heureux-qui.com
Fil Info

Remaniement : les syndicats de la police réagissent à la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur

Notez cet article


Les syndicats de la police ont réagi, auprès de l’AFP, à la nomination au ministère de l’Intérieur de Gérald Darmanin, en remplacement de Christophe Castaner.

Yves Lefebvre, Unité-SGP-FO

«Il avait les cordons de la bourse comme ministre du Budget. Maintenant qu’il est le premier flic de France, à lui d’aller chercher l’argent pour les policiers, pour l’indemnité du travail de nuit ou la nouvelle bonification indiciaire».

«Espérons aussi que la décision de la cour d’appel de Paris (qui a ordonné la reprise des investigations concernant une accusation de viol en 2009 à son encontre, ndlr) ne vienne pas entraver son action au ministère de l’Intérieur».

Fabien Vanhemelryck, Alliance

«Le malaise est grand dans les rangs de la police et nous le jugerons sur les actes. Un soutien sans faille est indispensable et l’amélioration des conditions de travail doit être immédiate (matériel, mesures sociales, revalorisation heures de nuit…. ). En espérant qu’il nous rencontre rapidement et qu’un plan Marshall se mette en place dans la foulée. La tâche est grande, le dialogue social se doit d’être constructif et l’obligation de résultat réelle»«Il connaît les comptes publics (…), il devra faire en sorte de débloquer un budget conséquent pour la police s’il souhaite donner un nouvel élan indispensable à l’institution».

Philippe Capon, Unsa-Police

«On prend bonne note de la nomination du ministre de l’Intérieur. C’est la troisième fois qu’on change de ministre depuis le début du quinquennat. On a besoin d’un ministre qui nous soutienne, y compris sur la partie budgétaire. Connaissant les artifices budgétaires, il sera en mesure d’aller chercher des budgets pour assurer la modernisation de la police».

David le Bars, syndicat des commissaires de police

«Au-delà des personnes, j’appelle à la reprise des dossiers de fond, à la continuité des travaux entrepris. Je pense au livre blanc de la sécurité intérieure, qui est à mettre à l’honneur de Christophe Castaner et Laurent Nuñez. Si le nouveau ministre enterre ce qui a demandé un an de travail de fond, ce serait une catastrophe».

Christophe Rouget, SCSI-CFDT

«C’est le 10e ministre en 10 ans. Tous ont réagi à l’actualité et n’ont pas su moderniser ce ministère. On savait qu’il était intéressé par le poste depuis longtemps et qu’il avait une appétence pour la sécurité. Il bénéficie d’un ancrage local. On souhaite qu’il ne referme pas le chantier du Livre Blanc et lance une loi pluriannuelle de programmation budgétaire pour une police modernisée et respectée».

Patrice Ribeiro, Synergies officiers

«L’intérêt principal d’un ministre, c’est sa verticalité et son poids politique. Gérald Darmanin était à Bercy, il en connaît tous les rouages. Il a une proximité du président de la République, il a l’oreille et la confiance de celui-ci. C’est un avantage pour nous. Après, il y a le domaine de l’incarnation, mais c’est de l’impensé. Les semaines à venir s’annoncent difficiles, il faudra qu’il soit solide sur ses appuis. On a un a priori plutôt positif».

Retrouvez toute l’actualité politique ICI





Source link

Autres articles à lire

Le Festival d’Angoulême dévoile sa sélection et garde le sens de l’humour malgré le contexte sanitaire

adrien

Tempête Barbara : le sud-ouest en alerte, 12 départements en vigilance orange

adrien

Coronavirus : Qu’est ce que la «réserve Covid» de l’AP-HP ?

adrien

Paris : où se trouvent les 8 nouveaux hectares d’espaces verts parisiens ?

adrien

Coronavirus : les vaccins sont-ils efficaces contre le variant sud-africain ?

adrien

Historique internet : voici qui a accès à vos données en ligne

adrien