heureux-qui.com
Fil Info

Reconfinement : ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron

Notez cet article


Un reconfinement strict, mais plus souple qu’au printemps. Emmanuel Macron n’a pas surpris par son allocution ce 28 octobre. Le président de la République s’est effectivement montré ferme en affichant sa volonté de contrer l’épidémie avant les fêtes de fin d’année.

Une seconde vague plus «dure»

Dès le début de sa prise de parole, Emmanuel Macron a mis les choses au clair en assurant que cette deuxième vague risque d’être «plus dure et plus meurtrière» que la première. Selon les estimations données par le président, 9.000 patients pourraient se retrouver en service de réanimation à la mi-novembre, ce qui est la limite critique des capacités en France. Le gouvernement s’est donc fixé cinq objectifs : protéger les plus anciens, les plus jeunes, les soignants, les plus modestes et l’économie. Face à l’augmentation des cas, Emmanuel Macron a rejeté une nouvelle fois la possibilité d’une stratégie basée sur l’immunité collective : «jamais la France n’adoptera cette stratégie». 

UN CONFINEMENT À ASTÉRISQUES

Dans ce contexte, et puisque les mesures passées ne sont plus suffisantes, le choix a donc été fait de reconfiner la France à partir de vendredi 30 octobre et ce jusqu’au 1er décembre au moins, avec des adaptations pour les territoires d’Outre Mer. Les différences majeures avec le printemps dernier sont l’ouverture des crèches, écoles, collèges et lycées, la poursuite du travail de manière plus intense et l’autorisation des visites dans les Ehpad dans le strict respect des règles sanitaires. En période de Toussaint, les cimetières seront ouverts, et le président a promis que tout le monde pourra «enterrer dignement» ses proches.

En revanche, l’attestation pour les déplacements au travail, pour les rendez-vous médicaux ou pour les courses fera son retour. Les réunions privées sont exclues, les bars et restaurants fermés. Le télétravail sera à nouveau généralisé, avec des exemptions dans plusieurs secteurs d’activité, notamment les services publics, les usines, les exploitations agricoles et le BTP. 

SOUTIEN À L’ÉCONOMIE EN VUE DE NOËL

Si Emmanuel Macron promet que «rien n’est plus important que la vie humaine», il a estimé nécessaire de trouver un équilibre pour l’économie. Conscient cependant que les exemptions ne permettront pas de sauver une majorité d’entreprises, le gouvernement devrait donc prendre en charge les pertes de chiffre d’affaires jusqu’à 10.000 euros par mois. Le chômage partiel pour les employés est de nouveau mis en place et des mesures de trésorerie pour les entreprises doivent être annoncées la semaine prochaine. De plus, un plan pour les indépendants et les petites entreprises est prévu, mais aucun détail n’a été dévoilé pour le moment. Tous les commerçants qui entreprennent des virages vers le numérique pourront demander l’aide du gouvernement pour y parvenir. 

Les frontières ne sont pas totalement fermées

Si les frontières extérieures de l’Union européenne doivent être fermées «sauf exceptions», les frontières intérieures resteront ouvertes. C’est une nouvelle différence avec le premier confinement du printemps dernier. Pour autant, les voyageurs devront être testés et placés un certain temps en quarantaine.  «Aucun ne doit pouvoir entrer sans être certain qu’il n’est pas porteur», a promis Emmanuel Macron. 

Un appel à la mobilisation nationale

Le champ lexical de la guerre n’a cette fois pas été utilisé par le chef de l’Etat. Pour autant, l’appel à la mobilisation nationale est clair. Emmanuel Macron a d’abord fait appel à la «responsabilité de chacun» en demandant de ne pas se réunir en famille ou entre amis, et de porter le masque à l’intérieur du domicile lorsque plusieurs personnes sont dans la même pièce. Il a également demandé aux Français de soutenir les entreprises locales dans ces temps difficiles, et notamment celles qui font de la vente à emporter ou de la livraison à domicile. 

Mais ce n’est pas tout. Emmanuel Macron a appelé de ses voeux une implication des élus pour mettre en oeuvre la prévention et mobiliser les associations afin d’aider les précaires et les enfants. «Restez chez vous. La réussite dépend du civisme de chacun d’entre nous», martèle le président. 

Des nouveaux moyens médicaux 

Dans le même temps, le président a promis une augmentation des services de réanimation jusqu’à 10.000 lits. Un effort pour augmenter les plate-formes de tests doit faire son arrivée, ainsi qu’un meilleur traçage et des tests avec des résultats en 30 minutes. L’objectif pour le système de santé est de «tenir» jusqu’à l’arrivée du vaccin, explique Emmanuel Macron. Il déclare ce 28 octobre que les scientifiques estiment son arrivée à l’été 2021. 

Les commerces non essentiels ont de nouveau fermés leurs portes en Irlande

Des détails à venir

Si les grandes lignes de ce nouveau confinement ont été dévoilées par le président de la République, des détails doivent encore être éclaircis. Le Premier ministre Jean Castex tiendra jeudi à 18h30 une conférence de presse pour détailler les nouvelles mesures. De plus, un point est prévu tous les 15 jours pour éventuellement faire évoluer les règles, notamment pour les commerces. 

Retrouvez toute l’actualité nationale ICI



Source link

Autres articles à lire

Les meilleurs jeux sur Apple Arcade

adrien

Le maire LR de Reims demande à expérimenter la légalisation du cannabis

adrien

Multiplier par sept ne donne pas l’âge de votre chien en années humaines

adrien

Vers un dédommagement pour les descendants d’esclaves en Californie ?

adrien

Uber lance ses taxis moto dès aujourd’hui à Paris

adrien

Les 6 bienfaits étonnants du Gingembre

adrien