heureux-qui.com
Image default
Fil Info

qui sont les candidats en lice pour succéder à Angela Merkel ?


Avec le départ en retraite d’Angela Merkel après 16 ans au pouvoir, les élections législatives allemandes du 26 septembre prochain s’annoncent plus incertaines que jamais. Les principaux candidats à la succession de «Mutti» sont désormais connus.

CDU : Armin Laschet

000_98b6nm-taille640_60814bf3af48a.jpg

(©Tobias SCHWARZ / AFP)

Angela Merkel sur le départ, son parti, la CDU (centre droit) a misé sur Armin Laschet pour tenter de lui succéder. Elu de justesse à la tête du parti chrétien-démocrate en janvier, l’actuel président de la région la plus peuplée d’Allemagne, la Rhénanie du Nord-Westphalie, a été préféré lundi au populaire dirigeant bavarois Markus Söder, patron de la CSU, parti-frère de la CDU, pour mener le camp conservateur à la victoire. Impopulaire, ce père de trois enfants, âgé de 60 ans, est partisan de la continuité avec le cap centriste d’Angela Merkel.

Armin Laschet a été choisi par la direction de la CDU pour être le candidat du parti aux élections de septembre prochain.

A la place d’Armin Laschet aurait initialement dû se trouver Annegret Kramp-Karrenbauer, surnommée «AKK». Mais, en février 2020, l’ex-dauphine d’Angela Merkel a, à la surprise générale, renoncé à succéder à la chancelière et abandonné son poste de présidente de la CDU.

Les Verts : Annalena Baerbock

000_98b4ex-taille640_60814c34df3aa.jpg

Ina FASSBENDER / AFP)

Deuxièmes dans les sondages, juste derrière la CDU (20 à 23 % des intentions de vote contre 27 à 28 % pour le parti de centre droit), les Verts ont fait le pari du renouveau pour tenter de conquérir pour la première fois de leur histoire la chancellerie. Annalena Baerbock, 40 ans, aucune expérience ministérielle à son actif, même au niveau régional, a été choisie lundi pour conduire le parti écologiste lors des législatives de septembre prochain, au détriment de son charismatique partenaire à la tête du parti, Robert Habeck. Encartée chez les Verts depuis 2005, cette juriste spécialiste du droit international est députée au Bundestag (le Parlement fédéral allemand) depuis près de huit ans. Sportive, cette mère de deux petites filles a un passé de championne de trampoline.

SPD : Olaf Scholz

000_92f4bu-taille640_60814c93cdaba.jpg

(©Tobias Schwarz / POOL / AFP)

Contrairement aux deux autres grands partis, le SPD (centre gauche) a désigné son candidat à la chancellerie depuis de longs mois déjà. En août 2020, la formation sociale-démocrate a porté son choix sur l’expérimenté et populaire Olaf Scholz, 62 ans, actuel ministre des Finances et vice-chancelier. Membre du SPD depuis 1975, dont il est un représentant de l’aile droite, l’ancien maire d’Hambourg – deuxième plus grande ville d’Allemagne -, avait pourtant perdu l’an dernier la bataille pour la présidence du parti face à un binôme d’inconnus, classés plus à gauche, Saskia Esken et Norbert Walter-Borjans. Olaf Scholz a malgré tout très peu de chances d’accéder à la chancellerie, le SPD stagnant à la troisième place dans les sondages, derrière la CDU et les Verts, avec 15 à 17 % des intentions de vote.

Et les autres ?

Chez les autres partis, qui sont un peu plus loin dans les sondages, un seul a nommé son candidat à la chancellerie. Il s’agit du FDP, le Parti libéral-démocrate (10 à 11 % des intentions de vote), qui a désigné son président, Christian Lindner, déjà candidat en 2017. De son côté, l’AfD (Alternative pour l’Allemagne, extrême droite, 11 % des intentions de vote) est englué dans des divisions internes. Ses deux coprésidents, Jörg Meuthen et Tino Chrupalla, sont en balance pour représenter la formation en septembre prochain. Le parti de gauche radicale Die Linke (7 à 8 % des intentions de vote) n’a lui non plus pas encore arrêté son choix sur une personnalité.



Source link

Autres articles à lire

UFC : La démonstration de Max Holloway qui envoie un message à Conor McGregor et Dustin Poirier (Vidéo)

adrien

Piqué par un moustique, il voit la taille de sa jambe multipliée par 5

adrien

The Crown : Buckingham n’apprécierait pas du tout la saison 4

adrien

Spectacle : voici les salles qui vont rouvrir leurs portes à Paris cet été

adrien

Covid, Joe Biden et Turquie au menu du sommet européen

adrien

Les meilleurs jeux vidéo de 2021

adrien