heureux-qui.com
Image default
Fil Info

RÉGIONALES 2021 : QUI SONT LES CANDIDATS DÉCLARÉS OU PRESSENTIS EN Pays-de-la-Loire ?


A quelques semaines des élections régionales, la liste des prétendants pour la succession de la présidente des Pays-de-la-Loire, Christelle Morançais, est quasiment arrêtée. Une bataille acharnée se dessine pour ce scrutin qui devrait désormais se tenir les dimanches 20 et 27 juin 2021.

Les Républicains : Christelle Morançais

Présidente du conseil régionale depuis 2017, Christelle Morançais devrait briguer un nouveau mandat et faire campagne en son nom. En 2015, en effet, c’était derrière Bruno Retailleau qu’elle s’était engagée, avec succès (42,7% des voix au second tour, devant la liste socialiste à 37,6% et la liste FN à 19,7%). Celui-ci réelu sénateur deux ans plus tard, il lui avait «transmis» la place, en vertu du non-cumul des mandats.

La candidature de Christelle Morançais n’est pas encore officielle, mais ne fait guère de doutes. Elle devrait faire face à une forte concurrence, pour un scrutin qui s’annonce très ouvert.

La République en marche : François de Rugy

Désigné chef de file LREM pour les régionales mais pas encore intronisé officiellement comme tête de liste, François de Rugy devrait sans trop de suspense représenter la majorité présidentielle. Sa démission polémique du ministère de la Transition écologique en juillet 2019, suite à l’affaire des diners aux homards, ne semble donc pas lui faire de tort, du moins dans son camp.

Parti socialiste : Guillaume Garot

Il s’est révélé très tôt, en annonçant sa candidature dès le mois d’octobre 2020. Guillaume Garot représentera le Parti socialiste pour ces élections régionales. Pour s’imposer, l’ancien ministre de François Hollande (à l’Agroalimentaire, de 2012 à 2014) souhaite s’appuyer sur la dynamique du scrutin des municipales 2020, où les grandes villes de la région ont été remportées par les listes socialistes, comme à Nantes, Laval, Le Mans, Saint-Nazaire ou Saumur.

La question d’un rapprochement avec le camp écologiste se pose, même si les tensions sont vives à propos de qui pourrait mener une liste commune pour ces régionales.

Europe Ecologie Les Verts : MatThieu Orphelin

Ancien député LREM et transfuge du parti présidentiel, Matthieu Orphelin s’est rapidement fondu dans le camp EELV. Au point d’avoir été désigné comme chef de file pour cette élection dans les Pays-de-la-Loire. Le problème majeur des écolos est que leur électorat reste proche de celui des socialistes, dans cette région peut-être plus qu’ailleurs.

Une alliance, qui semble compliquée à mettre en place au premier tour, semble primordiale pour que l’un ou l’autre camp l’emporte.

Rassemblement national : Hervé Juvin

Longtemps marginal en Pays de la Loire, le RN était devenu la troisième force lors des dernières élections régionales. Il a désigné l’eurodéputé Hervé Juvin comme candidat. Auteur de nombreux ouvrages économiques et écologiques, il est, au sein du parti, à l’origine du courant de pensée attaché à un localisme écologiste.

La France insoumise : Sandrine Bataille/Matthias Tavel

La France insoumise avait décidé de désigner deux têtes de liste, Sandrine Bataille, qui a rejoint le parti il y a trois ans, et Matthias Tavel, qui s’était présenté sans succès aux élections législatives dans la Sarthe, en 2016.

Selon une information avancée par Le Point, ils se seraient rangés derrière le candidat EELV Mathieu Orphelin, en échange de cinq places éligibles. L’officialisation devrait intervenir dans les jours qui viennent.

Debout la France : Cécile Bayle de Jessé

Comme en 2015, Cécile Bayle de Jessé a été désignée tête de liste de la formation Debout la France. La cheffe d’entreprise a rejoint les rangs de Nicolas Dupont-Aignan depuis 2011, après avoir milité au sein du Mouvement pour la France, de Philippe de Villiers, sous les couleurs duquel elle avait été conseillère régionale de 1998 à 2004.

Lutte ouvrière : Eddy Le Beller

Le parti Lutte ouvrière a donné sa candidature à Eddy Le Beller, technicien de chantier naval à Saint-Nazaire. Il s’était présenté aux municipales en 2020 dans la ville et faisait partie de la liste pour les élections européennes de 2019.





Source link

Autres articles à lire

Coronavirus : pour qui le vaccin est-il contre indiqué ?

adrien

Dark : une vidéo récapitulative de 10 minutes à regarder avant la saison 3 (SPOILERS)

adrien

L’activité touristique à Paris pourrait chuter de moitié cet été

adrien

Affaire Maradona : accusé d’homicide involontaire, son infirmier affirme qu’il avait reçu «l’ordre de ne pas le réveiller»

adrien

Coronavirus : la ministre belge Sophie Wilmès placée en soins intensifs

adrien

Chômage : date de versement, montant… Tout savoir sur la prime pour les travailleurs précaires

adrien