heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Rizlen Zouak avant le MMA GP : «pour être la meilleure, il faut battre les meilleures»


Rizlen Zouak, combattante MMA, sera en lice jeudi soir au MMA Grand Prix au Cirque d’Hiver à Paris. Face à elle, la Franco-marocaine aura une expérimentée Brésilienne contre qui elle souhaite se relancer.

C’est une lionne en cage. Après deux revers, l’ex-championne de judo (multiple championne d’Afrique et première femme dans l’histoire du judo marocain à se qualifier aux Jeux olympiques en 2012) remonte dans l’octogone à Paris pour ce MMA GP. Et elle a vraiment les crocs avant d’affronter Jennifer Pereira.

Comment vous sentez-vous avant ce combat ?

Je me sens très bien. On voulait un combat 100% français mais malheureusement toutes les demandes ont été refusées et du coup, j’avais une liste de 5 Brésiliennes. Et j’ai opté pour celle qui a le meilleur palmarès. J’aime les challenges. Pour être la meilleure, il faut battre les meilleures. Ce n’est que comme ça que l’on progresse. C’est une fille du Muay-Thaï. Elle est à 4 victoires, 3 défaites. On va lui souhaiter la bienvenue à Paris parce que j’ai pu voir sur les réseaux sociaux qu’elle était très contente de venir France et de me combattre…

Combattre en France, c’est quelque chose d’agréable…

Il y a la famille, les amis. Et le public parisien, c’est quelque chose. J’ai fait le tournoi de Paris en judo il y a quelques années, et avec le public français, c’est magique. C’est une force incroyable. Même si je mets mon drapeau marocain, je suis Française, je suis née en France, la France m’a tout donné. C’est grâce à elle que je peux en être là aujourd’hui, que j’ai pu faire du MMA et que j’ai pu avoir une carrière dans le judo.

Vous restez sur un revers rageant en Pologne…

Je me suis inclinée face à une adversaire (Marta Waliczek) qui a un incroyable palmarès notamment en «pied-poing». Je suis sortie de ma zone de confort. C’est peut-être étrange de dire cela mais c’est une belle défaite qui m’a énormément fait progresser. J’ai beaucoup plus confiance en moi.

Combattre devant le public français, c’est magique

Vous aviez un manque de confiance en vous ?

J’ai eu une longue pause de trois ans entre blessures et pandémie de Covid-19 qui a empêché les combats. J’ai perdu confiance en moi. Ne pas pouvoir m’entraîner pendant des mois, c’était très compliqué. J’aime la compétition. Au judo, on enchaînait tous les mois. Donc, c’était tout nouveau pour moi d’être dans ce type de situation. Heureusement, Fernand Lopez (patron de la MMA Factory) a toujours été là pour moi. Il a effectué un travail psychologique qui a été complètement bénéfique.

Ensuite, il y aura un autre combat ?

C’est déjà prévu. A priori, si rien ne change, je vais faire ma revanche contre Amanda Lino (qui l’avait battue en 2018 à l’EFC). Ça avait été un énorme combat. Mais c’était une belle défaite. Cela ne faisait que 11 mois que j’étais en MMA et je disputais une ceinture mondiale. C’était un combat de repère. Ça va être la guerre avec elle. On ne s’apprécie pas. De toute façon, je suis prête pour n’importe quel profil.

Vous venez du judo, cela a été compliqué de s’adapter aux règles du MMA ?

Ça ne fait que quatre ans que je fais de MMA. J’ai mon haut niveau de judo. Je suis une perfectionniste, je veux être complète. J’ai analysé ce que faisait Ronda Rousey (qui est également venue du judo avant d’être la star du MMA et de l’UFC) et j’ai regardé ses défauts et non ses qualités. J’ai beaucoup travaillé le pied-poing. J’ai encore quelques défauts que je corrige au fur et à mesure et je suis contente de mon parcours. 

Plongez dans l’univers des sports de combat avec L’Arène Podcast



Source link

Autres articles à lire

Agression d’un photojournaliste à Reims : ce que l’on sait

adrien

Cambriolages : 5 erreurs à ne pas commettre avant de partir en vacances

adrien

Sida : le «patient zéro» identifié ?

adrien

Tour de France : Un programme chargé pour Julian Alaphilippe avant la Grande Boucle

adrien

Ile-de-France : la carte des vaccinodromes dans la région

adrien

NBA : barrages, play-offs, finale… les dates clés de la prochaine saison

adrien