heureux-qui.com
Image default
Fil Info

Qui est Naftali Bennett, le Premier ministre israélien qui remplace Benjamin Netanyahou ?


Une consécration. Ce 13 juin, Naftali Bennett est devenu le nouveau Premier ministre israélien, mettant fin aux douze années passées au pouvoir par Benjamin Netanyahou. Réputé proche de l’extrême droite, il devra néanmoins composer avec des centristes.

Un millionnaire ambitieux

Naftali Bennett n’a pas fait toute sa carrière dans la politique. Il a en effet commencé en tant que créateur d’entreprise. À la fin des années 90, alors âgé de 27 ans, il cofonde sa société Cyotta, qui a pour objectif de lutter contre les fraudes sur internet et donc de protéger ses clients, qui sont en majorité des banques. Après avoir conduit l’entreprise au succès, il décide de la mettre en vente. En 2005, il se sépare donc de sa création contre 145 millions de dollars. Loin de se satisfaire de cela, l’homme décide alors d’entrer en politique quelques mois plus tard seulement. 

un Ancien allié de Benjamin Netanyahou

Et pour son premier rôle de politicien, Naftali Bennett rejoint Benjamin Netanyahou en tant que chef de cabinet. Ce dernier venait de devenir le président du Likoud, la principale formation de droite dans la vie politique israélienne. Mais après deux ans de collaboration, Naftali Bennett quitte ce poste en mauvais termes avec celui qui deviendra Premier ministre en 2009. 

Le multimillionnaire ne s’arrête pas après cette mauvaise expérience pour autant. En 2012, il prend la tête d’une formation d’extrême droite, le Foyer Juif. Cette dernière a notamment pour ambition de soutenir les colons juifs qui s’installent en Cisjordanie. Depuis, Naftali Bennett assure vouloir annexer plus de la moitié du territoire palestinien occupé. Mais que ce soit avec cette formation politique ou avec Yamina, une coalition de partis religieux, il n’a jamais obtenu de résultats pouvant faire de lui un potentiel Premier ministre. 

Faute de quoi, il intègre à plusieurs reprises les gouvernements de Benjamin Netanyahou, de manière à ce que ce dernier soit soutenu par une majorité au Parlement. Entre 2015 et 2020, il occupe plusieurs postes, de ministre de l’Economie à ministre de la Défense en passant par l’Education. 

un Négociateur féroce 

Avec seulement 7 députés élus en 2021 sur les 120 qui siègent à la Knesset, il n’avait, en apparence, pas les armes pour devenir Premier ministre. Mais c’était sans compter sur la volonté d’une partie de la classe politique de se débarrasser de Benjamin Netanyahou. Le Premier ministre sortant n’est pas parvenu à stabiliser une coalition suffisante pour le soutenir au Parlement et le garder en place. Face à cet échec, le président israélien Reuven Rivlin a nommé un autre homme pour former un gouvernement : Yaïr Lapid. 

Ce centriste et ancien présentateur de télévision s’est donné pour mission de former un cabinet quoi qu’il en coûte, de manière à ce que Benjamin Netanyahou, en procès dans une affaire de corruption, prenne la porte. Naftali Bennett et ses 7 députés acceptent finalement de rejoindre la coalition pour atteindre une majorité au Parlement, à condition que celui-ci devienne Premier ministre jusqu’en 2023. L’histoire retiendra qu’il obtient donc le plus haut poste de la politique israélienne alors que son parti n’avait obtenu que 6% des voix lors des élections législatives. 

Naftali Bennett, bientôt à la place de Benjamin Netanyahou

Sauf implosion de l’accord, Yaïr Lapid prendra la suite entre 2023 et 2025. Les deux hommes, qui ont peu en commun au niveau politique, devront donc trouver des terrains d’entente dans un contexte particulièrement tendu en Israël. Reste à savoir si Naftali Bennett saura mettre de l’eau dans son vin pour mener son mandat jusqu’à son terme. 



Source link

Autres articles à lire

Top chef : le coup de colère de Paul Pairet interpelle les internautes

adrien

Pourquoi il ne faut pas rater la « Definitive Edition » du jeu Mafia

adrien

Voici les 10 objets les plus sales de notre quotidien

adrien

Shakira rattrapée par le fisc espagnol

adrien

Joe Biden provoque un tollé en retardant son projet d’augmenter le nombre de réfugiés admis aux Etats-Unis

adrien

«France», «La Terre des hommes», «D’Artagnan et les trois Mousquetaires» : ces 3 films à voir ce mercredi 25 août

adrien