heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Régionales : quel est le protocole sanitaire mis en place ?


Bien que la situation épidémique s’améliore en France, les élections régionales et départementales du 20 et 27 juin se dérouleront dans un contexte sanitaire où de nombreuses règles seront à respecter pour voter.

Une distance d’1,5 mètre entre chaque personne devra ainsi être respectée. Dans chaque bureau de vote, peu importe sa taille, il ne pourra y avoir plus de trois électeurs au même moment, stipule le ministère de l’Intérieur. En revanche, si deux bureaux de vote cohabitent dans une même salle (voir plus bas), alors ce nombre grimpera à six.

Interdiction sera faite de se croiser. Un chemin défini et visible sera mis en place pour que l’électeur ne rebrousse pas chemin. Le ministère recommande de permettre aux gens d’entrer par un endroit et de sortir par un autre. Enfin, le port du masque sera évidemment obligatoire et chacun devra se munir de son propre stylo pour signer la feuille d’émargement.

Chose plutôt inhabituelle, le lieu du vote pourra être situé en extérieur. A condition bien sûr que le bon déroulement de la journée électorale soit assuré (sécurité, protection des bulletins, etc.).

Deux circuits, un pour chaque vote

Une autre particularité de ces deux week-ends d’élections est qu’il s’agit de réaliser deux votes à chaque fois. Un pour les régionales, l’autre pour les départementales. Il ne sera donc pas rare de voir les grandes salles municipales divisées en deux, avec des isoloirs et des urnes dans chaque partie. L’électeur devra donc enchaîner deux circuits. Dans le cas où les salles s’avèrent trop petites pour accueillir deux bureaux de vote en respectant le protocole sanitaire, il est recommandé qu’ils soient installés dans deux endroits séparés. Deux classes d’une même école, par exemple.

Les élections régionales approchent. Il sera possible de donner procuration grâce à une procédure en ligne.

Pour les personnes ne souhaitant pas se déplacer, le vote par procuration est une possibilité. Le conseil scientifique a d’ailleurs encouragé la démarche. Pour la réaliser, l’électeur doit auparavant désigner au commissariat, à la gendarmerie ou au tribunal une autre personne (un membre de sa famille, un ami), inscrite sur les listes électorales de la même commune (pas nécessairement dans le même bureau de vote). Celle-ci déposera donc deux bulletins dans les urnes. Pour faciliter les procurations, une procédure à réaliser sur internet permet de remplir le formulaire directement, puis d’apporter la référence et sa carte d’identité aux forces de l’ordre pour qu’elles enregistrent la manœuvre. Attention toutefois, si aucune date limite n’existe, mieux vaut prévoir un petit délai et ne pas attendre la fin de semaine pour réaliser la procédure.

Enfin, pour une personne dans l’incapacité de bouger de chez elle, un officier de gendarmerie ou un agent de police judiciaire peut se rendre à son domicile pour faire les démarches.



Source link

Autres articles à lire

Cigarette électronique : l’OMS dénonce des produits «dangereux» et veut une réglementation sévère

adrien

Le Danemark arrêtera d’extraire du gaz et du pétrole en 2050

adrien

Nombre de personnes en réanimation, nombre de décès à l’hôpital, régions touchées… Le coronavirus en chiffres et en carte

adrien

Ces 5 albums à écouter au mois d’octobre

adrien

La crainte du reconfinement s’empare des réseaux sociaux

adrien

Roses : voici comment les conserver plus longtemps

adrien