heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Régionales 2021 : Qui sont les candidats déclarés ou pressentis en Provence-Alpes-Côte d’Azur ?


En PACA (31 000 km2 pour 5 millions d’habitants), toutes les têtes de listes ne sont pas encore connues pour les élections régionales. Mais plusieurs personnalités politiques de tout premier plan sont dans les starting blocks en vue de l’échéance électorale des 13 et 20 juin prochains.

Les Républicains : Renaud Muselier

Successeur de Christian Estrosi au printemps 2017 – après la démission de ce dernier pour cause de cumul -, Renaud Muselier (61 ans) est l’actuel président (LR) du Conseil Régional. Le Marseillais, médecin de profession, ancien député, député européen, et Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, de 2002 à 2005, ne s’est pas encore officiellement déclaré. «Pour l’instant, je ne suis pas en campagne mais dans l’action», dit-il. Renaud Muselier a écarté tout accord d’appareil avant le second tour, notamment avec En marche, qui lui a tendu la main par la voix du patron des députés LREM, Christophe Castaner.

Debout La France : Benoit Kandel

Il commandait le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes, avant de se lancer en politique. À 60 ans, Benoit Kandel (membre du CNIP, le centre national des indépendants et paysans) portera les couleurs du parti de Nicolas Dupont-Aignan, DLF. Ancien Premier adjoint au maire de Nice (de 2008 à 2013), il a siégé de 2014 à 2020 sur les bancs de l’opposition au conseil municipal de la capitale azuréenne. L’an dernier, il a été éliminé au premier tour des dernières élections municipales, avec 7,3% des suffrages exprimés. Cet ancien membre de l’UMP se présente comme «le seul candidat de la droite traditionnelle», entre le Macronisme et le Rassemblement National.

La République En Marche : Sophie Cluzel

Le parti présidentiel a désigné comme cheffe de file la secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées, Sophie Cluzel. «Mais cheffe de file ne veut pas dire candidate», souligne-t-elle, reprenant la proposition d’alliance au premier tour avec Renaud Muselier. Membre du gouvernement depuis quatre ans, elle rappelle qu’elle est née à Marseille. «Je me suis déplacée à de nombreuses reprises en Paca, dit-elle. Par ailleurs, je suis originaire de la région Sud et j’ai le cœur chevillé à mes racines». Le parti présidentiel est crédité de 12 à 13% au 1er tour dans plusieurs sondages.

Laurent Pietraszewski, Geneviève Darrieussecq et Marc Fesneau font partie des rares membres du gouvernement qui devraient être candidats aux régionales.

Rassemblement National : Thierry Mariani

Ministre des transports de Nicolas Sarkozy de 2010 à 2012, natif d’Orange dans le Vaucluse, Thierry Mariani (63 ans), qui a fondé la Droite populaire en 2010, est fortement pressenti pour conduire la liste RN. Mais le député européen, qui est passé en janvier devant la commission d’investiture du parti de Marine Le Pen, n’a toujours confirmé sa candidature. Il y a six ans, la candidate du Front National Marion Maréchal-Le Pen s’était hissée en tête au premier tour mais elle s’était finalement inclinée après que la tête de liste du Parti Socialiste Christophe Castaner avait accepté de se retirer au profit de Christian Estrosi, qui s’était alors imposé. Depuis six ans, le RN incarne l’opposition au Conseil Régional.

Pôle Écologiste PACA : Jean-Laurent Félizia

Début mars, Europe-Ecologie-Les-Verts, Génération Ecologie et Cap Ecologie (nouveau parti né de l’union de l’Alliance Ecologiste Indépendante et de Cap 21) se sont alliés en vue des élections régionales, en créant le Pôle Ecologiste Paca. Un projet commun autour duquel ils espèrent notamment fédérer le PS et le PCF. Pour l’heure, le nouveau chef de fil d’EELV en PACA est Jean-Laurent Félizia, après que l’ancien leader, Olivier Dubuquoy, a été suspendu pour avoir signé l’appel au rassemblement de janvier. Face à ces remous internes, une vingtaine de figures écologistes dont José Bové, Yves Cochet, Noël Mamère ou Alain Lipietz avaient signé une tribune en février appelant à dépasser «les boutiques partisanes». Aux municipales à Marseille, EELV avait fait cavalier seul au premier tour avant de rallier le Printemps marseillais.

La France insoumise : Marina Mesure et Luc Léandri

Le 29 novembre dernier, le Comité électoral du parti de Jean-Luc Mélenchon s’est réuni pour désigner ses «chefs de file dans les différentes régions». En Provence-Alpes-Côte d’Azur, ce sont Marina Mesure (29 ans) et Luc Léandri (44 ans) qui ont été choisis. «Pour nos régions, l’urgence appelle à un bouclier social et sanitaire, à la bifurcation écologique pour sauver notre écosystème et à la démocratisation de nos collectivités territoriales pour en faire de véritables outils de l’émancipation populaire», assurent les représentants de LFI.

Loïg Chesnais-Girard (PS), Isabelle Le Callennec (LR) et Pierre Karleskind (LREM) font partie des «gros» candidats à la présidence de la région Bretagne.

PARTI SOCIALISTE : PAS DE CANDIDAT CONNU

A gauche, où l’on rêve de retrouver la dynamique victorieuse de la coalition du Printemps marseillais (PS, PCF, LFI, EELV) qui a conquis la mairie de Marseille, quelque 1.800 personnes, dont de nombreuses personnalités, ont signé en janvier un appel à l’union dès le 1er tour.

«Je ferai tout (…) pour qu’on fabrique une union la plus large possible», a assuré le maire de Marseille Benoit Payan (PS) en janvier. Selon un sondage IFOP, aucune liste de gauche ne dépasserait la barre des 10% nécessaires pour se maintenir si elles partaient divisées.

Mais personne dans les partis traditionnels de gauche n’a publiquement manifesté son intérêt pour mener une liste d’union, à l’exception des écologistes. La gauche a été absente pendant six ans de l’hémicycle régional.



Source link

Autres articles à lire

Sites de rencontres : Pourquoi un tel succès ?

adrien

Real Madrid : «Quand j’ai vu des garçons plus âgés bien habillés et avec de belles voitures, je voulais être comme eux», confie Karim Benzema

adrien

Lego Super Mario : on a testé les petites briques connectées

adrien

Afghanistan : le prince Harry réagit à la prise de pouvoir des talibans

adrien

Chelsea : Thomas Tuchel nommé entraîneur à la place de Frank Lampard

adrien

DIRECT – Manchester City-OL (0-1) : c’est reparti à Lisbonne, Lyon tient son exploit

adrien