piste terroriste écartee

La police a indiqué qu’elle «n’envisageait pas la piste terroriste ou de lien avec un groupe d’extrême-droite». Selon les premiers éléments de l’enquête, l’une des victimes serait une femme de la famille de Jake Davison. Les forces de l’ordre savent également qu’il était un admirateur de Donald Trump et qu’il postait régulièrement des vidéos sur Youtube. Il se disait isolé, dégoûté de lui même et de son incapacité à rencontrer des femmes, et en proie à une grande souffrance. 

Jake Davison avait aimé plusieurs contenus de la communauté «incel» («involontairement célibataire»), qui rassemble des hommes misogynes se plaignant de ne pas trouver de partenaires sexuelles ou amoureuses. Sur les réseaux sociaux, les incels s’en prennent aux personnes dont la vie sexuelle est épanouie, en particulier lorsqu’elles sont des femmes. 

Jake Davison avait également comparé la vie à un film Terminator où «tout est truqué contre vous, et où il n’y a aucun espoir pour l’humanité», relève le Guardian.





Source link

Autres articles à lire

Thalassa : l’histoire folle du générique culte de l’émission de Georges Pernoud

adrien

Espace : des champignons de Tchernobyl pour protéger les astronautes

adrien

Kobe Bryant : la NBA toujours sous le choc un an après sa disparition

adrien

GoPro Quik : une appli de montage vidéo simple et complète

adrien

Belgique : le port du masque étendu et le télétravail obligatoire dès ce lundi

adrien

15 couples de stars qui se sont formés en 2020

adrien