heureux-qui.com
Fil Info

Réouverture des musées : 10 expos à aller voir en France dès le 19 mai

Notez cet article


Après plus de 6 mois de fermeture, les musées rouvrent enfin leurs portes le mercredi 19 mai. Voici une sélection d’expositions temporaires à aller découvrir partout en France, dès la reprise de l’agenda culturel.

 « Guillermo Kuitca. Dénouement », au LaM de Villneuve-d’Ascq 

guillermo_kuitca_untitled_2003-2015._huile_sur_toile_1965_x_1963_cm._collection_privee._courtesy_hauser_wirth._c_guillermo_kuitca_2021-taille640_609cf9a401003.jpgGuillermo Kuitca, Untitled, 2003-2015. Huile sur toile ; 196,5 x 196,3 cm. Collection privée. Courtesy Hauser & Wirth. © Guillermo Kuitca, 2021

Dès sa réouverture, le musée d’art moderne, contemporain et brut de la métropole lilloise vous invite à découvrir l’artiste argentin Guillermo Kuitca, à travers une exposition qui déploie plus de quarante ans de création à travers des ensembles d’œuvres (dessins, peintures, installations) dont la plupart n’ont jamais été montrées en Europe. Vingt ans après sa dernière exposition en France à la Fondation Cartier à Paris, le LaM dresse, en étroite collaboration avec l’artiste, le panorama d’un travail largement méconnu dans notre pays, alors qu’il est l’une des figures centrales de la création en Amérique Latine.

Jusqu’au 26 septembre 2021 au musée d’Art moderne, d’art contemporain et d’art brut de la métropole lilloise, 1 allée du Musée 59650 Villeneuse d’Ascq. Plein tarif 7€, tarif réduit 5€. Réservation des billets en ligne conseillée. 

 « Chagall, le passeur de lumière », au Centre Pompidou-Metz 

_-taille640_609cf9dc2f498.jpgCapture site Pompidou-Metz

Le centre Pompidou explore dans cette nouvelle exposition l’importance du vitrail dans le travail de Marc Chagall. Comme un tour de France des édifices qui abritent les oeuvres de l’artiste, l’exposition présente les maquettes réalisées pour de nombreux lieux de culte. Les esquisses de l’artistes permettent d’en savoir plus sur le processus de création d’un vitrail et sur l’histoire de chaque commande réalisée dans un contexte de reconstruction et d’un regain d’intérêt pour « l’art sacré », après la seconde guerre mondiale.

Jusqu’au 30 aout 2021 au Centre Pompidou-Metz 1 parvis des Droits de l’Homme 57000 Metz. Plein tarif 10€. Réservation des billets en ligne recommandée.

« Jeff Koons, Œuvres de la Collection Pinault», au Mucem de Marseille

jeff_koons_lobster_2007-2012_mirror-polished_stain_0-taille640_609cfa5948327.jpgJeff Koons. Lobster, 2007-2012. mirror-polished stainless steel with transparent color coating. 57 7/8 x 37 x 18 7/8 inches ; 147 x 94 x 47,9 cm. Edition 1 from an edition of 3, plus artist’s proof. Pinault Collection © Jeff Koons, photo: Marc Domage/Courtesy Almine Rech Gallery

Conçue en étroite collaboration avec l’artiste américain, l’exposition du musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée présente 19 des œuvres les plus célèbres du plasticien. L’exposition retrace la carrière de l’artiste sur les 35 dernières années, de manière chronologique, et revient sur les thèmes iconographiques, les associations visuelles et les modes d’expression qui lui sont chers, à travers une mise en relation de ses pièces majeures avec un ensemble d’objets du quotidien conservés par le musée.

Jusqu’au 18 octobre 2021 au MuCem, 7 promenade Robert Laffont 13002 Marseille. Plein tarif 11€, tarif réduit 7,50€. Réservation de billets en ligne conseillée. 

« Boire avec les dieux », à la Cité du Vin de Bordeaux 

boire_avec_les_deiux_-_anaka_-_cite_du_vin-taille640_609cfacaddc99.jpgBoire avec les Deiux – Anaka – Cité du Vin

Le célèbre bâtiment accueille pour sa réouverture une exposition qui explore l’antiquité, période fondatrice des imaginaires liés au vin. C’est une véritable plongée au cœur de l’histoire de la relation entre ce nectar divin, dont Dionysos en est le dieu grec, et les Hommes. Près de 50 œuvres révéleront la riche mythologie liée au vin et à son antique consommation.

Jusqu’au 29 aout 2021 à la Cité du Vin, 134 Quai de Bacalan, 33300 Bordeaux. Plein tarif exposition seule : 8€, tarif réduit 6,40€. Réservation de billets en ligne conseillée.

« She-Bam Pow Pop Wizz », Les amazones du pop, au MAMAC de Nice 

4wordpress-taille640_609cfae95dff9.jpgCapture MAMAC

Brièvement montrée avant la fermeture des lieux culturels en octobre 2020, l’exposition-événement célèbre les femmes créatrices de pop-art pour fêter les 30 ans du musée d’art moderne et contemporain (MAMAC) de Nice. Coup de projecteur sur le travail d’artistes comme Nikki de Saint-Phalle ou Evelyn Axell, qui demeurent les grandes oubliées de ce courant artistique emblématique des années 1960. L’exposition fait la part belle à cet art coloré qui réinvestit les objets du quotidien, et mets en avant les pièces emblématiques d’artistes, renommées « amazones » pour l’occasion.

