heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Régionales : Laurent Saint-Martin, candidat LREM en Ile-de-France, avance ses premières propositions


Il ne s’était encore guère exprimé sur le fond. Laurent Saint-Martin, le candidat LREM aux élections régionales en Ile-de-France, a présenté ses premières idées en vue du scrutin prévu en juin. Le macroniste entend lutter contre l’insécurité et la pollution de l’air pour convaincre les habitants de rester en région parisienne.

Laurent Saint-Martin a en effet affirmé souhaiter mettre en place une «police régionale», ce dimanche 14 mars dans le JDD. Cette force serait concentrée «exclusivement sur les transports en commun et sur les lycées», deux domaines qui dépendent du conseil régional.

Pour agir dans les transports, le député du Val-de-Marne entend «recruter ou contractualiser 500 agents dès la première année». Et il serait «indispensable» selon lui que ces «policiers régionaux» soit dotés d’armes létales.

Un coût annuel estimé à 80 millions d’euros

Ils œuvreraient en coordination avec les agents de sécurité de la SNCF (Suge), de la RATP, ainsi que des polices nationales et municipales. Une mesure qu’il estime à 80 millions d’euros par année, un coût «non négligeable», a reconnu celui qui est aussi rapporteur du budget à l’Assemblée nationale.

Concernant les lycées, Laurent Saint-Martin imagine «un modèle hybride», en ayant «recours à des sociétés de sécurité privées, dans un souci d’agilité et d’efficacité».

Des propositions taclées par la droite régionale, notamment par Bruno Beschizza, soutien de la présidente francilienne Valérie Pécresse et secrétaire National des Républicains en charge de la Sécurité :

Par ailleurs, Laurent Saint-Martin a dévoilé les premières pages «vertes» de son programme, pour combattre la pollution de l’air. S’il est élu, il a assuré que le plan de relance régional sera «prioritairement» axé «sur la décarbonation» des industries et du parc automobile.

Le député macroniste entend notamment soutenir l’achat d’un véhicule électrique avec «un reste à charge de 50%» pour les professionnels», comme les artisans et les commerçants, ainsi que de «30 % pour les particuliers éligibles aux aides publiques».

Et pour «redonner du pouvoir d’achat aux Franciliens», le candidat LREM s’engage à «ne pas augmenter les tarifs du Pass Navigo». En revanche, pas question pour lui de s’aligner sur la proposition de sa rivale Audrey Pulvar sur la gratuité des transports, qu’il juge «irresponsable».

Laurent Saint-Martin a remplacé Jean-Michel Blanquer, qui était pressenti pour mener la liste du parti présidentiel aux régionales en Ile-de-France. Testé pour la première fois dans un sondage début mars, le nouveau candidat a été crédité de 13 % d’intentions de vote, en troisième position derrière Valérie Pécresse (ex-LR, Libres! à 33 %) et Jordan Bardella (RN, 15 %), à égalité avec Audrey Pulvar (PS).





Source link

Autres articles à lire

Digital E-Days : le salon Econocom 100% virtuel pour accompagner la transformation numérique

adrien

Gundam : 5 conseils de pros pour réussir ses maquettes Gunpla

adrien

Vaccination : Quels sont les sites pour trouver rapidement un rendez-vous ?

adrien

Algérie combat encore les feux de forêts, le bilan s alourdit

adrien

Recel de grands crus : 6 personnes interpellées

adrien

Les 10 expositions à ne pas manquer cet automne à Paris

adrien