heureux-qui.com
Fil Info

Richard Gere : que devient l’acteur de «Pretty Woman» ?

Notez cet article


Dans la comédie romantique «Pretty Woman», diffusée ce lundi à 21h05 sur M6, Richard Gere incarne un homme d’affaires qui tombe sous le charme de la prostituée Vivian Ward. Mais que devient l’acteur américain, aujourd’hui âgé de 70 ans, qui partageait l’affiche avec Julia Roberts ?

Issu d’une famille d’éleveurs laitiers, Richard Gere a connu la gloire au cinéma – après un passage sur les planches à Broadway et à Londres – grâce aux films «American Gigolo» (1980) de Paul Schrader, et «Officier et Gentleman» (1982) de Taylor Hackford.

Avec son sourire ravageur et ses yeux rieurs, ce diplômé de philosophie aux allures de playboy séduit, et enchaîne les rôles dans les années 1990 et 2000. On le retrouve dans l’inoubliable «Pretty Woman» qui cartonne au box-office lors de sa sortie en 1990, puis dans «Sang chaud pour meurtre de sang-froid» (1992), «Le Chacal» (1997) de Michael Caton-Jones, «Just Married (ou presque)» (1999) de Garry Marshall, «Un automne à New York»  (2000) de Joan Chen, «Infidèle» (2002) d’Adrian Lyne, ou encore «Chicago» (2002) de Rob Marshall, qui lui vaut le Golden Globes du meilleur acteur dans un film musical.

Celui qui a été élu «homme vivant le plus sexy» en 1999 par le magazine People prouve ainsi qu’il est aussi à l’aise dans des comédies romantiques où il les fait toutes chavirer, que dans des thrillers, des remakes de classiques français transposés à la sauce américaine ou des biopics originaux comme «I’m not there» (2007) de Todd Haynes, qui s’inspire de la vie du chanteur Bob Dylan.

Mais la décennie 2010 n’a pas été ensuite très prolifique pour l’acteur. Il a tourné dans des films qui n’ont pas rencontré le succès commercial de ses précédents longs-métrages. En 2015, il a participé à la comédie satirique «Indian Palace» avec, entre autres, Judi Dench, Maggie Smith, Bill Nighy et Dev Patel. Ses dernières apparitions sur grand écran remontent à 2017 dans «Norman» de Joseph Cedar, «Three Christs» de Jon Avnet et «The Dinner» d’Oren Moverman.

militant et défenseur de la cause tibétaine

S’il se fait donc plus discret sur les plateaux de cinéma, Richard Gere n’en reste pas moins actif. Converti au bouddhisme, l’acteur passe beaucoup de son temps à soutenir et à défendre la cause tibétaine. Il utilise sa notoriété pour organiser de nombreux événements dans le monde et prendre part à des manifestations. Il supervise aussi son association The Gere Foundation qu’il a créée à la fin des années 1980.

Côté vie privée, ce septuagénaire goûte de nouveau aux joies de la paternité, sa femme, l’activiste espagnole Alejandra Silva (37 ans), ayant accouché au début de l’année 2020. Il s’agit du deuxième enfant du couple, après la naissance d’Alexander en février 2019.

Richard Gere, qui a été marié par le passé au mannequin Cindy Crawford, est déjà le père de Homer James Jigme, âgé de 20 ans et né de son union avec la comédienne Carey Lowell. Le divorce entre cette ex-James Bond Girl et l’acteur de «Pretty Woman» avait été prononcé en 2013, après onze années de relation.

Retrouvez toute l’actualité cinéma ICI





Source link

Autres articles à lire

La semaine de Philippe Labro : le bonheur sur scène, des scènes d’horreur

adrien

Week-end pluvieux : trois nouveautés BD pour se divertir chez soi

adrien

Scandale dans la police de Seine-Saint-Denis : 4 policiers mis en examen, leur compagnie dissoute

adrien

Coronavirus : les 5 infos essentielles de ce vendredi 29 mai

adrien

Violence policière : que contient le décret signé par Donald Trump ?

adrien

Coronavirus : elle se fait embaucher dans une maison de retraite pour revoir son père

adrien