Jusqu’au 29 aout 2021 au MAMAC, place Yves Klein 06000 Nice. Billet d’entrée aux musées de Nice, accès 48h 15€. Réservation de billets en ligne conseillée.

« Cézanne, maître de la Provence », aux Carrières de Lumières aux Baux en Provencecezannecdl_spiller0521-taille640_609cfb720dfbb.jpgCulturespaces / Eric Spiller 

Cette exposition numérique et immersive présente les chefs-d’œuvre les plus connus de Cézanne, maître à penser du post-impressionniste. La création visuelle et sonore créée par l’artiste Gianfranco Iannuzzi est à vivre comme un voyage hypnotique au cœur des traits doux et colorés de l’artiste aixois.

Jusqu’au 2 janvier 2022 aux Carrières de Lumières, Route de Maillane  13520 Les Baux-de-Provence jusqu’au 2 janvier 2022. Plein tarif 14€, tarif réduit 11,50€. Réservation d’un crénau horaire obligatoire. 

« Les Terres en héritage, du Néolithique à nous », au musée des Confluences à Lyon

capture_facebook_musee_confluences-taille640_609cfb94d783a.jpgCapture Facebook musée Confluences

L’exposition, conçue comme un dialogue entre le Néolithique et l’Anthropocène,interroge l’impact des humains sur la Terre et propose d’observer les grands défis environnementaux contemporains au regard de cette période charnière de l’histoire de l’Humanité, qui marque le début de l’exploitation de la nature. Le parcours, découpé en trois espaces thématiques : se nourrir, posséder et occuper la Terre, propose de recentrer l’attention sur les liens avec le monde vivant.

Jusqu’au 30 janvier 2022 au musée des Confluences 86 quai Perrache 69002 Lyon. Plein tarif 9€, tarif réduit 6€. Réservation des billets en ligne conseillée.

« Le dessin de presse satirique en France de 1960 à 2003 », au Musée Tomi Ungerer de Strasbourg

hnet.com-image-taille640_609cfc0d866dc.jpg

À l’occasion de la reprise de la vie culturelle, la ville de Strasbourg a décidé de rendre gratuit l’accès aux 7 musées municipaux jusqu’au 30 juin 2021.

Disponible en visite virtuelle depuis mars 2021, le Musée Tomi Ungerer rouvre ses portes avec un parcours de 140 dessins originaux parus dans Hara-Kiri, Le Canard enchaîné ou encore L’imbécile de Paris, et présente aussi des inédits qui nous rappellent la riche histoire du dessin de presse en France. Une exposition corrosive à l’image de ce petit musée plein de surprises.

Jusqu’au 4 juillet 2021 au Musée Tomi Ungerer, Centre international de l’illustration 2 avenue de la Marseillaise 67000 Strasbourg. Réservation obligatoire ici.

« Juliette Roche l’insolite », au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon

14.julietteroche-autoportraitoserriares-taille640_609cfc310bd19.jpgJuliette ROCHE, Autoportrait à la voilette, 1953, huile sur carton © Paris, Fondation Albert Gleizes, Adagp, Paris 2021

L’exposition propose une rétrospective de cette peintre, dessinatrice et écrivaine méconnue et peu exposée de son vivant, mais qui a pourtant participé au groupe Dada aux côté de Marcel Duchamp et de Francis Picabia à New York, durant la Première guerre mondiale. Une centaine d’œuvres exposées qui retrace la carrière artistique de Juliette Roche et permet de découvrir son style avant-gardiste.

Jusqu’au 19 septembre 2021 au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon 1 place de la Révolution 25000 Besançon. Le musée sera gratuit jusqu’au 31 aout 2021. Réservation obligatoire pour les visites groupées (6 maximum).

« United States of abstraction. Artistes américains en France, 1946-1964 », au musée d’Arts de Nantes

c_sam_francis_blue_balls_vers_1961-1962_huile_sur_toile_1069_x_1375_cm_stockholm_moderna_museet_c_2020_sam_francis_foundation_california_adagp_paris_2021-taille640_609cfc530715e.jpg© Sam Francis, Blue Balls, vers 1961-1962, huile sur toile, 106,9 x 137,5 cm, Stockholm, Moderna Museet © 2020 Sam Francis Foundation, California / ADAGP, Paris, 2021

L’exposition, constituée d’une centaine de peintures et de sculptures, explore la présence de plus de 400 artistes américains sur le sol français au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et interroge la manière dont ils ont contribué à redéfinir l’art abstrait en France.

Jusqu’au 18 juillet 2021 au musée d’Arts de Nantes 10 rue Georges Clemenceau 44000 Nantes. Plein tarif 8€, tarif réduit 4€. Réservation en ligne obligatoire.

 

 



Source link

Autres articles à lire

Transferts : City, Manchester United, PSG… Quelle destination pour Lionel Messi ?

adrien

Pour Ophélie Winter, la drogue est «un passage obligé» dans le show business

adrien

Up2it : un nouveau réseau social pour les sportifs

adrien

Harcèlement sexuel dans le cyclisme féminin : des coureuses veulent briser l’omerta

adrien

Régionales : les X points chauds du second tour

adrien

DIRECT – Coronavirus : 284 décès recensés au cours des dernières 24 heures à l’hôpital en France

adrien