heureux-qui.com
Fil Info

Roland-Garros 2020 : Sale temps pour le Grand Chelem

Notez cet article


De la pluie, du vent, du froid… La première journée de Roland-Garros, ce dimanche, a été marquée par les conditions météo, qui ont fait naître les premières polémiques d’une édition reportée à cet automne en raison de la pandémie de Covid-19.

Le ton a été donné par Victoria Azarenka. La finaliste du dernier US Open est entrée sur le court Suzanne-Lenglen en fin de matinée vêtue d’une doudoune rose sur le dos. Et après seulement trois jeux, la Biélorusse a pris la décision de rentrer aux vestiaires, refusant d’attendre dans le froid le passage d’une averse. «Ça devient un peu ridicule. Vous ne voyez pas ce qui est en train de se passer ? (…) Il fait trop froid», a-t-elle lancé à l’arbitre. Avant d’ajouter : «C’est une blague, que fait-on ici ? (…) Je ne vais pas attendre ici parce que j’ai froid.»

Résultat la partie a été interrompue pendant plus d’une bonne demi-heure avant qu’Azarenka en anorak ne dispose facilement de la Monténégrine Donka Kovinic (6-1, 6-2). La même scène s’est reproduite sur le court Simonne-Mathieu, où la rencontre entre la Belge Elise Mertens et la Russe Margarita Gasparyan a été également stoppée dans le 3e jeux après avoir été retardée de 45 minutes.

Avant son entrée dans le tournoi, ce lundi, Rafael Nadal, en quête d’un 13e sacre, s’était déjà inquiété de cette météo plus que fraîche et humide Porte d’Auteuil. «Les conditions sont probablement les plus difficiles que j’ai jamais connues à Roland-Garros. A neuf degrés, le corps souffre un peu. C’est une situation extrême pour jouer en extérieur», a-t-il lancé.

Même s’il n’a pas eu une grande incidence sur la programmation, ce mauvais temps a contraint les joueurs comme les joueuses à s’adapter concernant notamment leurs tenues vestimentaires avec un défilé sur la terre battue parisienne de leggings, t-shirts à manches longues ou encore cols roulés, alors que le rare public présent dans les tribunes était lui masqué et emmitouflé pour braver le froid tant bien que mal. Et ce genre de situation a de fortes de chances de se reproduire au regard des prévisions pour les jours à venir.

Novak Djokovic vise un 2e sacre Porte d’Auteuil.

Ces conditions posent évidemment la question de savoir s’il n’était pas préférable d’annuler le tournoi plutôt que de le reporter à cette période de l’année. «C’est une question difficile, vraiment. Difficile d’y répondre par oui ou par non. Je n’ai jamais joué à Paris en septembre, j’y suis passée en octobre et je savais que ce n’était pas les meilleures conditions pour jouer au tennis. Malheureusement, il n’y a pas eu de communication avec les conseils de joueurs, la décision a été prise sans consultation», a regretté Azarenka.

Et pour son deuxième tour, elle devrait à nouveau avoir du mal à échapper au froid et à la pluie. A moins qu’elle ait la chance d’être programmée sur le court central muni de son tout nouveau toit, qui ne pouvait pas mieux tomber cette année…

Retrouvez toute l’actualité du Roland-Garros ICI



Source link

Autres articles à lire

Climat : voici les villes de France qui devraient être englouties par la montée des eaux

adrien

Cinéma : voici les 3 films à voir cette semaine

adrien

Canneseries : la saison 4 de Dix pour Cent à l’honneur pour la clôture du palpitant festival

adrien

Coronavirus : la mort d’un patient diffusée en direct à la télévision bolivienne

adrien

Etats-Unis : la police tire à plusieurs reprises sur un homme noir qui rentrait dans sa voiture

adrien

Tour de France 2020 : «La fête sera là», assure le patron de la Grande Boucle

adrien