heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Restaurants, écoles, frontières… Ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron


Première victoire contre le virus. Lors de sa quatrième allocution depuis le début de la crise sanitaire, Emmanuel Macron a dressé un premier bilan du déconfinement, en rendant hommage aux Français. Le Président de la République souhaite bâtir un nouveau modèle économique et social, pour faire face à la crise économique, en redonnant à la France toute son indépendance.

Un premier bilan de la crise sanitaire

«Nous pouvons être fiers de ce qui a été fait et de notre pays», a affirmé le chef de l’État, qui a rendu hommage aux Français mobilisés pendant le confinement, aux services hospitaliers et au «sens des responsabilités admirable» de la population.  «Il faudra éviter au maximum les rassemblements», tempère-t-il, car ils sont désormais la principale occasion d’attraper le virus.

Il confirme tout de même la tenue du second tour des élections municipales, le 28 juin prochain, et annonce que les visites dans les Ehpad seront de nouveau autorisées dès demain, lundi 15 juin. Le chef de l’État entend tirer des leçons de cette crise sanitaire, notamment sur le modèle économique et social de la France, et veut lancer de vastes projets de reconstruction.

Réouverture des bars et restaurants en île-de-France

Emmanuel Macron a déclaré que le pays allait pouvoir «tourner la page du premier acte de la crise». La région Île-de-France passe dès demain, lundi 15 juin, en zone verte comme l’ensemble du territoire métropolitain. Les cafés et les restaurants vont donc pouvoir rouvrir. Seules Mayotte et la Guyane, où l’épidémie circule toujours activement, restent pour le moment en zone orange. 

Reprise de l’école pour les colleges et écoles primaires

Autre annonce clé du Président de la République : la reprise des cours pour les élèves d’école primaire et les collégiens. Ils devront retourner en classe, de manière obligatoire à partir du 22 juin prochain. C’était l’un des souhaits du ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Les crèches pourront également accueillir les enfants à compter de cette date, «selon les règles de présence normales», a-t-il précisé. Les lycéens quant à eux ne devraient pas reprendre le chemin des salles de classe pour le moment.

RÉOUVERTURE DES FRONTIÈRES EN EUROPE ET HORS DE L’UE

À partir de demain, les frontières entre la France et ses voisins européens seront de nouveau ouvertes. Quant aux déplacements en dehors de l’Union européenne, Emmanuel Macron a annoncé : «À partir du 1er juillet, nous pourrons nous rendre dans les États hors d’Europe, où l’épidémie sera maîtrisée».

Plusieurs pays européens vont rétablir la libre circulation avec les autres Etats du continent ce lundi, près de deux semaines après l'Italie, première à avoir pris cette décision.

«NOUS N’AUGMENTERONs PAS LES IMPÔTS»

Les dépenses engendrées pour faire face à la crise s’élèvent à plus de 500 milliards d’euros. «Ces dépenses viennent s’ajouter à notre dette déjà existante», mais le président affirme que la France ne répondra pas à cette crise en augmentant les impôts. Comme l’a expliqué le chef de l’État, la France est l’un des pays d’Europe avec la fiscalité la plus forte.

Face à la crise économique qui se profile, Emmanuel Macron souhaite rebâtir un nouveau modèle économique et social, «pour ne pas dépendre des autres». La relance passera par la construction d’un modèle écologique, «alliant production et climat», par la création de nouveaux emplois, par l’investissement massif dans l’éducation et la formation. Il insiste aussi sur la refonte d’un système de santé plus juste, déjà en cours avec la négociation sur le Ségur de la santé. Le chef de l’État affirme que cette reconstruction, basée sur l’indépendance française, sera préparée pendant l’été.

VERS UN RENFORCEMENT DE LA DÉCENTRALISATION

En plus d’une reconstruction économique, Emmanuel Macron souhaite également une réorganisation de l’État de son action. «Tout ne peut pas être décidé à Paris», a-t-il affirmé. Il souhaite faire davantage confiance et donner plus de libertés «à ceux qui agissent au plus près de nos vies», comme les mairies, les collectivités territoriales, les hôpitaux, les syndicats.

Lutte contre le racisme et Soutien aux forces de l’ordre

«Notre combat doit se poursuivre et s’intensifier pour permettre d’obtenir les diplômes et les emplois qui correspondent aux mérites et talents de chacun, et lutter contre le fait que le nom, l’adresse, la couleur de peau réduisent encore trop souvent dans notre pays les chances que chacun doit avoir», a assuré le Président, et a annoncé que des «mesures fortes» en faveur de l’égalité des chances seraient prises.

Il a brièvement évoqué la lutte et les manifestations anti-racistes, et la polémique liée aus œuvres d’art et aux monuments liés à l’histoire coloniale en affirmant que la République «n’effacera aucun nom ou aucune trace de son histoire», et qu’elle ne «déboulonnera pas de statue».  Il a également tenu à apporter son soutien aux forces de l’ordre : «ils méritent tout le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la nation».



Source link

Autres articles à lire

Régionales 2021 : qui sont les candidats déclarés ou pressentis en Ile-de-France

adrien

La semaine de Philippe Labro : un tableau très sombre, des notes encourageantes

adrien

Roland Garros : Quel protocole sanitaire ?

adrien

🔴 DIRECT – Coronavirus : 20.489 nouveaux cas et 346 morts ces dernières 24 heures en France, plus de 5.000 vaccinations réalisées ce mardi

adrien

Des millionnaires demandent à être taxés plus pour financer l’après-coronavirus

adrien

Un couple de Youtubeurs lynché sur les réseaux sociaux après avoir abandonné leur fils adoptif

adrien